* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

This is how your nightmares... -OS-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: This is how your nightmares... -OS- Ven 30 Mai - 22:19

Qu'est-ce que j'aimais cet endroit ! Bercée par les doux aboiement des petits Lycanthrope, je m'étais endormie. Bien entendu, je n'avais vraiment pas fait cela à la légère ! J'avais choisi un coup dense du bois, là où le soleil ne passe pas. Je m'étais installée sous une montagne de mousse, de manière à me dissimuler. Ce n'était pas une région où il faisait spécialement lumineux, mais si je m'étais accordé ce somme en plein air -plutôt que de me dissimuler sous terre comme à mon habitude- c'était car l'on était au tout début de la nuit. Pas de raisons, donc, de s’inquiéter !



J'avais à peine fermée les yeux qu'immédiatement de nombreuses images se mirent à défiler. Je les laissais passer, un demi-sourire aux lèvres. Je me sentais bien ici et avais oublié le but initiale de la mission que la guerrière aurait dû accomplir depuis déjà bien longtemps.
Les images s'arrêtèrent ensuite sur une scène froide et peu agréable. Une sorte de cave sombre emplie d'une impression gênante, triste. J'avançais, ne sachant pas vraiment dans quelle direction j'allais et finis par déboucher sur un hybride que je ne connaissais que trop bien. Il m'apparaissait plus jeune qu'il ne l'était actuellement -il faisait dans les quatorze ans- et étais assis au sol, les genoux repliés contre lui-même comme cette nuit où, enfant, je l'avais laissé pleurer contre ma porte.


- Héééé... Salut. Dis-je un peu gênée. Je m'accroupis pour être à sa hauteur. Il ne redressa pas la tête pour me regarder. Je suis venue te chercher. J'avais ce ton engourdi qui se voulait amical mais il ne broncha même pas. Un peu déçue, un peu frustrée, aussi, je tendis ma main vers lui pour le forcer à me regarder. Il l'attrapa vivement et la rejeta. Déséquilibrée, je m'écroulais sur les fesses. ...Si tu veux pas, tant pis ! Mais ne dis pas que je n'aurais pas essayé ! Crachais-je, écœurée d'un tel traitement. Je détournais le regard et fixais les ténèbres nous entourant. Quelques minutes semblèrent s'écouler et je commençais à m'ennuyer. Bougonnant, je finis par admettre. ...Peut-être que c'est moi qui ne veut pas venir te chercher. Un instant, je réfléchis au sens de mes paroles. Je commence à être fatiguée de m'attacher tu sais. Il suffisait de jeter un regard à mes histoires passées pour se rendre compte que toutes avaient mal finies. Au mieux finissais-je abandonnée, au pire j'avais à les tuer de mes propres mains ! La seule histoire s'étant bien finie, finalement, était celle de Sean et encore ! Il en est mort !
...Puis c'est pas comme s'il ne m'avait pas regardé me faire mettre en pièces sans rien faire !

Non, finalement, Sean n'est pas un bon exemple. La folie le rongeant actuellement à cause de la panique ressentie quant à l'idée de disparaitre... Sa possessivité...
Puis le fait qu'une fois mort, il a tout de même passé un sacré bout de temps à essayer de me tuer !

Qu'avais-je comme histoire de cul qui s'était bien terminée ? Nada !
Le mieux, c'est de pas s'attacher. Soufflais-je. Enfin... Je regardais d'un air hautain la petite boule de poil en face de moi. ...Toï t'as pas eu de chance, hein ?

Il avait menacé de tuer Turold, il y a des années. Automn... 'Igor' pour les intimes, était un sacré jaloux. J'aime bien les mecs un peu possessifs, mais j'ai du mal à m'en sortir quand ils mettent le barouf dans ma vie. Si Sean redevenait vivant, il serait tellement collant que je n'aurais pas d'autre choix que de l'abandonner comme je le fais actuellement avec Automn !
...Peut-être finalement que c'est le fichu caractère de l'hybride qui a tout foutu en l'air ? Je recherchais chaque faux pas fait. Il n'y en avait pas le moindre. Du moins, pas que je me souvienne.
Un coup, 'Igor' s'était empoisonné lui-même à coups de somnifères pour que je tombe évanouie après avoir bu son sang -on avait fait une sacrée sieste, cette nuit-là !- ...Tout ça dans le but de m'empêcher d'admirer la révolte qui s'était alors déroulée dans le centre !
Bien sûr, j'avais été écœuré d'avoir loupé un tel événement, mais c'était pas facile de lui en vouloir... Il avait peur que je sois blessée !
J'lui ait quand même sacrément fait la gueule.

