* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Dans le Laboratoire Nekotopien~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Dans le Laboratoire Nekotopien~ Jeu 26 Avr - 9:37

Spoiler:
 

{ Duel ! Avec autorisation de faire bouger l'autre ! Let's Play~ }

Le Laboratoire de Nekotopia ? Oh, une grosse affaire, une grosse industrie... En cette époque, pourtant, on pouvait dire que le laboratoire… Coulait. C’était un laboratoire d’expérimentation animalier… « Animalier » ça veut dire « Hybrides », de nos jours.
La période était dure pour chacun, car les Hybrides avaient justement décidés de se révolter. Et dans ce laboratoire aussi. C’est dommage pour eux.
A cette époque, j’étais quelque peu dépressive. On était enfermés, tout les… Moi, Kiku, Alice, Neither, Le Louche et Eru… Tout les six, dans le petit château des Wolfberg, et la plupart d’entre nous tiraient la tête.
Pour motiver tout ce beau monde, j’avais proposée d’aller jeter un œil à ce bâtiment longtemps interdit à nos yeux. Eru était encore trop jeune pour venir, Alice avait peur. Nolwe et Neither vinrent avec moi. Le portail du laboratoire avait été totalement brisé. C’était à se demander si il n’y avait pas des Hybridations d’éléphants, là dedans. Enfin, ce n’est pas grave, ça nous permettait d’entrer. Ce laboratoire là n’avait rien à voir avec celui d’Esgalduin. Non. Il était en plein centre ville mais en général entouré d’une immense barrière qui nous en empêchait l’entrée. Les murs étaient blancs, propre, le laboratoire immense ressemblait à ces maisons futuristes… Moi et Neither, on s’échangea un regard. On s’attendait à trouver des médicaments là dedans et rien d’autre. Moi j’étais partit dans cette aventure dans l’idée qu’il restait peut-être ou un deux Hybrides planqués là-dedans.
On a donc passé la barrière et on s’est retrouvés devant la porte d’entrée.


- Mais pousse-là, espèce d’idiote !

M’a dit Neither. J’ai poussé, c’était fermé. Il m’a poussé lui et a donné un coup d’épaule dedans. La porte s’ouvre, comme par miracle, au moment où il fonce. Le coup d’épaule, il le donne dans le vide, il s’écroule sur le sol. Il me traite de cruche, la porte était automatique.
On rentre à l’intérieur, je jette un coup d’œil sur mon petit frère. C’est une révélation nouvelle et ça me fait mal au cœur quand j’y pense. Comme on s’y attendait, le laboratoire est saccagé. Tout blanc, tout propre mais saccagé. Comme un asile psychiatrique. Des fioles traînent sur le sol et répandent un produit qui me donne un haut le cœur. Et si c’était toxique ? Je fixe mon petit frère de manière inquiète qui finit par détourner le regard, gêné de tant d’attention.
On avance, les couleurs se ressemblent tous. Qu’est-ce qu’on fait ? On continue ? Il n’y a rien ici sinon des cachets, des potions et… Des cages vides. On entre dans une pièce où plusieurs cages sont effectivement vides, brisées. Il y a du sang par terre. Je me sens mal, je déteste le sang. Je me rend compte que j’en ait sur mes sandales. Je grimace. On est en été, je n’allais pas sortir en bottes, mais les sandales, j’aurais dû éviter. Berk ! Neither me traite de gamine. Je ne suis pas une gamine ! On continue.
Il y a des membres dans du formol, ici. Puis un panneau, dessus il y a une flèche, il y a marqué « incubation ». Incubation ? Ça veut dire des œufs ?


- On va pouvoir ramener de la nourriture !

Fit Neither en rigolant, mais il était le plus sérieux du monde. Je m’offusque, on ne va pas manger des œufs ? Pendant qu’on se chamaille, on se dirige vers la pièce. Neither rétorque que vu l’état du bâtiment, les œufs, s’ils ne sont pas périmés, sont morts depuis longtemps. Qu’au pire s’il y a quelque chose dedans, ça fera de la viande. Sur ce, il dévoile ses crocs, je n’aime pas quand il dévoile ses crocs. Je ne peux pas faire pareil, je suis une Elfe. Une des seules Elfes des Wolfberg encore vivante. Peut-être la seule. J’ai entendue dire que des cousins sont morts, cette nuit. Je frissonne.

