* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Entrerais-je ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Entrerais-je ? Mer 30 Juil - 10:41

Une nuitée catastrophique, un véritable échec de ceux qui ne sont que rarement à connaître tant ils vous écrasent au sol, vous maintiennent à terre pour bien vous faire sentir ô combien vous avez loupés votre coup.

La gorge en sang, les blessures de la veille n'avaient nullement guéries. Il me manquait tout une once de chair au niveau de la gorge et ce n'était pas un peu de l'immonde sang en bouteille que l'on trouvait dans le coin qui aurait pu m'aider. Autrement, je craignais de m'attaquer à quelqu'un, les rebelles m'ayant déjà à l’œil pour une autre fourberie. L'idée de tuer n'aurait cependant pas semblé si déplaisante si je m'étais crus capable de boire.
Je m'étais enfui, piteuse et apeurée, après avoir subi un tel coup. Pour me cacher des rayons du soleil, j'avais trouvée une allée sombre au fond de laquelle je m'étais recroquevillée. Les lambeaux de mes vêtements déchirés servirent à faire un bandage de fortune, qui ne servait pas à stopper l'hémorragie qui ne cessait de faire s'écouler du sang entre mes doigts. Je n'avais jamais été blessée de la sorte et on voyait à mon visage défait et paniqué que je ne saisissais pas vraiment ce qu'il se passait, me contentant d'appuyer sévèrement sur la blessure avec le tissu.
La journée toute entière se passa dans l'angoisse et la douleur. Je n'arrivais pas à reprendre mes esprits et c'était au final une bonne chose tant je sentais grandir en moi l'importance de l'affront qui m'avait été fait. J'aurais dû le tuer avant de partir. Et s'il revenait, profitant de mon affaiblissement ?

Je serrais les poings, mais j'en saignais d'avantage. La seule chose sur laquelle je devais me concentrer était bien ma blessure.
Au bout de quatorze pénibles heures d'un soleil d'été, la nuit revint. J'étais tombée dans une sorte de catalepsie amorphe. Une sensation désagréable, celle de la chair cicatrisant en embarquant le pansement dans sa régénération, se faisait sentir. Je me relevais péniblement, du sang dégoulinant de ma bouche.
Une sorte de monstre de Frankenstein imparfait.

Étrangement, mon premier réflexe fut de partir vers les lieux où s'était déroulé l'affrontement. Des pensées diffuses se mélangeaient dans ma tête, créant un chaos indéfinissable d'idées contraires. Au fond, j'avais aussi eu peur pour lui. Je le connaissais mieux que quiconque et savait que son comportement n'avait rien eu de délibéré. Un peu comme moi, l'appel du sang lui était irrésistible. J'avais peur de l'avoir bien plus blessé que je l'étais, un peu stupidement je le reconnais.
C'était mon novice après tout.

Je m'arrêtais en face du lieu de notre conflit et fut saisi par l'état dans lequel était l'endroit. A première vue, il n'y avait nul novice mais du sang éparpillé sur les murs, des traces de griffes si puissantes qu'elles avaient marquées la pierre. Du feu avait noirci certaines dalles du sol qui commençaient à être savamment nettoyées par une pluie d'été. Cela n'avait rien à voir avec notre combat, il y avait eu hier un autre affrontement.
Ce fut un passant qui s'approcha timidement. Un peu honteux, il marmonna qu'un combat entre les rebelles et un vampire fou enragé avait eu lieu durant la nuit et une partie de la matinée et que l'événement était déjà dans le journal local s'il me fallait en savoir plus.
Ce n'est qu'alors que je remarquais la cendre dispersée au sol.

Ici, nul frisson tant recherché. Les émotions se taisaient encore une fois alors que d'un main tremblante plongée dans les restes, je constatais qu'il n'y en avait pas assez pour tenter une résurrection. Le vent les avait balayées. Une douleur sourde glaça chacun de mes os et j'eus bien l'impression que je n'aurais rien pu faire d'autre que de m'assoir à côté de ce cadavre, à attendre que le reste du monde s’effondre.
Faiblement, mon esprit tentait de nier.

