* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

*~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Lun 2 Avr - 19:53



  • Il ne fallait pas faire attendre les sentiments ! Ils pourraient s’envoler avant d’avoir eu le temps de les saisir. Il paraissait heureux de m’avoir embrassé. Bien sur, j’avais fait un premier pas rapide, bien rapide. Je n’étais pas patiente et cela me causait du tord. Mon aile par exemple. Je me languissais de voir mon aile réparée. Mais je me rendais malheureuse à penser au jour où je pourrais arborer mes ailes d’un noir de jais. Je les lustrerais pour les rendre plus noires, plus brillantes aux yeux de Nolwe ! Je paraissais plus heureuse que jamais. Je le suivais mais des fois j’avais envie de courir, de sauter, de hurler au monde entier combien j’avais du bonheur dans l’estomac. Mais si je criais, il prendrait la fuite… retenons nous.
    Nous ne parlions pas, mais je repensais encore et encore à ce moment magique… ! Parfois je me surprenais à serrer mon étreinte sur ses doigts. Bon il faudrait vraiment que je me calme. Je m’excusais d’un sourire et lui embrassais sa main. Je n’étais pas très débordante de gestes mais lors de mes moments de bonheur, je pouvais être d’un ennui ! Enfin, je lui adressais un sourire d’excuse. Mais qu’est ce que j’étais contente ! Youhouuu !
    Il était si drôle à être embêté ! Haaa les mecs. Vaniteux un jour et le moment d’après, ils étaient d’une timidité maladive ! J’étais prête à recommencer quand il voulait. Mais pour le moment, il faudrait ramener ces plantes à la petite ferme de Miss Wakai. Et en parlant de plantes… je commençais à sentir les effets de brulures ! Je détachais ma main de celle de Nolwe et soupirait d’ennui.

    « Ho non… j’aurais du faire attention avant ! C’est peut-être le chevrefeuille… ma peau commence un peu bruler… ce n’est pas douloureux. Pas encore ! De toute façon, j’ai vu pire. »

    Je mentais. C’était très douloureux, mais je ne voulais pas montrer ma souffrance. Pourquoi faire part d’une telle chose ? Je venais de passer un moment fort correct, alors… je hurlerais tant que je veux plus tard, hors de la vue de Nolwe. Mais pas maintenant. Je lui fis un sourire crispé. Mais nous arrivions déjà. Je le laissais me conduire. C’était sa sœur, et je n’aimais pas m’imposer. Bien que j’ai remplie une mission de la plus haute importance !
    Toutefois, lorsque je vis les chèvres dans l’enclos, je craquais déjà. J’adorais les chèvres ! Leur « mêêêê » (ou bêêêê, je sais pas trop, ça doit dépendre du pays) me faisait craquer. En plus j’ai toujours ressentit de la jalousie. Il n’y a rien de plus élégant que des cornes de bouc ! Haaaa si je n’avais pas eu ces ailes et de simples cornes ! J’aurais pu en faire des coiffures originales ! Rien de tel qu’un ornement dans les cheveux pour plaire davantage ! Et au moins, elles ne contraignaient pas comme ces fichues ailes !

    « Dis, tu me préfererais avec des cornes de bouc ou tu préfères mes ailes ? » demandais-je songeuse.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Mar 3 Avr - 9:12

J'allais sortir de la maison, avec à la main de quoï tondre les moutons. Il fallait bien vivre, même si j'avais avec leur bélier un différent... Une rivalité, peut-être ? Dans tout les cas, celui-ci avait l'air jaloux que je lui tonde son harem. Je savais que la tâche allait être ardue, alors je m'étais prémunie d'un ancien heaume, trouvé dans le grenier. J'avais l'air un tant soit peu ridicule avec ça, mais, franchement, qui viendrait nous déranger à cette heure-ci ? Ce n'était pas une heure pour tondre les moutons non plus, d'ailleurs. Mais j’espérais que le bélier serait moins dangereux fatigué, et que les femelles se laisseraient faire, endormies. J'avais aussi différée ce sale boulot toute la journée.
J'ouvris donc la porte d'entrée pour trouver devant...

-...Nolwe ! -J'enlevais mon casque.- Qu'est-ce qui... -Puis, mon regard tomba sur la jeune fille qui avait acceptée ma demande de mission. Puis sur le panier d’herbes, Nolwe, et la jeune fille.- Ah, je comprends.

Je fis un rapide salut à la Demoiselle Tori, avant de m'approcher de Nolwe et de lui murmurer à l'oreille.

-Ça fait même pas deux ans que tu es veuf et je te revois déjà avec quelqu'un d'autre ?! Tu aurais pû faire un effort !

Je ne sais par quel miracle du sort, lorsque je reculait à nouveau, j'étais décoiffée. Était-ce mes nerfs ? J'avais toujours à la main ce gros rasoir pour tondre les moutons. Je posais mon matériel sur le sol. Les moutons, je les ferais plus tard.

-Bon, ben... Félicitation pour votre couple. -Je pris le panier de plantes.- Je vais chercher ta récompense. Vous pouvez entrer et vous installer. Ça prendra bien deux minutes pour récupérer de quoï remplir les fioles.

Je me rappelais bien ce que j'avais promis. Ce qui se faisait avec ces plantes, tout simplement. Poison, Vomitif et Régénérant. Le régénérant était simple, c'était seulement de l'huile d'Arnica. Mais ça avait un bien meilleur effet que tout les produits et médicaments qu'on pouvait trouver au marché. Je pris donc la plante et la mit dans un mixeur. Une fois une substance plus ou moins liquide obtenue, je la versais dans une casserole, y ajoutais de l'huile d'amande douce en grosse quantité, et fit chauffer le tout à feu doux. Normalement, pour bien faire son huile, il aurait fallut plusieurs jours. Mais là, je lui donnerais le mélange et plus elle attendra pour l'utiliser, plus celui-ci aura le temps de macérer et marchera.
A côté, je m'occupais distraitement du vomitif et du poison. Les deux avaient besoin d'autant de soin que le premier, donc la démarche n'était pas très compliquée. Je fis cependant cela dans de vieux ustensiles de cuisine que je jetterais après.