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end


Dernière édition par Wakai L. Wolfberg le Jeu 26 Avr - 11:53, édité 2 fois
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans le Laboratoire Nekotopien~ Jeu 26 Avr - 9:53

Wakai frissonne. Je la regarde. Elle me regarde, je tourne la tête. Je suis allé là dedans pour ne pas les laisser seuls. Ce sont des fortes têtes et je ne serais pas moins rassuré si Kiku y était venue elle-aussi. Je me doutais bien qu’ils en profiteraient pour voler, saccagés… Et peut-être s’entre-tuer. Je les suis. Ça me gêne que Wakai me regarde comme ça. Je marche la tête baissé. On arrive devant une grande salle, où s’entasse des milliers de flacons. Dans ces flacons, des œufs flottent, dans du formol. Ça me rappelle les bras de tout à l’heure. Envie de rendre mon repas. Ça me rappelle aussi ce Nesumi, dans le placard… Wakai se jette sur les flacons et les regarde. Neither en ouvre un et se brûle. Il cri une injure. Ce doigt-là, celui qu’il s’est brûlé, est surement cassé, il n’a pas une forme droite, et est tordu sur le côté. Surement Kiku. Mais il ne veut rien entendre et parle de me mordre quand j’essaie de le soigner. Il mourra avec ce doigt cassé, c’est certains. Ce qui est sûr, c’est que je suis trop effrayé pour quitter les lieux tout seul, alors à défaut de quitter les lieux, je ne quitte pas du regard les deux autres, espérant rentrer avec eux. Il n’y a plus d’indications sur les fioles, il y avait surement des papiers posés devant pour indiquer ce que c’était. Les papiers, ils sont désormais par terre. Les murs ont étés fissurés, ici, et des œufs trainent, brisés, sur le sol. Un ou deux embryons gît avec. Je me sens mal pour ces pauvres œufs. Mais vu l’endroit où ils allaient naître, c’est un bonheur pour eux de ne pas y avoir vécu. On entend un cri, on sursaute tous. Je regarde Neither, qui a sa queue d’Ookami tendu, les oreilles dressés. Il grogne légèrement et nous dit que l’on est pas seuls. Il veut aller voir la source du bruit, fracasse contre le sol l’œuf qui l’a brulé quand je lui dit que je ne veut pas. S’ils sont chauds, c’est qu’ils sont vivants. S’ils sont vivants, il faut les sortir d’ici. Je regarde Wakai, cherche son appui. Elle est d’accord. Je souris. Je regarde Neither qui s’en va sans nous. J’attrape deux flacons et je crois que Wakai en fait de même. On court vers la source du bruit. C’est un Nesumi, toujours dans sa cage, a moitié écrabouillée par le plafond qui s’est effondré sur lui. Wakai tente une réflexion ironique, il fallait que le seul endroit où le plafond s’écroule soit sur le seul survivant que ce lieu puisse garder en vie. Je serre doucement les flacons contre moi, peut-être pas. Je n’aime pas les Nesumis. Ils me rappellent celui du placard. Celui-là est pareil à l’autre, tout gris, les yeux rouges. Il est en train de mourir. Neither s’avance et passe sa main entre les barreaux de la cage. Il lui tranche la gorge. Wakai s’offusque, elle espérait le sauver. Neither savait qu’il était condamné et moi aussi.
On continue à faire notre chemin à travers ce vieux bâtiment sans fin. Neither se moque de nous, à nous trimballer des œufs. Je me demande ce que ça sera. Animaux ou Hybrides ? Est-ce qu’ils sont vivants ? Les flacons-couveuses marchent. On vérifiera s’ils sont en vie en rentrant. Je regarde Wakai, puis les œufs. J’imagine des petits Hybrides gambader dans la maison sous peu. Ça me rappelle Alice. Mes doigts se crispent sur eux-mêmes. Pas sur les flacons qui sont dans mes bras. Alice… Alice qui attend ce petit chaton… Ce petit Vampire ? On n’en sait rien et ça l’angoisse. Elle ne voulait pas que je parte, je lui ait promis de revenir. Avant de partir, Kiku a juré à Neither, en lui mettant une patte lycanthrope sous la gorge et en serrant doucement, que s’il en profitait pour s’enfuir, elle le rattrapait, où qu’il soit, et qu’elle le tuerait. Neither a rit. Il ne s’est pas enfuit. Kiku l’aime et ne veut pas qu’il parte. Ca a jeté un froid au début de notre sortie. Le froid a été remplacé par celui causé par le Nesumi. C’est triste un Nesumi qui se meurt, qui est mort. Il devait avoir notre âge. Je me demande qui est le plus âgé d’entre nous ? Neither ? Peut-être. Il aurait dans les vingt ans.
On marche, encore et encore. Rien, toujours rien. Ici de la végétation, là… Je grince des dents, Wakai pousse un cri. Des cadavres ?