J'ai loupé sa prime enfance. Quand j'étais retournée squatter, pour la seconde fois depuis sa naissance, il avait déjà dans les six ans. C'est à ce moment que nous avions commencé à développer quelque chose. Une relation négative au départ. Je lui faisais peur et je n'avais pas envie d'insister auprès d'un mioche qui n'osait pas m'approcher. Les années ont passées et je n'avais jamais compris pourquoï ce dernier avait changé d'avis et s'était décidé, une fois formé, à me coller aux basques. J'avais pris l'habitude de l'envoyer chier. Pour ne pas le déranger, je le fuyais. Et lui me courait après !

... C'était peut-être pour ça que nous n'avons jamais étés sur la même longueur d'ondes. Quand je lui court après, il me fuit et quand je le fuis, il me court après !


" Tu crois que j'ai mis le doigt sur le problème ? " Soufflais-je à son égard ? Il releva la tête. Il avait ce même visage qu'au moment où...
La scène m'avait tellement marquée que je m'étais empressée de l'effacer de mon esprit, la niant d'un bloc. Trixie, d'habitude, ne s'attaquait jamais au visage, trouvant cela contre-productif. Il avait le visage lacéré de cicatrices !
Et ces yeux vides.

S'était-il remis ? Comment allait-il ? Qu'est-ce qui se passait en cet instant même chez Ethan ? Qu'est-ce que j'étais en train de rater ?
J'avais détourné le regard de ce visage écœurant. Mais je fis un effort sur moi-même et pris mon temps pour le contempler. Il avait gardé une certaine grâce, une certaine finesse. Car il avait un beau visage. Il en avait presque toujours eu un. Mais je ne le lui avais dit qu'une fois.
Il ne m'avait, de toute manière, pas crut.

Son corps le gênait car il gênait Trixie. Elle qui haïssait les hybrides se trouvait mal à l'aise devant ce surplus d'attributs animales. Elle l'humiliait tant qu'elle pouvait par des phrases sèches empreintes de cynisme. Je ne m'étais jamais attardée là-dessus. Maintenant que j'avais le loisir d'y repenser, je me sentais légèrement mal pour lui. A prendre les choses pour acquises, je ne m'étais jamais mise à sa place. A quoï cela m'aurait-il avancé ? Et puis, après tout, je n'avais jamais choisie d'être sa maîtresse ! A lui de se débrouiller !
Trixie était sa véritable maîtresse. Si elle ne le supportait plus... Tant pis ?

C'était égoïste mais c'était ainsi. Partageait-on un lien assez solide pour que je risque quoïque ce soit en allant le sauver ? Pour que je me sacrifie en le gardant à mes côtés ? J'avais déjà essayé la chose et j'avais été reconnaissante à ma cousine de se proposer par la suite de le reprendre. Je n'aurais jamais tenu plus longtemps !
Il était utile, travailleur et souriant, mais je ne le voyais pas installé dans mon manoir. C'est comme ça !

Je tirais doucement sur une mèche de ses cheveux. J'avais prise l'habitude de lui tirer directement les oreilles -puisqu'il les as si longues !- mais ces dernières étaient bel et bien agrafées à l'arrière de sa tête, comme lorsque je l'avais vu la dernière fois. Les blessures, peu ragoutantes, dégoulinaient de pus. Cela me rappelait de manière fichtrement désagréable la lente agonie de mon copain Sean. Il fini par réagir, murmurant posément.


" Et si je n'avais pas envie d'être sauvé ? "

C'est idiot. Tout le monde souhaite être sauvé. Répondis-je du tac au tac. La réponse était irréfléchie aussi me corrigeais-je. Je ne supporte pas les dépressifs.

" Si je t'envoyais chier lorsque je te reverrais ? " C'était bien mon imagination qui me travaillait. Le vrai 'Igor' n'aurait jamais été aussi vulgaire, tortures ou pas.

Je te sauverais quand même ! Répondis-je dans un soupir. J'ai une dette envers toï, t'as déjà oublié ?


Des gémissements me ramenèrent à la réalité. Un louveteau s'était égaré dans le coin... Si c'est pas mignon ! Allez, barrons-nous avant que les parents rappliquent !
Zune De Laudreuil
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 352

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas

This is how your nightmares... -OS-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rodolphus Lestrange ☠ Nightmares Personified
» Blitzkrieg / Espion Nightmares. / Mâle.
» Goldstein • I don't paint dreams or nightmares, I paint my own reality
» Blue nightmares of a red hydrangea [ Mission Atroce ]
» Hereafter - Guerrier - Nightmares

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Plaines Lobos :: Plaines Lobos-