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
avatar
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Mar 3 Avr - 9:31

- « Dis, tu me préférerais avec des cornes de bouc ou tu préfères mes ailes ? »

-Je...

Je me rapprochais d'elle et l'embrassait sur la tempe, lui susurrant un "Tu es parfaite comme ça". Pourquoï les femmes complexaient-elles toujours ? Enfin, je peux parler... Moi qui suis tout le temps focalisé sur mon oreille... J'avais bien remarqué que sa main la faisait souffrir. Une fois arrivé, je me promettais d'insister pour que Wakai lui administre de quoï calmer les brûlures.
Celle-ci se trouvait... En face de nous, oui, devant la porte, habillée comme... Un chevalier ?! Attend... Wakai... Tu te rends compte de l'image que tu donnes de toï, là ?!
Sur le moment, j'essayais de cacher un rire nerveux, provoqué par cette apparition ridicule. Je n'avais jamais vu ma grande sœur ridicule. Et quelque part, ça me fit un bien fou. Je commençais à croire qu'elle était plus humaine qu'elle en avait l'air. Comme si elle avait comprise que je me moquais mentalement d'elle depuis tout à l'heure, elle ôta son casque, s'approcha de moi et me fit d'amères reproches. Je les prit très mal et cela me refroidit directement. Comment osait-elle me critiquer alors que sans elle, je ne serais pas "veuf", comme elle le dit si bien ?! Les poils de ma queue s'hérissèrent et mes oreilles partirent en arrière dans une sorte de feulement discret.
Elle dû bien le comprendre, car elle fuit la scène, prit le panier, et alla dans la cuisine. Je savais bien qu'à rester dehors, elle trouverait un prétexte pour ne pas nous passer la récompense. Je pris doucement la main non blessée de Black et l'incita à rentrer. Je la dirigeais vers le salon, que je connaissais maintenant, et l'installa sur le canapé, à côté de moi.


-Désolé... Elle est infernale.

Je restais quelques minutes avec Black, essayant, en vain, de parler d'un sujet ou d'un autre, mais Wakai m'avait bien trop retourné pour que j'arrive à penser à autre chose qu'aux envies de meurtre qui m'animaient. Je finis par me lever, donnant comme prétexte à ma compagne que j'allais faire se hâter Wakai, et passa dans la cuisine.

-Ne me fais plus jamais de remarques sur Alice, c'est compris ?!
Je baissait le ton, me rendant compte que Black pouvait très bien entendre.

-Et j'aurais besoin de quoï soigner les brûlures, d'urgence.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
avatar
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Mer 4 Avr - 10:26



  • Mes plumes en frémirent de joie. Mais quand même, il pouvait choisir quand même ! Avec des cornes, je pouvais en faire des choses ! Mais j’avais ces deux stupides ailes et pour le restant de ma vie… vivement qu’elle repousse. Ma peau commençait à bruler pour de bon. Mais peu importe. La porte s’ouvrit enfin. J’eux un violent geste de recul en m’effrayant comme une bécasse. Qu’est-ce que c’était que… ça !? J’ouvris des yeux ronds face à cette apparition singulière. Miss Wakai s’était-elle fait mangé par un chevalier-fantôme-zombie ou je ne sais quoi ? Mais Nolwe sembla la reconnaitre tout de suite comme sa sœur, Wakai. Ha bah, maintenant qu’il le disait ! J’en ramassais le panier au plus vite (puisque dans l’étonnement, je l’avais fait tomber !). Je ne pus m’empêcher de lâcher un rire amusé… qui s’étendit sur plusieurs minutes. Tentant tant bien que mal de me reprendre, je répondis à sa « rapide » salutation.
    J’acquiesçait à ses félicitations… bon nous ne sommes pas encore mariés non plus ! Pourtant, je continuais à rire. Il suffisait d’une armure de chevalier pour m’amuser. Franchement ! Je bredouillais un bref « merci, merci beaucoup » et ne remarquais pas l’elfe prendre Nolwe à part pour lui dire je ne sais quoi. Pour le moment, je sentais mon estomac se tordre sous mes spasmes de rires !

    « Ho ce n’est rien, ce n’est rien ! »
    Répondis-je au neko « Je trouve cela si drôle ! ».