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans le Laboratoire Nekotopien~ Jeu 26 Avr - 10:10

Uh… Oui, des cadavres. Je plaque ma main contre mon nez. Zut, les œufs manquent de tomber. Je suis trop curieuse par rapport à ses œufs. Moi et Le Louche, on pense à la même chose. Des enfants ! C’est tellement rassurant, la présence d’enfants, dans un contexte de guerre… Ça prouve que la vie ne s’est pas arrêtée, que ce n’est pas la fin du monde comme chacun le pense en son petit cœur. La capitale Nekotopienne tombé ? Et… S’il n’y avait plus de capitale après ? Si les Hybrides prenaient le contrôle ? Cela fait rire Neither, d’habitude. Là on ne rigole pas. Je fixe Neither, attend qu’il fasse Quelque chose. Sans s’en rendre vraiment compte, on l’a considéré comme le Chef du Groupe ! Après tout, c’est bien lui qui prend les décisions, non ? On regarde donc Neither, tout les deux et Neither finit par donner un coup de pied dans un cadavre. C’est un cadavre Lycan. Comme sa Kiku. Mais il s’en fiche, celui-là c’est pas Kiku. Il rigole.

- Alors, vous avez peur des mouches ? Les morts, ça ne mange plus personne !

Là-dessus, on pense tout les deux, moi et Le Louche, à Kiku la cannibale, qui est crainte dans toute la ville de par sa réputation. Les Lycans ne mangent pas les Hybrides en général. Les Vampires, oui, c’est normal qu’ils aient envie de boire du sang, mais… Les Lycans… Neither éclate de rire. Il a dû y penser aussi. On se fixe, moi et Le Louche. Il redonne un coup de pied plus violent dans le cadavre du scientifique. Je l’ordonne d’arrêter, il me lance un regard froid. On s’en fiche, il est mort. Neither déteste les Lycans. Les Vampires et les Elfes aussi, d’ailleurs. Ils nous ordonnent d’avancer. Nan, mais, c’est qui le Chef, ici, hein ? Murmure-il.
Des morts, c’était la salle où les scientifiques prenaient le café. Certains sont froids sans qu’on comprenne pourquoï, d’autre sont morts de leurs blessures. Ça se voit qu’ils se sont fait blessés. Il y a du sang partout. Je tremble, je m’adosse à un mur. Ma tunique blanche est pleine du sang qui le maculait, je grimace. Ooh noon !
Neither se moque de moi, comme s’il n’y avait pas plus important ? Où est la sortie ? Tout est vide ici, sauf le Nesumi désormais mort que les autres ont dû abandonner. Neither suppose qu’il s’agissait de la balance du groupe. Ça jette un nouveau froid. Je ne me sens pas bien, j’ai la tête qui tourne. Neither m’hurle dessus, ça n’est pas le moment de bailler aux corneilles. Oui, bah j’aimerais bien t’y voir, toï, dans la peau d’une toute petite Elfe fragile ! Espèce d’Ookami robuste, va ! Si j’avais ta carrure je ne me serais pas sentie mal.
Neither se fiche de ce que je dis, on continue d’avancer. Deux ou trois nouveaux cadavre par-ci par là, des Hybrides étalés sur le sol. Il me vient en tête que si les cadavres sont morts sans traces c’est peut-être qu’ils se sont fait électrocuter ou alors pire, qu’il y a eu un poison qui a circulé dans les lieux. On se regarde de nouveaux. Neither continue à avancer en tirant la tête, j’insiste pour partir, j’ai peur. Je lui tire sur la manche, il me déclenche une claque. Je valse. Les flacons s’entrechoque, un liquide me dégouline sur les cuisses. Je suis par terre, une des fioles est brisée. Je lui lance un regard froid et le traite d’assassin, ça le fait sourire. Son sourire me fait me sentir mal, comme si j’avais tapé juste. On se doutait tous qu’il n’avait pas un passé tout blanc, mais… Neither fait peur. J’essaie de colmater la fuite de la fiole avec les doigts. J’essaie de déchirer la tunique pour entourer la fiole, je les ais posées toutes les deux par terre. Je n’y arrive pas. Neither m’aide.. Un peu trop. Je crois que son geste était motivé par l’envie de me voir ridicule. J’ai le nombril à découvert. Il laisse tomber le bout de tissu déchiré sur moi. Espèce de… J’enroule le tissu autour de la fiole, ça fait garrot. L’œuf va peut-être survivre. On le mettra surement dans des couveuses plus tard. Je me relève, ramasse les flacons. On continue la ballade.