Bien sûr, c'était joué d'avance.
Un peu de rage apparut mais j'étais épuisée et faible. L'abri que j'avais rejeté hier devint bien plus nécessaire. Tel un fantôme, rendu disparate par le temps qu'il l'a effacé, je marchais en direction d'une maison que je connaissais bien. Si je m'y étais rarement rendue, mes pas savaient d'avance où m'emmener. La pluie redoublait, l'orage approchait, créant une ambiance que je n'aurais jamais souhaité, de celles, lugubres, qui vous marque parfois éternellement.
Trempée de sang et de pluie, le corps froid et lourd, je franchis le portail d'une démarche trainante et frappais le heurtoir à m'en abîmer les jointures.

" Besoin de sang " tentais-je d'articuler mais ma voix rauque résonna très mal à travers une gorge déchirée. Le son se perdit quelque part et ne donna qu'un raclement difficilement percevable. Besoin d'un sang puissant, d'un sang d'Originel. Besoin de ton sang, Papa.
Zune De Laudreuil
[ Voyageur ۩ ]
Age : 352

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entrerais-je ? Mer 30 Juil - 19:02

Une journée de plus au compteur. Les années passent et seuls quelques rares événements familiaux permettent de les différencier. Comme à l'accoutumé, je vaque à mes petites occupations. Me promener dans mes jardins fleuris, à regarder le ciel, les étoiles. M'asseoir dans mon immense bibliothèque pleine d'ouvrages que je n'ai pas encore lu. M'adonner à la peinture ou au dessin. Faire les plans de travaux d'améliorations du manoir, ou bien d'inventions en tout genre à tester. M'allonger dans ma salle de musique en écoutant des symphonies, des opéras, tout ce qui me chante. Puis aller composer par moi-même sur mon piano, jusqu'à plus soif.

Le reste du temps est attribués à autres choses que du temps libres. Donner mes directives, m'assurer que chacun fait bien son boulot. Sortir pour me tenir au courant des nouvelles du monde en me mêlant à la foule.. Chercher de nouveaux talents à entretenir et à faire grandir. Le mauvais temps guette ce soir. Si le soleil m'agresse de moins en moins au fil des siècles, l'eau en revanche me fait toujours autant souffrir. Chaque goutte de pluie semble être une balle d'eau bénite lorsqu'elles me heurtent. Je décide donc de rentrer en avance ce soir, fumant de par et d'autre de mon veston, de mes gants et de mon chapeau. J'arrivais tranquillement au domaine. Fei Rune m'accueille avec un parapluie, m'ouvre la porte, m'hôte ma veste et prend mon chapeau pour ensuite aller ranger le tout dans la penderie. Il me devance en sautant du rez-de chaussée pour me préparer une place de choix au premier étage.

J'aime ce nouvel intendant, il sait se mettre en quatre pour moi. Je le récompenserais comme il se doit, le moment venu. Je m'installe confortablement pour récupérer de la rasade que je venais de me prendre. Pendant ce temps à l'entrée, Alaric venait de remarquer quelque chose et s'apprêtait à fondre dessus avec toute la fougue et la vélocité dû à sa race. Mais au moment où, plaqué contre le sol. La gorge pire qu'en lambeau, il reconnu celle qui était la maîtresse du reste de sa famille.

(Aîné d'une famille de cinq personnes, nous avons été sauvés par les Berger des Laboratoire scientifique d'Our Lands. Mais ne pouvant pas tous nous garder, ils m'ont proposé de partir suivre leurs pères, un comte millénaire il me semble et de lui servir de gardien de demeure. Je suis bien traité, nourris, logé. Et il m'arrive de voir le reste de la famille quand mon maître m'autorise à partir avec lui lorsqu'il va rendre visite à sa famille également.)