    Peut-être était-ce la joie d’être avec lui, d’avoir passé une fin d’après-midi parfaite. Je n’en sais rien, il n’empêche, j’avais du mal à me calmer ! Nolwe et moi nous cherchions de quoi discuter mais déjà… je vis bien dans son attitude que la jeune elfe avait dit une chose qu’il n’avait sans doute pas apprécier, loin de là ! Hé bien, pourquoi le pelage de sa queue si douce s’hérissait t-elle ? Je le regardais avec surprise. Nul doute qu’entre le frère et la sœur, un désaccord subsistait. Mais ce n’était pas mes affaires… bien que j’étais très curieuse. Un peu trop sans doute. Je voulus poser la question discrètement mais ma campagne se levait déjà du salon pour hâter sa sœur. Je le regardais s’éloigner puis l’imitait. Mais je préférais aller regarder les chèvres par la fenêtre. Haaa quel superbe bouc ! Ses cornes me faisaient envie. La forme m’a toujours fait rêver : en spirale, irrégulière !
    Mais déjà un prénom troubla mon fantasme. Alice ? Qui était-ce Alice ? J’étais déjà d’humeur moins… joyeuse. Mes plumes se gonflèrent à ce prénom. Etait-ce une aventure bel et bien finie ? Où était-ce un obstacle à mon bonheur ? Sans doute une poulette à trancher d’un coup d’aile. Etait-ce en rapport avec l’aparté de Wakai, avant ? Il était vrai qu’en y réfléchissant, Wakai n’approuvait pas « forcément » notre couple. Bah l’approbation, je m’en fichais totalement. Comme si j’avais envie de demander l’autorisation à quelqu’un. Elle n’était pas ma maitresse. Et même à cette dernière je ne demanderais nulle bénédiction.
    Une pointe d’un sentiment désagréable que l’on appelait « jalousie » me broya mes organes l’un après l’autre tant et si bien que j’avais l’impression qu’ils changeaient de place à l’intérieur de mes entrailles. Je regardais ma main déjà bien rongée : bah j’entendais déjà les sermons « je vous avait bien dit de faire attention ! ». Je détestais cela… cela me réduisait encore plus à l’état de gamine. Quand on y pense, c’était fatiguant. D’ailleurs j’entendit les paroles de Nolwe.
    Je ne voulais pas entendre davantage de choses désagréables sur cette « Alice ». Alors j’entrais dans la cuisine avec brutalité sans y être invité.

    « Ho oui, en fait je me suis brulé la main droite » dis-je l’air de rien en tendant mon aile faite d’argent « J’aurais du faire plus attention ! Au fait pourquoi portiez vous cette… armure avant ? »

    J’entrais dans le vif du sujet. Espérons qu’ils oubliaient cette fichue Alice. Quel poison d’entendre le nom d’une probable rivale. Je n’avais pas encore tous les détails, alors pas d’interrogatoires pour le moment.

    « J’adore les chèvres » finis-je par dire, les yeux pleins d’étoiles « Vous avez des chamois ? »
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Mer 4 Avr - 18:23

Nolwe vint me rejoindre et se mit à vociférer que mon comportement lui avait déplu.

-Nan, mais tu n'es pas bien dans ta tête ?! Hurle encore plus fort, comme ça ta compagne sera au courant !

En plus, je manipulais des produits toxiques. Il n’avait rien dans la tête, lui ! Je grommelais alors que je continuais de m’occuper des trois produits en même temps. Ne pas confondre, ne pas mélanger, ne pas faire d’erreurs ! Avec cet ahurit –Pardonne-moi, petit frère-, à côté, j’avais du mal à me concentrer.
Il finit par ajouter qu’il fallait quelque chose contre les brûlures.


-Hein ? Quelle bande d’idiots vous êtes ! J’avais dit « ne pas oublier les gants ! »

Je m’approchais de mon petit frère et soulevais ses deux mains, attrapant ses poignets de manière assez brutale. Non, visiblement, il n’avait rien. Alors c’était la Tori ? Je mordillais nerveusement mon pouce. Erreur. Il y avait du poison dessus. Je me retrouvai avec des brûlures sur les lèvres. Quelle idiote ! Bon, la dose était minime, tout juste si on pensera que j’avais écopée d’un nouveau rouge à lèvres. Et puis… Je résistais bien à tout ce qui provenait des plantes.

- Ho oui, en fait je me suis brulé la main droite.

La Tori qui débarquait en trombe. Eh bien… Il y avait un spectacle dans la cuisine ?

-Je suis au courant pour ton aile. Tu permets ? Le remède refroidit. Mais si tu as envie de l’utiliser maintenant, je t’en pris, plonge ton bras dans l’huile bouillante !

J’étais, je dois l’avouer, légèrement exaspérée. Je leur dit que s’ils tenaient à me faire rater les préparations, ils n’avaient qu’à rester. Et puis le heaume, c’était pour aller tondre le… Le Bélier, murmurais-je.

-Tu aimes bien tout ce qui est moutons et chèvres ? Ça tombe bien. –Dis-je en me radoucissant- Rend-moi service, va dans leur enclos et tond-les. Je t’offrirais le double de la récompense. C’est honnête, non ? Toï aussi, Nolwe. Accompagne-la et veille à ce qu’elle ne se fasse pas mal.

Il y avait bien de quoï remplir cinq à six fioles, dans ce qu’elle m’avait ramenée. Alors je pouvais bien lui en céder deux de chaque et garder le reste pour moi. Pour ce qui est des sous… Ça vaudra bien ce que j’aurais dépensé en énergie pour tondre ces fichus bêtes. Si seulement je pouvais utiliser mes ronces pour les immobiliser ! Mais nan, Sefironces ne voulait pas, sous peine qu’elles se blessaient en se débattant ! Après, j’avoue que je n’avais pas été énormément gentille avec la dame oiselle. Mais mon orgueil en avait prit un coup, que mon petit frère se mette à me faire des leçons de morales ! Je parlais d’Alice si je le voulais ! C’était ma cousine, tout de même…

-Et… Pour ta brûlure, tu as pensé à passer de l’eau froide dessus ? Ça la calmera le temps que la préparation refroidisse.