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans le Laboratoire Nekotopien~ Jeu 26 Avr - 10:34

C’est dommage pour les fioles de Wakai. Je regarde ma « sœur », sous un autre angle. Sa tunique est coupée de manière à ne cacher que sa poitrine. Et la laisse donc à découvert de jusqu’à sous les seins, bien qu’on en voye la fin à jusqu’au hanches. Son pantalon était taille basse, on voit beaucoup. Ca me gêne pour elle, de plus, Neither la reluque. Je feule doucement, il se moque de moi. « T’en a pas assez d’une ? » Je t’empêche juste de faire des choses que tu regretterais, imbécile ! Si tu continues, Kiku va le savoir. Mouchard.
Oui, mouchard peut-être, en attendant, Wakai me regarde avec un sourire sur le coin des lèvres. Elle murmure un court « Merci » et on continue. Neither tire la tête. Y’a des plantes ici, et là y’a encore des fioles. Là c’est vide, là c’est des cages. Dedans, personne de vivant. C’est effrayant et si… On rentrait ? Je me tais, Neither ne veut pas rentrer de toute façon et ni moi ni Wakai ne connaissons le chemin. Neither non plus, vu la grimace qu’il fit en arrivant à nouveau dans la salle-couveuse. On se regarde, moi et Wakai et on sourit. On demande à Neither si il n’y a pas moyen qu’il nous prête le sac qu’il a emmené, il refuse. Puis il le jette violemment par terre. « De toute façon, y’a rien à pouiller. »
On entasse doucement les flacons dedans. En espérant que certains survivent. Certains sentent le pourri, c’est Neither qui nous le fait remarquer. Wakai tremble, elle a envie de vomir, ou de pleurer, je ne sais pas. Elle se recroqueville dans un coin. Je la regarde, voudrait intervenir, puis change d’avis et continue à empiler les flacons-couveuses dans le sac. Neither regarde et en trouve un où il reste une étiquette.


- Hé, mattez ça, c’est une gargouille !

Il porte le flacon à sa hauteur, puis le secoue un peu. Je le dit d’arrêter, il le secoue plus fort. Le formole l’empêche de se casser. Neither le garde sous le bras, il me dit que celui-là, il va le garder. Une gargouille, c’est une jolie bestiole de combat, ponctue-il. C’est vrai qu’elles sont réputées pour être assez agressives. Je me demande s’il n’y a que des montures, là dedans, comme la gargouille. Ca serait dommage s’il n’y avait que ça. Qu’est-ce qu’on ferait de trois cents gargouilles ? J’avais surtout pensé à des Toris, des Hebis… Il y a des œufs de toutes les couleurs, après tout. On ramènera ça au manoir. Je demande à Neither si on s’en va, maintenant ? Il me répond que c’est lui qui choisit quand on part, mais que oui, maintenant on dégage. Il soulève Wakai par sa tunique cassé ce qui nous fait voir son soutien gorge dans son intégralité. Wakai se débat, il la lâche une fois debout. Je prends le sac le plus doucement du monde et Wakai m’aide à le porter. On entend la sirène de la police au loin. On frissonne. On a pas envie de se faire attraper pour vol. On attend que l’alarme passe, et puis on avance. Arrivé à la sortie, on croise le policier.
Neither n’hésite pas et lui colle une grosse droite. Il tombe sur le sol, et a visiblement la mâchoire déboitée. Neither court, sa gargouille sous le bras. Je cours aussi, enfin, j’essaie, avec Wakai, sans casser les flacons. On arrive au manoir. Kiku décoche une claque à Neither, sous prétexte qu’il est partit trop longtemps. Neither attrape le bras de Kiku et le mord doucement en souriant. Kiku grimace, retire son bras. La blessure est profonde. Elle se moque de Wakai, dénudée et nous demande ce qu’on a ramené. Alice aussi, arrive, avec le petit Eru dans les bras. Elles sont curieuses. Eru aussi. Il se penche vers le sac et tend une petite main potelée.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future