Quelque chose de grave à du lui arrivé. Je cours à travers le jardin pour rentrer du coté réservé au personnel. Bien malheureux serait celui qui tenterait d'ouvrir la porte du manoir sans y avoir été convié, car de l'autre coté une pernicieuse vierge de fer prendrait la vie de quiconque tentant la traverser. Une fois à l'intérieur, je somme Fei d'arriver au plus vite. Je lui décris la scène rapidement, il monte aussitôt d'une manière que lui seul peut faire et redescend avec la vitesse du vent et la légèreté d'une plume. Une fois sous le portail, il tente d'éveiller le Maître : " Maître.. Maître.. Réveillez-vous !! L'heure est grave " A peine avait-il prononcé ses mots que déjà le vampire s'était sectionné le poignet droit laissant couler un flot rougeâtre sur le corps sans vie de sa fille. Ses yeux devinrent subitement rougeoyant. Là était le signe qu'il était de très mauvais poil, comme cela arrive rarement.
Tapion RaiQuiem
[ Sieur Vampire ♂ ]

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Illusion
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entrerais-je ? Mer 30 Juil - 21:47

Je ne m'étais même pas rendue compte que j'étais au sol. Mais au moment où je l'étais... Eh bien je l'étais. La bouche ouverte contre les dalles du sol, à aspirer frénétiquement de la mauvaise poussière et l'eau d'une flaque se trouvant là comme de par hasard, les genoux et les avants-bras écorchés par une chute dû à une faiblesse momentanée. Braf, vraiment la poisse, moi.

Bien au delà d'une simple chute, j'avais bien plus à craindre. Ma raison s'était évadée quelque part et tambourinait en même temps que la pluie une froide désillusion. J'avais le torse lourd, gorgé de sanglots que je n'arrivais décidément pas à déverser.
Mon ouïe, fort peu sensible au demeurant, réussi tout de même à entendre la légère différence se trouvant entre les gouttes de sang et de pluie. Sans relever la tête ou même prendre la peine de me redresser, j'agrippais de toutes mes forces le poignet qui m'étais tendu et le tirais à mes lèvres où je croquais sans vergogne.
Je sentis le sang se coincer au niveau de ma trachée et toussais grassement, surprise qu'il ait à rencontrer un tel obstacle. Bordel, foutu corps, fonctionne un peu quoï ! Sans ça, jamais je ne pourrais me remettre.
Mes ongles s'enfoncèrent dans la chair du poignet et le tirèrent un peu plus à moi. Je me forçais à nouveau à boire, foncièrement écœurée par la sensation que cela me procurait. Si j'adore le sang, le sentir passer à travers une blessure en sale état n'est pas des plus génial.

Enfin, après d'interminables minutes à me battre pour qu'un peu de liquide finisse par traverser l'obstacle servant de gouffre sanguinolent, je sentis, victorieuse, les chairs se refermer correctement. Le sang puissant du vampire amenait assez de force pour reconstruire ces parties arrachées.

Toujours allongée au sol en pleine pluie, je finis tout de même par relever la tête. La situation me frappa et le rouge me monta aux joues.
Oups ?

* Maisbordelqu'est-cequejefouslàdanscettesituationkoffkoffbeurgj'vaismourirc'estquoïcetteblessuredemaladequ'ilm'afaitl'autrehelp!! *

Clignant douloureusement et répétitivement des yeux je cherchais à dire quelque chose qui se souhaitait constructif. Mais encore une fois, je me loupais magistralement et ne parut qu'un murmure éraillé qui me fit plus mal qu'autre chose, raclant la plaie.

- Salut P'pa.