Sur ce, je m’essuyais les lèvres de ma manche. Elles me faisaient mal, mine de rien. Je retournais à la préparation des fioles. Ce n’était pas parce que ce n’était pas compliqué qu’il fallait absolument faire n’importe quoï…

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
avatar
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Jeu 5 Avr - 9:33

Ça aurait pû tourner à la bagarre. Elle m'attrapa fermement les deux poignets et je ne supportais pas ça. Ça me rappelais... Qu'est-ce qu'ils ont tous ? Cette façon désagréable de vous immobiliser. Je me débattis vivement et manqua de lui asséner un coup de griffe. Je feulais sec. Ne touche pas ces poignets !
Les marques encore sanglantes des chaînes qu'on m'avait imposé me faisait toujours souffrir. Hors de question de laisser quelqu'un y toucher. Encore moins une saloperie d'Elfe, fut-elle ma sœur !
Ce fût Black qui calma le jeu, ou presque. En face d'elle, j'essayais de reprendre un tant soit peu de contenance. Mes oreilles reprirent leur position initiales, quoïque un peu plus à l'arrière qu'avant. Je restais entre Black et Wakai, pour éviter que ma sœur ne s'en prenne à elle. Je l'avais décrétée comme ennemie, et tant qu'elle ne se sera pas calmée, je resterais sur mes gardes.
Black avait, elle aussi, l'air un tantinet énervée. J'eus une pointe au cœur en me disant qu'elle avait surement entendue pour Alice. Wakai avait raison, pour une fois, j'avais été idiot de le crier. Je me promettais d'expliquer à Black cette histoire, qu'elle n'aille pas se rendre jalouse. Alice et moi... C'était mort. Jeu de mots assez lugubre mais ô combien vrai. Elle me manque et me manquera toujours, mais j'aimerais qu'on n'ait pas à me le rappeler... Après tout, ces fichus souvenirs s'en chargent tout seuls.
Je feulais doucement lorsque Wakai s'en pris à Black, puis me calmait lorsqu'elle se calma aussi. Allez tondre les moutons ? Tu nous as pris pour qui ? Tes esclaves ?! Fait-le toï-même !
Je laissais pourtant Blackie décider, car je me doutais qu'imposer ma vision ne ferait que les mettre mal à l'aise. Je saisit au vol l'idée de passer son aile sous l'eau. C'était... Évident. Je m'en voulais de ne pas y avoir pensé avant.
Je tirais doucement ma compagne par sa main non-blessée et l'entrainait dans la salle de bain. Enfin, j'essayais. La salle de bain était un endroit que je ne connaissais pas ici. Après trois minutes de recherches, je finis par la trouver. Entre temps, j'avais plus ou moins essayer de m'excuser et pour mon comportement, et pour celui de ma sœur. On ne s'entendait pas. Je fis couler de l'eau fraîche et cherchait une serviette dans les placards.


-Pour ce qui est d'Alice...
J'hésitais, détournais le regard. Je finis par la regarder droit dans les yeux en tentant maladroitement de lui expliquer que, là où elle était, Alice n'était plus grand chose. Je mis ma main dans les cheveux de Black et les caressais doucement. Quel empoté je faisais.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
avatar
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Ven 6 Avr - 20:49



  • Mon humeur changea « légèrement » en entendant l’échange. Et le comportement de Miss Wakai m’en hérissait presque les plumes. Je ne montrais rien de mon égo effleuré. Effleuré ? Carrément égratigné oui. En effet, j’avais oublié les gants. Mais lorsque la plupart des nerfs étaient inexistant dans mon aile, la douleur se faisait discrète. J’avais un peu de douleur certes, mais pas au point de hurler d’agonie. Et puis ce n’était pas sa peau qui avait bruler, mais bel et bien la mienne. Qu’est ce que ça peut lui faire enfin que je me blesse ! Je lui avais rendu service, j’avais rempli ma mission avec rapidité et compétence : et c’était ainsi que je me faisais accueullir ? J’avais beau être une hybride, mais l’on m’avait accoutumé à être remercié lorsque je remplissais une mission. Je livrais des produits en temps et en heure, alors j’avais l’habitude ! Il fallait dire que ma maitresse ne m’a jamais traiter comme une moins que rien. Je me retins de reniflais de dédain.
    Je dus faire un effort pour rester maitresse de moi-même lorsqu’elle me montra un remède qui me brulerait plus qu’autre chose. Hé bien… l’humeur n’était pas au beau fixe. Le mieux dans ces cas là était de faire un charmant sourire commercial. Heureuse celle qui avait un regard habituellement cruche. Je fis de mon mieux et répondis d’une voix trop niaise pour être naturelle :

    « Ho non, j’attendrais le temps qu’il faudra ! »


    Ha le regard et le sourire commercial. J’étais doué ! Mais plus j’avais l’air de bonne humeur, plus j’avais envie de lui hurler à la figure que c’était MOI l’inconsciente qui avait toucher le chèvrefeuille inconsciemment. Il était également vrai que tout ce tapage devait la déconcentrer. Mais j’étais incapable de transformer mon bonheur récent en amertume croissante. A peine avais-je embrassé un garçon appréciable –un tantinet hautain certes- que déjà j’avais une rivale. Et puis, j’étais resté dans l’encadrement de la porte. Je ne pénétrais plus dans une cuisine depuis que j’avais une armature argentée dans mes plumes. Je n’y restais moins d’une minute. J’avais déjà un sourire plus crispé lorsqu’elle raconta son histoire d’armure et de bélier. Intérieurement, la suite me fit tellement frémir que mes plumes furent parcourus d’une vague. Vingt pièces d’or pour une livraison rapide et une tonte de bélier ? J’avais acquis le sens des affaires avec le temps. Et je trouvais ce n’était pas bien payer. Néanmoins, les dix pièces seraient la bienvenue… cependant… je n’étais pas aussi desespérée que cela. Je lui souris doucement et entrait dans la cuisine malgré les souvenirs sanglants qui me revenaient en tête.

