* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

*~* Les mauvaises ondes d'un mauvais endroit au mauvais moment *~*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: *~* Les mauvaises ondes d'un mauvais endroit au mauvais moment *~* Jeu 26 Avr - 10:36



  • Elles sont vraiment agaçantes… surtout Lila. Hé non Lila, les rebelles ne sont toujours pas tombées, ils doivent avoir un nouveau leader à l’heure où tu sautilles partout. Franchement, ce n’est pas parce que la milice a mis la patte sur le leader que sa cause est abandonnée. Non, non, mais c’est un coup dur, c’est sur. Et c’est moi qui l’aie fait. Enfin… « nous ». Comme le dis Carmen. Je déteste partager mes propres mérites. Après tout, j’avais flairé quelque chose. Et c’est moi qui me suis rendu de moi-même dans cet atelier. Les autres m’ont aidé, c’est tout. What’s else ?
    Elles faisaient trop de bruit dans la salle de pause. La salle de pause ? Nous passions la plupart du temps là dedans, trop faignante et blasée par les prisonniers pour s’amuser avec. Et Lila parlait trop fort pour que je lise mon livre tranquille…
    Je le fermais séchement et me levais, agacée de tant de gamineries de la part de ma section. Elles me regardèrent faire, un peu étonnée dans ma saute d’humeur. Après tout, j’étais censée être satisfaite. Mais non ! Attraper le leader ne me suffisait pas. Et si je lui arrachais des informations ? N’importe quoi, juste un tuyau qui me servirait à trouver le deuxième leader. Puis le troisième et jusqu’à ce que toute la compagnie passe entre mes griffes. Je ne les tuerais pas. A quoi ça sert ? Je préfère les emputer. Par exemple, le leader actuel, pourquoi ne pas lui arracher les yeux ? Le prochain, ça sera la queue. Ou les cornes, cela dépend de ses attributs. Ou les oreilles. Je ne sais pas quoi décider. Peut-être qu’en le voyant… je me rendis compte que j’étais restée debout sans rien faire et que les autres me fixaient. What’s the problem ?
    Je simulais un mal de ventre –qu’elles ont cru, ou pas, j’en sais rien- et je filais droit vers la cellule du gosse aux yeux violets. Je demandais à deux flics qui passaient par là de le ramener dans la « salle du dessous ». Je leur fis les yeux doux car une telle prise, ce n’était pas vraiment facile de le sortir de sa cellule ultra protégée. Imaginez qu’il s’en aille sans me dire au revoir. Une impolitesse que j’aurais du mal à supporter. Soupirant, je m’assois dans cette salle « en dessous ». D’ailleurs, j’avais mon propre outillage chirurgical. J’ouvris un placard et mis la main sur une valise dans laquelle j’avais rangé bistouri, scalpel et autre choses fascinantes. J’en frémis d’avance. L’opération allait commencer.
    Entre temps, je me suis changé. Pas que je soupçonnais quelconque fétichisme de la part du Leader mais… je me sentais mal à l’aise là dedans. Finalement, juste une jupe en jeans et un top tout ce qu’il y a plus simple. J’étais un peu habillée comme une adolescente. Mais peu importe. Je fixais le jeune homme d’un regard dénué de compassion. Je le poussais droit sur une table où ses membres furent attachés aux quatre coins.

    « Bien… à présent si tu ne veux pas finir en morceaux, je te conseille de coopérer. Leader. » dis-je en tenant un scalpel en main.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: *~* Les mauvaises ondes d'un mauvais endroit au mauvais moment *~* Ven 27 Avr - 10:01

C'était un coup dur pour la Cause, peut-être, mais surtout pour moi. Après le temps que j'eus à passer en cellule, j’avais pû murement réfléchir. Sur ma conduite, sur la logique de ma conduite. Je pensais aux personnes qui m’entouraient et je me rendais compte qu’à force de poursuivre un fantôme, je leur avais fait beaucoup de mal. Je me demandais si Wakai serait assez bête pour se risquer dans cette prison. J’attendais qu’on vienne me chercher pour m’exécuter publiquement. J’espérais que personne que je connaissais ne voie cette scène. Je me demandais combien de temps avait passé, si Delios avait déjà pris les rennes et m’avait déjà insulté durant ma veillée funéraire.
Je me dis que je laissais beaucoup de choses là bas.
Une cellule ultra-protégée ? Surement, ultra-gardée en tout cas. Mais pas dépourvue des nuisibles, visiblement. Je vis un gros rat passer devant moi plusieurs fois et j’en fis une de mes occupations. Compter combien de fois je le voyais. Parfois j’allais même jusqu’à lui parler. J’avais beaucoup de mal avec les Nesumis, mais moins avec ce rat-là, car ce n’était pas un Hybride. Il ne me rappelait pas le gout du Nesumi dans le Placard…
Le temps passait et passait, puis on vint me chercher, on me jeta dans une salle et une imbécile me poussa sur une table. Je lui décochais un coup de griffe dans le visage au passage, même si le réflexe avait été de m’agripper pour freiner ma chute.
Sur la table… Je n’avais jamais rien vu d’aussi ridicule.


- C’est pas vrai… Tu vas me torturer c’est ça ? Y’a rien de plus cliché. Dis-je sur un ton moqueur. Puis, ayant observé pendant quelques secondes son visage. Tiens, c’est la Vampire de tout à l’heure, je savais pas que tu pouvais te faire encore plus laide.

Ses menaces me faisaient rire. Je l’avais dit, si je dois mourir, je le ferais avec dignité. Elle n’allait en aucun cas s’amuser à me torturer, moi par contre, j’allais tellement l’énerver qu’elle allait faire une dépression nerveuse, ce soir, en rentrant auprès de ses petits esclaves. Neither me revenait souvent à l’esprit, son visage restait devant mes yeux comme celui d’un exemple à suivre et je récupérais soigneusement chacune des piques qu’il eut lancés à moi, à sa Maîtresse, à Wakai ou à n’importe qui d’autre. A la différence près que Neither, lorsque la douleur se faisait trop forte, se taisait. Je n’avais pas compris pourquoï, je dois l’avouer. Je me lançais le défi d’être agaçant même dans la pire des douleurs. Je n’avais jamais vraiment été « torturé », sauf si vous pensez qu’être attaché dans une cage de quarante centimètres cubes sans eau ni nourriture depuis cinq jours, avec une saloperie de collier étrangleur qui se resserre d’avantage à chaque secondes et un crétin de vendeur qui compte les secondes avant celle qui lui fera le plaisir de vous emmenez à l’abattoir… Est une torture. Enfermé dans un placard sans rien boire ni manger qu’un cadavre en décomposition durant des siècles ? Hmm… Je me demande si elle pourra faire mieux. Je lui lançais cet air de défi. Cela me ferait rire. Elle ne pourra rien me faire. Elle n’a aucune idée de ce que j’ai enduré.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
avatar
Age : 26
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas

*~* Les mauvaises ondes d'un mauvais endroit au mauvais moment *~*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Ville :: Prison :: Salle de Torture-