Dernière édition par Nolwe Laka le Jeu 26 Avr - 11:38, édité 1 fois
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans le Laboratoire Nekotopien~ Jeu 26 Avr - 11:00

Je leur montre fièrement le contenu du sac. Oui, dans le laboratoire, j’étais vraiment malade, mais j’ai réussit à m’en tirer sans trop de casse. Alice regarde les œufs, émerveillés. Eru gigote, il veut descendre de ses bras. Il en descend et prend une fiole dans le sac, il la regarde en babillant. Eru babille rarement, Kiku le regarde, interloquée.

- Alors ça c’est la meilleure !

Puis, elle fixa les œufs, en prit trois en même temps dans les mains. « Ca vaut cher, ces trucs ? » C’est des œufs, rétorquais-je. Des œufs ça ne se vend pas. Elle me dit que si, je soupirais. J’allais m’installer sur le canapé, j’avais toujours la tête qui tourne.

- T’as un nouvel ensemble, Wakai ?

Alice s’insurge contre cette pique. Elle va me chercher de nouveaux vêtements dans l’armoire. « Mais quoïii-heu ? » Dit Kiku, qui ne comprenait pas que sa blague n’était pas drôle. L’après-midi se passa à regarder ce qu’il y avait dedans. Neither fixais la gargouille en devenir, souriant. Kiku s’en trouva jalouse et essaya de la lui briser. Il du se résoudre à la poser là et à aller embêter Kiku à la place d’un œuf qui ne pouvait comprendre son humour.
L’après-midi se passa sans accrocs, on alignait les œufs sur une étagère, les uns après les autres. On regardait dans la vieille cave poussiéreuse s’il n’y avait pas une couveuse quelque part, on réparait les flacons abîmés avec du scotch. Je cherchais un œuf que je garderais pour moi. J’en trouvais de jolis verts. De mignons blancs. Je ne savais pas. On verra à l’éclosion. Ca allait être très long à éclore, surement.
Et effectivement, ce fût long. Le temps passa, et les œufs n’éclore pas. On croyait parfois qu’ils étaient morts, mais on les entendait bouger en collant l’oreille contre. C’était fou, non ? On entend le fœtus bouger dans l’œuf en collant l’oreille contre la couveuse ! Plus le temps passa, plus les troubles de Nekotopia devenaient importants. C’était la fin. Deux mois après tout ça, on décida de ranger les œufs à la cave, cachés derrière un faux mur. Les emmurer.
Il n’y avait pas le choix. Et effectivement, le monde s’écroula, et effectivement, nous fûmes séparés. On enterra Kiku, Alice, puis, plus tard je pleurai Nolwe et finit par quitter la ville après la mort tragique de Neither.
La maison fût pillée, comme prédit. Et si cet édifice de pierres se tient toujours solidement campé sur ses fondations, dans la ville abandonnée de Nekotopia, que sont devenus ces œufs ?

_________________


Once you will know my dear
You don't have to fear
A new beginning...
Always starts at the end
Wakai L. Wolfberg
[ Dame Elfe ♀ ]
Age : 27
Localisation : Dans la bibliothèque, cette question !