    « Ho je suis vraiment désolée Miss Wakai ! Mais… je suis si maladroite que vos chèvres et votre bouc perdrait bien plus que leur laine. Vous savez, j’ai des origines musulmanes et je ne pense pas que mes parents… supporteraient que je massacre un troupeau de chèvres ou de béliers. Vous savez des fois je pourrais vraiment transformer tout un bétail en confiture de framboise en un rien de temps ! »


    Mes trémolos dans la voix ainsi que cette histoire d’agneau et de musulman indiquaient que je ne racontais que des conneries. Je n’avais aucune connaissance de la culture musulmane. Certains humains la fêtaient encore. J’avais lus quelques trucs sans vraiment me souvenir. J’espère que tous les musulmans de la terre me pardonneront d’avoir utilisé leur noble religion dans une excuse aussi pitoyable. Mais lorsque je sentais la colère m’emporter, les bobards coulaient de ma bouche comme les chutes du Niagara. D’ailleurs, ce n’était pas un agneau qu’il fallait égorger ? Je lui souris alors et je suivis Nolwe dans la salle de bain non sans avoir lacher ces dernières paroles :

    « Je n’ai absolument pas pensé à cela. Après tout, je suis une Hybride madame ! »
    Répliquais-je de fausse bonne humeur. "Et merci pour ces remèdes ! C'est intéressant "


    Enfin j’essayais. Ma bonne humeur s’envola. Mais qu’est ce qui lui prenait à cet elfe de me dire de faire le boulot à sa place ! Démerde-toi avec tes chèvres ! J’avais remarqué les feulements et démonstrations d’agressivité de Nolwe. Il a du le montrer pour deux. Moi je n’en avais rien laissé paraitre. Du moins je crois. Lorsque nous entrions dans la salle de bain, il ouvrit le robinet d’eau et la fit couler sans mettre ma main en dessous. Je m’assied sur le bord de la baignoire. Mon esprit s’agitait. Mais je ne voulais pas laisser voir la raison de mes tourments. Le mot était un peu fort. Je n’en savais encore rien. Se laisser aller à des sentiments dans le vif de l’action n’a jamais été une excellente idée. Je regardais ailleurs, rêveuse puis entendit le prénom. Alice. Chère rivale ! Pourtant, mes paroles ne furent pas venimeuse comme je souhaitais le faire. Patience…

    « Qui est ce ? » demandais-je « cela doit être une personne importante. Tu es dans un état assez… étrange. En tout cas, pas question que je tonde ses moutons… ou chèvres. »

    En tout cas, ma bonne humeur s’était bel et bien envolée. Cependant, je me radoucis au contact de sa main. J’aurais plutôt envie d’être en colère contre lui. Mais…
    Je lui attrapais la main et l’attira à côté de moi. Allez parle moi maintenant ! J’attendais donc. En tout cas, cela semblait difficile.

    « J’ai des raisons d’être jalouse ? » demandais-je avec calme ?

    Calme certes. Mais quelle agitation ! Pas au moins de me mettre à piailler contre lui bien sur.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Sam 7 Avr - 8:56

Il est vrai que j’avais un peu abusé de ma position. Je finis les potions, me lava bien les mains et décida d’aller vérifier qu’il n’y avait rien de grave. En attendant, le remède refroidirait. Je m’approchais de la salle de bain et écoutait à la porte.
Oui, j’étais trop sur les nerfs en ce moment. J’avais mal prise le fait que mon propre frère me fasse des réflexions. Alice… Je l’adorais. Et ça nous a fait mal à tous de la voir souffrir tout ce temps. On ne pouvais rien faire. Je me rappelle de Kiku, paniquée, qui tout en marmonnant des insultes à l’égard de Le… De Nolwe, se plaignait sans cesse de son absence. Morte de chagrin. C’était ce qu’elle était devenue. Alice ne mangeait plus. Elle restait alitée toute la journée et pleurait. On lui avait pourtant caché tout ça. On lui avait dit qu’il était partit… Quelque part. Qu’il reviendra. Qu’il l’aimait et même qu’il allait bientôt lui écrire.
Je me souvenais simplement de notre impuissance, à la voir dépérir petit à petit. Je ne sais plus qui est partit la première. Kiku… Ou Alice ? Peut-être en même temps. Alice, on l’a enterrée. Kiku, non. Neither a longtemps été suspendu à sa corde, avant que je ne l’en descende pour l’enterrer moi-même.
C’était juste un morceau de notre histoire que je ne pouvais oublier. Ce n’était… Pas contre la Tori, c’est juste que je trouve ça indécent, que mon petit frère se retrouve quelque peu après la mort de sa fiancée.
Fiancée… Si seulement elle avait pû avoir ce titre. Mêlé à la douleur, se prenaient les regrets aux filets de ma mémoire. Je culpabilisais, car c’était de ma faute. Et tout le monde le savait.
Je passais quand même vers la salle de bain, et regardait ce qui se passait. Bien sûr, la réponse de la Tori m’avait hérissée les oreilles. Je… ne supportais pas qu’on me parle comme ça. Mais j’étais bien trop tracassée pour prendre la mouche. Allons, si mon petit frère l’a choisie, c’est qu’elle ne doit pas être méchante. J’écoutais à la porte un temps, puis finit par approcher le poignet de la porte. J’avais envie de toquer, de rentrer, de m’excuser. Mais le ton qu’elle avait prise avec moi m’en empêchait. J’avais fait un faux pas, certes, mais était-ce une raison pour venir la supplier de m’excuser ? C’est de sa faute, aussi, au frangin ! Il n’avait qu’à pas me hurler dessus ! Alice m’était aussi chère qu’à lui !
Je m’adossais contre le mur du couloir, puis me laissa glisser. C’était… Idiot, tout ça, juste idiot. Si je trouvais la Tori gentille et n’avait pas envie de me brouiller avec elle, j’étais largement plus peinée d’avoir blessé Le Louche. Je n’avais pas envie de le perdre. Pas encore une fois. Je sais, ça fait cliché. Mais quand vous retrouvez un frère que vous aviez crut mort juste après l’avoir vu deux jours… Enfin… Ça tiens quand même du miracle !
J’aimerais tellement que ça s’arrange entre lui et moi… Je fais de mon mieux, pourtant. S’il me demande un truc, je le fais ! Mais là… Ah, ça doit être une mauvaise journée ! Je ferais mieux d’aller me coucher vite-fait avant de me ridiculiser encore plus ! C’est simple. Je me relève, retourne dans la cuisine, prend six fioles dans l’armoire.
Je remplis deux fioles d’arnica, deux fioles de poison, et deux fioles de vomitif. Je mets vingt telpës sur la table du salon, avec les fioles. Je prends un post-it et y écrit un petit mot en Elfique.