...Contente de te voir. Et si tu me portais jusqu'à l'intérieur de la maison maintenant ? Pas que j'aime pas la pluie mais...
Ouais, il est pas télépathe. Et on a largement pas assez d'affinités pour se comprendre rien qu'en se regardant. Mais il doit être au moins aussi bien que moi comprendre ce que veulent les autres d'après leur expression, non ? -hanouaisj'aipasàmevanterlà-dessus!- ...Aoutch ? C'est quoï ce regard de ouf ?! Il me fait peur avec c'te tronche ! Fuyons !!! ...Heu non j'peux pas fuir dans l'état où je suis. -Je tentais pitoyablement de ramper en directement inverse mais m'arrêtait au bout d'une demi-seconde-

- Désolée. Articulais-je sans souffler mot. Et merde. J'vais encore me faire punir. Mais j'ai rien fait bordel !! Juste... L'idiote... Un peu... Hein. mais me punir pour ça nanmaisçavapashéoh!! Regarde-moi bien les yeux rouges dans les yeux rouges et ose me dire que tu vas me punir pour ça !! Hein ? Hein ? ...Bon non vaut mieux pas que je sorte ce genre de truc j'vais me faire rouster. Donc heu sinon bon tu me fais rentrer ? M'man m'aurait déjà offert un grand bol de sang frais. Tu perds en hospitalité Papa, tu perds en hospitalité.
Zune De Laudreuil
[ Voyageur ۩ ]
Age : 352

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entrerais-je ? Sam 2 Aoû - 22:25

Près d'une minute plus tard, à force de déverser l'Ikhor vampirique sur ce qui ce semblaient plus être des tranchées que des plaies béantes. Ma petite éphèbe au cheveux rouges commence à émerger. Fei tenant un parapluie au-dessus nous protégeant de la pluie, Zune commençait à peine à boire par elle-même. Après cinq bonnes minutes, je décidais de stopper l'approvisionnement. Il ne faudrait pas que ça lui monte à la tête. Peu de temps après, elle reprit ses esprits bien que toujours estourbi par la trop grande quantité de sang perdu. Je décidais qu'il était temps de rentrer à l'intérieur. Je confiais à Rune le soin de la monter dans ma salle de repos en prenant les escaliers cette fois-ci. Une fois en haut, assis dans siège, m'appuyant en avant canne à la main face à ce qui faillit rester de ma fille. J'attendais, j'attendais patiemment qu'elle se réveille me reposant du même coup. Si j'ai d'abord fais ce qu'il fallait pour la sauver, cela ne veut pas dire qu'elle s'en tirera sans la moindre explication. Mieux vaut pour elle que ça ne soit pas une sordide affaire dont elle serait la belligérante principale. La tempête avait cessé de faire rage. Je ne saurais dire si c'était vers le milieu ou la fin de la nuit, mais c'est ce moment qu'elle avait choisi pour se redresser et me fixer du regard.

- Tu as une minute pour m'expliquer tout ce que je veux savoir, sauf si tu ne souhaite plus revoir l'extérieur avant un long moment.
Tapion RaiQuiem
[ Sieur Vampire ♂ ]

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Illusion
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entrerais-je ? Lun 4 Aoû - 14:40

Ah ah ah... Nan !! J'en veux encore !
...Kusoooo.

Bon bah, dur retour à la réalité.
Papa demande à ce qu'on me rentre à l'intérieur. Je tente de protester et lâche un faible coup de pied en gémissant. Naaaan !
Ouais bon je comptais dans l'idée qu'on m'invite mais je crois que trop bien comprendre ce que ce mot, glissé à un domestique, signifiait. Je suis pas invitée, je suis prisonnière.
Papa est comme ça, totalement décérébré de la tête. Et à tendances sadiques aussi.
Et après on se demande comment ça se fait que je suis ce que je suis !
Alors que je me laissais emporter, jouant une comédie d'agonisante bien mieux que lorsque je ne l'étais réellement, je vois déjà l'interrogatoire se profiler. Quel besoin a-t-il de se mêler de ma vie privée ? Ça m'apprendra à demander de l'aide, j'aurais mieux fait de mourir dehors !
J'chuis à moitié blasée, à moitié écœurée.
On me fout dans un lit.