Feuille de personnage
Race: Elfique
Pouvoir: Manipulation des Plantes
Inventaire: http://esgalduin.fantastique.tv
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans le Laboratoire Nekotopien~ Jeu 26 Avr - 11:14

Ces œufs, voit-tu, Wakai…
C’était en temps de troubles, comme tu l’as si bien dit. J’avais récemment perdu une oreille et avait dû fuir la demeure Wolfberg. A contrecœur abandonné mon Alice, et me retrouver face à sa tombe lorsque je revins. Tout était vide. La ville entière était morte. Les cadavres frais jonchaient les rues. Tu sais, Wakai, c’était le lendemain de l’intervention de la Milice. Ils firent feu et plus personne ne se rebellait désormais. J’avais rejoins le quartier Rebelle depuis plusieurs jours. Je projetais d’affronter Delios, leur chef, dans le but de le remplacer. Ça marchait comme ça, là-bas. Si tu veux devenir Chef, tu dois le battre en duel. …Ou alors celui-ci doit mourir en te choisissant comme successeur, mais je n’allais pas tuer un de mes congénères, d’autant plus qu’il me croyait tout sauf capable de le remplacer. C’était aussi ça qui m’avait motivé à devenir Leader. L’envie de prouver ce que je vaux.
Le manoir était vide, petite sœur. Bien sûr, les objets divers étaient étalés sur le sol, comme des fragments de souvenirs. Brisés. On avait tout volés. « On s’était fait pouiller », comme disait Neither. Neither, justement, je le vis en entrant, nous saluait bien, du haut de sa corde. J’eus mal au cœur de l’y voir, même si je ne l’aimais pas plus que toï.
J’avançais parmi la pénombre du manoir, des marches et des planches qui grinçais. J’aurais voulu brûler par le feu les traces de ce qui s’était passé. C’est au moment où cette idée me trottait en tête que les œufs m’y revinrent aussi. Une idée chassant l’autre, je me demandai ce qu’ils étaient devenus. L’idée vague qu’ils aient pû éclore et mourir emmurés me traversa l’esprit et je me sentis mal. Cela hâta mon pas et j’arrivais en courant à la cave, où je trébuchais. Le mur était toujours, bien qu’à moitié effondré. Je pris une des pierres qui en était tombé et la cognant contre ce qui restait. Une autre partie s’effondra, je m’immisçais au milieu des débris et entrepris de passer entre les deux murs, là où on avait entreposés les couveuses.
Les œufs étaient toujours là, dans leur sommeil éternel. Naîtraient-ils ce siècle ? C’était à en douter. J’entrepris de les sortir un à un de leur cachette, puis je cherchais quelque chose pour les transporter. Une vieille brouette qui n’avait pas servie depuis qu’il n’y avait plus de personnels dans ce manoir pour en entretenir le jardin. Cela suffira. J’y déposais les œufs et montait péniblement les marches avec cet ustensile. Il devait bien y en avoir une trentaine. Le reste avait pourris, aussi les avais-je laissés au manoir. Tous les œufs seraient-ils condamnés à moisir ? Ça serait dommage… Peut-être faudrait-il les retirer de leur couveuse ? Cela les empêchait-ils d’éclore ?
En montant, je trouvais sur le sol quelque chose que je n’avais pas vu. C’était un flacon, comme les autres sinon que l’œuf était texture pierre. Je le regardais en souriant. Je reconnaissais la gargouille de Neither. Je la pris avec les autres. Nous verrons bien si on pourra en tirer quelque chose.
Le voyage jusqu’à Esgalduin fût long et pénible. Heureusement, prévenus de ma mission qui devaient être de ramener quelque chose d’utile au Repaire d’une ville fantôme, quelques membres m’attendaient. Maëlle s’approcha de moi et me demanda si c’était de la nourriture. Je lui dis que ça sera de nouveaux compagnons. Elle battit des mains et courut prévenir les autres. Je la vis foncer comme une fusée. Maëlle est bien la plus rapide d’entre nous. Nous enterrâmes les œufs sous le Repaire et j’installais une planche en bois qui faisait office de trappe. Depuis, une fois tout les trois jours, quelqu’un va voir si un œuf va éclore ou non.

( Finit ? Qui a gagné ?)

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dans le Laboratoire Nekotopien~

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Dans le Laboratoire Nekotopien~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Nuit 2] - [FP Protection] Le laboratoire
» Enlevez l'homme devant le labo de recherche
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Campagne :: Laboratoire Abandonné-