« La moitié pour mon petit frère, l’autre moitié pour la Oiselle. Grand merci pour la mission et désolée de m’être énervée. »

Sur ce, je dispose le tout de façon à ce que ça soit bien en évidence, puis monte à l’étage, dans une des chambres. J’ai besoin de faire le point…Et de dormir un peu.

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
avatar
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Sam 7 Avr - 9:00

Je souris à l’idée des moutons. Je murmurais à ma compagne un rapide « Désolé encore pour ma sœur ». Puis elle me demanda plus de renseignements sur Alice. Les mots restaient coincés dans ma gorge. J’aurais voulu lui expliquer l’histoire, mais ces souvenirs mit à vif…
Flash-back qui défilent continuellement. Son visage, si doux. Elle a l’air triste. Devant moi, à la place de Black, je la voit, elle. Des souvenirs bien trop réels. De fichues visions.


-Le Louche ? Devine quoï ? J’attends un enfant ! Un bébé… Ton fils !

Elle sourit, mais d’un sourire emplit de tristesse. Elle va pleurer. Ses yeux s’emplissent de larmes mais elle ne quitte pas ce sourire. Je la prends dans les bras. Elle se met à pleurer. Une sorte de ouin infantile. Une petite fille. Ça a toujours été ma petite princesse. Elle tremble, je crois que je ne l’ai jamais vu pleurer auparavant. Moi ? Papa ? Mais… Mais… On ne l’a fait…

-…Qu’une fois, je sais. Il faut… Croire que… C’est su…Suffisant.

Elle continue à sangloter. Je lui murmure que ça va aller, lui susurre que je l’aime. Qu’est-ce que je pourrais faire d’autre ? Si c’est un Neko, panique-elle ? Si il a des oreilles de chats ? Qu’est-ce qu’ils vont lui faire ? Elle s’affole et sa respiration devient hésitante. Elle gémit, serre les dents, essaye de ne pas m’inquiéter. Je ne l’ai jamais vu ainsi…

-…Jalouse ?

Black se trouve devant moi. Je n’ai pas pû suivre la conversation. J’émis un léger « Ruuu » gutturale, plus de douleur que de défiance. J’ai affreusement mal à la tête. J’ai blêmis, et j’ai sûrement l’air hagard. Peut-être paniqué. Alice… Oui… Alice. J’étais partit loin. Fichus souvenirs. Ça va me tuer, un jour. J’essaye peu à peu de reprendre contact avec la réalité, au prix d’un énorme et long silence. Qu’est-ce que je peux faire ? Me raccrocher à la conversation ? Je n’ai rien suivie. Jalouse ? Elle parlait d’Alice ?

-C’était… -J’ai l’impression d’être frappé par un éclair. Ma tête me brûle et je ne tiens plus debout. Je me rends compte au passage que je suis assis sur le rebord de la baignoire, à côté d’elle.- C’était… -J’avale difficilement ma salive et réunis mes forces.- Hmf. –Je baisse la tête, vaincu.-

Pas moyen d’en parler. Un blocage ? Alice est morte. J’aurais aimé lui faire passer ce message. Un spasme me parcours. Décidément… Fichus souvenirs. J’aurais aimé pouvoir changer de sujet. Pourquoï a-t’il fallu qu’on en parle ?
Je me lève en titubant. Je prends une serviette et fait couler dessus l’eau du robinet qui était resté ouvert durant tout ce temps. Je le referme et tamponne doucement la main blessée de Black. J’ai la tête et les oreilles baissées. Je me sens mal, honteux, pitoyable, nul. J’ai conscience de l’avoir vexée. Mais je n’y arrive pas. C’est tout simplement trop… Dur.
Alice « était ». Et ça définit bien tout. J’entends un rire en arrière-fond, son rire. C’est un cauchemar. J’aimerais en sortir. Je vais en mourir de ces hallucinations. J’ai peur d’en mourir. …Je ne suis qu’un pitoyable malade mental.
Je fais signe de la tête à Black de me suivre. On s’en va de la salle de bain. Je tiens difficilement debout et chaque pas est un combat contre le vertige. Son rire… Son rire… Qui tourne en boucle comme sur un vieux tourne-disque rayé. Son rire qui parfois prend une tournure terrifiante. Ce ne sont plus des souvenirs, mais presque des hallucinations, où je vois son visage se détériorer. Je manque de rentrer dans la table du salon. Je m’arrête juste à temps pour ne pas renverser ce qu’il y a dessus, mais trop tard pour ne pas me cogner contre. J’attrape le papier, mais ne réussit pas à lire. Je reste figé devant la table.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
avatar
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Dim 8 Avr - 14:02