Au délire d'une intense fièvre crée par la chaleur de la régénération, j'émerge, je me rendors, mais à chaque fois pour murmurer jurons et râlage. Putain ! Quelle idiote ais-je été de venir ! Laisse-moi partir, andouille...!

...J'espère sérieusement qu'il ne m'en tiendra pas rigueur, maintenant que j'y pense. Parce que franchement, hein, c'était sous le coup de la fièvre.
Quand je parle, j'ai mal. Vraiment mal. Mais quand on sait plus trop ce qu'on fait, qu'on agit comme un somnambule, c'est plutôt dur de se taire. Surtout moi, qui parle et qui parle, et qui parle encore. Donc je vide correctement mon sac, râlant et geignant, ralentissant de manière conséquente la régénération qui ainsi dura tout son temps.

Oh ta gueule !

Pourquoï ais-je dit ce genre de trucs, il ne parlait même pas. Anticipation ?
Quelques heures plus tard j'émergeais d'un cauchemar assez flippant et me redressais d'un coup, quitte à me faire mal à la gorge au passage par l'élan que j'avais pris. Clignant des yeux dans le noir -ouais j'chuis nyctalope mais et alors ? faut bien se réhabituer à l'intensité lumineuse tout de même !- je tournais la tête -aoutch ça fait toujours mal !- et sursauta royalement en voyant mon père, éclairé vaillamment par le dernier éclair de la nuit.

- OUAP !! Oh putain.

Bonjour la vulgarité.
Enfin, bonne nuit, vu l'heure.
Okay, ça va. J'ai les idées claires... Enfin je crois. Qu'est-cequejefousiciohmonDieujesuisdanslabousedevache.

- Tu as une minute pour m'expliquer tout ce que je veux savoir, sauf si tu ne souhaite plus revoir l'extérieur avant un long moment.

C'est bien ce que je viens de dire. 'oh putain'. Allez, top chrono ! Bon heu... Merde je sais pas quoï dire !

- Je heu... *kofkof* Si tu me laissais le temps d'éclaircir mes idées, aussi. Ouais, parce que là j'arrive tellement à rien.
Bon.
Bien.
Qu'est-ce que je peux lui dire ?

J'ai pas envie qu'il s'en mêle.
Et si je lui sort un truc du genre 'maman a envoyé mon novice pour me buter' il va le prendre au pied de la lettre et lui filer un coup de main.
J'ai pas envie qu'on m'achève ici non plus.
Puis je sais toujours pas le rôle de cette satanée Furu dans cette histoire mais je sais qu'elle en a un. Bellou était empreint de son odeur lorsqu'il m'a...
Ah.
Il est mort.

Je détourne la tête, dégoutée, les yeux soudainement humides. Nan, j'irais pas jusqu'à pleurer. Mais je me sens encore écœurée et vidée de toute once d'énergie.

- Un novice qu'a mal tourné, mais c'est fini maintenant. Littéralement fini. Ma voix est rauque, ma gorge me fait encore mal mais du moins je peux parler. C'est dans le journal d'aujourd'hui s'tu veux. Bien, ces explications lui ont suffit ? Autant quitter ce lit avant qu'il ne change d'avis.
Je descends du lit mais en tombe brutalement.

ARG. Pas de forces. NAAAAN JE VEUX FUIR !! Mes pieds s'agitent vainement comme une mioche qui ferait un caprice alors que mes jambes sont totalement en train de refuser de me laisser me relever. Pitié, foutu corps, sert à quelque chose !
Zune De Laudreuil
[ Voyageur ۩ ]
Age : 352

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Entrerais-je ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Entrerais-je ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Ville :: Habitations :: Manoir RaiQuièm :: Hall d'entrée // Vestibule-