  • A priori, ce n’était pas le bon moment. Je ne laisse en rien paraitre ma frustration. Après l’acmé, une chute, bien entendu. Il y a toujours une chute. Il fallait en conclure que mon acmé à moi n’était qu’un simple petit après midi. Et encore, c’était la fin. Franchement, ce n’était pas la fin de notre relation naissante. Juste que j’aurais espérer une fin plus agréable. Je m’en veux d’être partie de moi-même la dernière fois, dans la petite ruelle. Je n’avais pas de raison. Mais je vais devoir le refaire… il n’était pas question que je reste dans cette atmosphère étouffante. Hors de question. Je ne voulais pas éclater en sanglot, le traiter de menteur, voleur, traitre et d’autres et j’en passe. En contre partie de mon calme, j’avais droit à un moment de solitude n’est ce pas ? J’ai de la chance, cette nuit c’est le moment des livraisons ! Je vais pouvoir voleter au dessus de la ville toute la nuit et vider mon esprit.
    Nolwe butait sur ses mots. Je n’aimais pas ça… je me sentais de plus en plus prise dans un étau étouffant. Etait-ce vraiment nécessaire de me mettre dans une telle situation ? J’avais fait mon travail on ne peut plus bien ! Il y avait toutes les herbes ! Certes, je me suis bruler la main mais quelque soit les peines encourus, Diana m’a toujours dit que c’était le résultat qui comptait. Même certains vampires ont été plus amicaux que cette… elfe ! Malheureusement, la bienséance m’interdit d’insulter une maitresse elfe. Mais je n’en pensais pas moins. Les bras croisés, j’adoptais un visage de plus en plus impassible. Je relevais les yeux et défiait Nolwe du regard de me traiter encore comme une enfant. Plus les minutes passaient, plus je sentais une flamme naitre dans mon ventre, menaçant de me consumer entièrement.
    Je dévance pourtant cette colère et je me lève, consciente qu’il n’arrivera pas à décrocher un mot. Indulgente je lui souris tout de même. On ne peut rien faire contre une rivale qui tourmente encore son amant. On ne peut qu’attendre sans pouvoir la combattre. Pourtant, j’en était jalouse. Il veut panser ma main blesser mais j’arrête son geste et je le fais moi-même, à la va vite. Je n’étais pas en sucre et surtout, je voulais m’agiter pour oublier ce malheureux incident. Pourtant je n’aime pas voir ses oreilles baissées. J’adopte le visage le plus impassible qui soit, préférant ne pas montrer aucun indice de vexation ou de peine.

    « Arrête de faire cette tête. » murmurais-je « On en parlera une autre fois. Je dois aller livrer maintenant. Et puis tu… tu devrais te reposer maintenant. On ira… manger une glace une autre fois. »

    Et nous sortions de la salle de bain. Ma tête bourdonnait comme une horrible ruche remplis d’abeilles en colère. Mais je gardais contenance. Nous arrivions dans le salon où il restait un mot et 20 pièces d’or. Je pris ma part ainsi que les fioles de poison dans mon sac que j’ouvris. Mon sac ? Un vrai bureau ! Il y avait de quoi retenir des fioles droites, des poches pour la petite monnaie, un porte-feuille, un compartiment pour mes papiers importants, un livre au cas où je m’ennuis… bref, je ne manquais de rien. Je rangeais mes fioles non sans attendre la traduction du post-it Elfique.

    « Tu diras à ta sœur que je ne sais pas lire l’elfique… enfin en tant qu’Hybride je n’ai pas forcément… le droit d’apprendre le dialecte des maitres. Normal n’est ce pas ? »

    Ces mots remplis de rancoeurs étaient destinés à Miss Wakai. J’aurais voulu monter les étages et lui dire combien j’avais été heureuse de faire le travail qu’elle m’avait proposer. Mais bordel ! C’était peut-être son problème si j’apprécie son frangin ? Les elfes, des êtres tranquilles ? Tu parles… Ha qu’est ce que j’aurais voulu entrer dans sa chambre et lui hurler de s’occuper de ses chèvres ! Bon dieu !
    Je me tournais vers Nolwe et l’embrassa sur la joue.

    « Je te laisse maintenant. On en parlera une autre fois. Si tu veux. »

    Puis je m’élançais dans le soleil couchant et je pris mon envol. En tant normal, j’avais du mal à battre mes lourdes ailes. Mais cette nuit j’étais capable de tout pour éviter mes peines et ma douleur. Sa ira mieux demain.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Dim 8 Avr - 17:38

Je ne répondais plus. J'entendis la porte se fermer. Elle était partie. Je dérapais et me retrouvais sur le sol. J'aurais aimé me cogner la tête au passage, pour calmer ces fichues images qui défilaient. J'avais... Gâché... Beaucoup de choses. Je m'en voulais. J'étais trop compliqué. Incapable de garder près de moi ne serais-ce qu'une fille... C'est idiot, c'est comme ça. J'avais chaud, tout mon corps me brûlait. Ma respiration se faisait difficile. Pas étonnant avec ce collier autour du cou... Ce collier ? Ce... Je portais mes doigts sur ma gorge. Il était là, bien présent, en fer dont les rebords s'enfonçaient dans ma peau. Il se resserrait à chaque respiration, à chaque geste de ma part. Je m'immobilisais. De toute façon, je ne pouvais pas aller loin. Je ne pouvais pas bouger, sur le sol... Dans la cage. Le collier était relié par une laisse à un des coins de la cage. Pas moyen de s'échapper sans mourir asphyxié. J'entendis une voix qui me paraissait familière.

-Dix minutes, et on ferme. Tu sais ce que ça veut dire, crevure ?

Puis un son de cloche, de glas. Le vide. Je me retrouvais dix ans en arrière, enfermé dans un placard froid. Pas de vêtements, rien, sinon cet autre personne à mes côtés, et ce cadavre sur le sol. Mon compagnon de cellule me regardait d'un air de pitié. Il avait l'air lasse et désabusé. Je me souviens de cette sensation de révolte, de ce dégout...

-Tu devrais manger. Tu sais, dans l'état où il est, il ne t'en voudra pas.

Manger... Oui... Quand ? Quand ça ?

-Le... Le Louche ? Tu sais, j'y ait pensé... Il y aurait surement un moyen de te faire Vampire... De te... Tu sais ? Tu te sens de... Boire ça ? De boire mon sang ?

Elle se tenait en face de moi. Son bras tendu sous mon nez. Elle avait cette moue gênée que je lui connaissais et l'angoisse avait donnée du rouge à son teint pâle. Elle était belle, très belle. De plus en plus belle chaque jour. Elle était là, avec moi. Ce bébé, cet enfant que je pouvais aussi "toucher quand je posais ma main sur son ventre".

-Regarde, il bouge ! Dit-elle d'un air amusé.
Mais ça ne fait que deux mois. Comment peut-il ? C'est un Vampire, m'explique-elle. Tu sais, les Vampires ne sont pas comme les autres. Oui, je m'en doute. Les Vampires ne sont pas...

La sensation d'humidité sur mes mains. C'était.. C'était du sang qu'il y avait dessus. Dans la réalité, je poussais un cri. J'étais recroquevillé sur le sol, à hurler de peur, de rage et de douleur. Je n'étais plus moi, et j'avais dû perdre la raison. Une crise ? C'était la première fois qu'elles se faisaient aussi violentes. Vivre dans le passé... Oui... Ça doit être ça.
J'avais sur mes mains le sang de mon Maître. Nous étions sur le lit et le sang sur mes poignets et ma gorge témoignaient seulement que, pour la première fois depuis neuf ans, on m'avait détaché. Celui sur mes mains signifiait autre chose. Mes doigts qui s'enfonçaient dans sa gorge. Non, mes griffes. C'était la première fois que je les voyais. Que je les utilisais. Perdu dans la panique, je fis de rapides aller-retour et sa tête finit par tomber. Elle roula sur le côté du lit et se fracassa contre le sol. Le corps eut quelques spasmes, et j'eus un moment de panique avant de trouver un nouvel endroit où plonger mes griffes. Le cœur. Il fallait être sûr qu'il ne puisse plus vivre.


- Aujourd'hui, je me débarrasse de toï~♪

Un "non" sec s'échappa de ma bouche. Je commençait à me débattre dans le vide, puis finit par retomber sur le sol.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
avatar
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~* Dim 8 Avr - 18:52

C'était des bruits anormaux en bas. Ça n'avait rien d'une soirée entre amoureux, et au bruit de la porte, j'avais comprise que la Tori était partie. Restait mon frère en bas. Mais pourquoï diable faisait-il tout ce...
Je sortie de ma chambre, un peu ensommeillée car j'avais commencée à me relaxer, pour espérer pouvoir dormir. J'avais les cheveux totalement ébouriffés. Je croisait Yuri dans le couloir, qui visiblement avait l'air paniquée. Elle revenait d'en bas. Je tentais de l'interroger mais sans résultat. Elle filait se mettre à l'abri.
Je me retrouvait en bas, pour voir mon frère dans... Un sale état.


-Hé, qu'est-ce qui se passe ? Reviens sur terre !

Il avait souvent eu l'air douloureux et perdu dans ses pensées, mais à ce point... Je m'approchait de lui pour me prendre un coup brusque de sa part. Il hurlait. Ohlà, ça devient grave. Je me précipitait vers les placards, tout en vociférant des injures et en souillant le nom de Gaïa pour le coup que je m'étais prise, attrapa une fiole de somnifère et lui la lança dessus.
Je me couvrais le visage de mon bras et attendit que l'odeur fasse effet. Il finit par s'endormir. Personne ne résiste à mon somnifère ! ♥ Le secret ? Du pavot... Mais attention, du pavot bien traité ! Préparé d'une si jolie manière, que seulement les vapeurs qui se dégageaient de la fiole pouvaient endormir.
Une fois le travail finit, j’ouvris la fenêtre et sortit mon buste par l'ouverture. J'inspirais et repris mon souffle. J'avais retenue ma respiration trop longtemps. Bien que je soie fière de cette potion, il faudrait peut-être en améliorer la rapidité.
Je tirais mon frère sur le canapé, et l'y laissais dormir.
Je m’assis sur la table basse, lui caressant doucement les cheveux.


-Toï aussi tu digère mal tout ça ? Allez, j'espère que tu iras mieux demain. Désolée d'avoir parlé d'Alice, je pensais que j'étais la seule dans ce cas.

A vrai dire, je n'étais pas saine d'esprit non plus. Cauchemars, mauvais souvenirs, peurs inconscientes, traumatismes... Non, je m'en tirais mieux que Nolwe, alias Numéro Dix-Sept. Mais je ne m'en tirais pas toute blanche. Après tout, la catastrophe, c'était ma faute. Je ne me trompais pas là-dessus. J'avais très certainement condamnés pas moins que tout les Hybrides de la capitale, et bien quelques milliers de Maîtres, en déclenchant ce que j'avais déclenchée.
Dans mes rêves, j'entendais encore les cris de colère de cette foule.

Mais tout ça, c'était bel et bien finit. On avait l'impression de se débattre dans une mélasse, pour essayer de s'en extraire, mais... On savait qu'on avait déjà échappés au pire. Peu à peu, on oubliait tout le mal qui s'était passé, toute la douleur qu'on avait endurée, et on se réfugiait dans la promesse d'un lendemain plus lumineux. ...Une fois que ces démons du passé seront exorcisés. Moi et mon petit frère, nous nous devions de les affronter. C'était déjà un miracle qu'il ne m'en veuille pas. En remerciement, je ferais de mon mieux pour l'aider à s'en sortir.
Je déposais un baiser sur son front, puis tira une chaise près du canapé. Je m'installa à côté de lui et me mit en tête de le veiller.


{RP Finit}

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
avatar
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~*

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

*~* Mission Accomplie chef ! Roger That ! *~*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» émission le chef en Bretagne
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Campagne :: Petite Ferme :: Châlet :: Couloirs & Portes d'entrées-