* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Mar 23 Sep - 19:44

Après avoir fait le tour de la ville durant toute la journée, je rentrait à la pharmacie pour voir si Bel' était réveillé. J'avais envie de l'appeler Bel' maintenant, il m'avait offert tellement de choses en si peu de temps, je lui devais la vie ! Même si je ne l'ai déjà plu, mais on peut dire que je lui dois énormément, plus que ce que je ne possède. En plus il a été si gentil avec moi, à l'heure actuelle, je le vois comme ma seule famille. C'est vrai, c'est peut-être un peu ridicule, je ne le connais que depuis une semaine à tout casser, mais il a tout chamboulé de mon existence, et vu que je n'ai plus personne d'autre, alors je me suis très vite attaché à lui, immédiatement pour ainsi dire. Je me demande s'il a lui-même de la famille ici, ou des amis, des connaissances, je ne sais pas. Peut-être même qu'il a un travail. Ce serai incroyable de le voir à la tâche !
Sur le pallier de la pharmacie, je manquait de rentrer en plein dans quelqu'un comme j'étais entrée sans regarder et en me précipitant un peu. En reculant par surprise je regardais par qui je venais de me faire surprendre, et c'était Bel' justement. Je m'excusais avant de lui souhaiter un bon réveil et le prendre dans mes bras. Je n'avais pas fais ça depuis des siècles, et ça aussi je ne me souvenais plus de ce que ça faisait, c'est agréable. Après un rapide câlin je le lâchais et il me dit de le suivre. Toujours aussi heureuse, je le suivais, regardant encore autour de moi chaque détail de chaque maison, de chaque rue. On s'était arrêté devant un petit restaurant sur lequel était écrit en grosses lettres "Bonne Appétit !". Je savais bien évidemment ce que cela voulait dire, et je me doutait même que c'était l'enseigne du restaurant. Au début j'étais assez surprise et je regardais à l'intérieur par la grande vitre en comprenant que c'est là que l'on allait se rassasier un peu. Ça fait plusieurs jours que je n'ai pas mangé de viande crue, et je commence à sentir la faim me faire tourner la tête sérieusement depuis quelques heures déjà, sans parler de cette envie assez difficile à gérer de se jeter sur tout ce qui bouge pour le déchiqueter en dévorer sa chair en oubliant totalement les concepts de propreté et de bonne conduite. Heureusement que j'ai pu vivre pendant tout ce temps dans ce cimetière pour apprendre à gérer ça. Seul problème, c'est l'odeur du sang, la vue de celui-ci ou la vue de la chair me ferait prendre le contrôle en un instant. Par chance, je n'avais pas encore rencontré ce genre de situation.
Nadia Fortune
[ Voyageur ۩ ]

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Sam 27 Sep - 7:31

Trois jours. Cela faisait trois jours que le petit prince n'avait pas mangé.
Son estomac le torturait ardemment, se convulsant dans des positions qu'il n'avait jamais prises avant. Eru porta la main à son ventre. Son front moite de fièvre rependant une sueur glacée qui s'écoulait le long de sa gorge pour aller finalement se loger dans sa clavicule gauche. Il tira un peu plus sur sa cape et s'adossa à un mur.
Quelle folie l'avait poussé à rester ici, alors que tout était déjà perdu ? La ville ? Envahie par les rebelles ! Sakana ? Disparue à jamais. Aucun moyen de retrouver la jeune hybride et Eru, par son don de prévoyance, imaginait le pire. Il ferma lentement les yeux.

Il avait souhaité la revoir. Il avait souhaité la serrer contre lui une dernière fois avant ce jour fatidique où... Mais il avait magistralement raté tout ce qu'il avait entrepris. Il servait alors de relais entre la race des lycanthropes et la ville tombée, transportant dans l'ombre des missives pleines d'informations. Ces informations étaient fausses; il ne savait quel parti prendre.
Ti'en, son mentor, avait été enfermé depuis maintenant deux ans et demi et il n'avait aucune nouvelle de lui. La violence de la révolte était encore gravé dans son esprit.
Son argent était presque épuisé. Encore quelques pièces et... Plus rien. Il avait espéré réussir quelque chose, il n'avait réussi qu'à se laisser crever de faim. Il serra le poing.

Quel imbécile ! Il aurait dû partir quand il le pouvait encore ! Désormais, personne ne le laisserait quitter la ville. S'il se présentait à la frontière, il serait immédiatement arrêté. Nul ne se permettrait d'aider le fils de Donovan à quitter Esgalduin.
Pas même Nolwe.

Surtout pas lui.
Le désespoir l'envahi alors qu'il se rappelait cette époque, ni bénie ni maudite mais baignée dans une sorte de chaleur où, à Nekotopia, il avait grandi, pauvre enfant bercé dans les bras d'une Vampire n'étant pas sa mère et d'un Neko n'étant pas son père. Ses souvenirs d'une famille disloquée, mais pourtant fière, se tenant droite face aux intempéries du destin. Il se rappelait sa mère, hautaine et glaciale, dont les yeux brillaient parfois de larmes lorsque leurs regards se croisaient.
Cette époque où il luttait contre ses visions mais, au moins, était entouré. Bien avant que tout cela s'effondre, emporté par un cruel mensonge.
La révolte d'Esgalduin n'avait été pour lui nul progrès, seulement une sorte de second Nekotopia où tout avait à nouveau basculé. Le monde était un infini bain de sang où clapotent de temps à autre certaines personnes, se riant des événements. La séparation vécue d'avec son hybride l'avait profondément marqué. Celle subie avec Ti'en encore plus. Il n'avait même nul moyen de savoir s'il allait bien ou non ! Changer le cours du futur avait rendu ses prévisions trop hasardeuses pour s'en assurer.

Alya avait aussi disparue. La jeune Inu était tout simplement partie, s'échappant, déliant leurs mains enlacées, ne donnant plus jamais de nouvelles. Il ne lui restait qu'à espérer. Mais elle va bien. Il le savait.

Quelqu'un passa devant lui. Reflet vague de lui-même, un Vampire d'une certaine prestance, un garçon à peine plus jeune que lui. Il reconnu sans peine Belphegor l'Inu. Celui qui était arrivé en perdant ce qu'il avait de plus cher. Eru avait été là au moment de la mort de Lysia, il avait tenté en vain de la secourir. La maladie avait eu raison d'elle alors qu'il cherchait encore, paniqué, un remède à son mal.
Mais le froid envahit le cœur et petit à petit, on pense moins à prendre soin des autres.

Alors qu'ils franchissait la porte du restaurant, Eru, pris d'une ultime faiblesse, s'agrippa au bras de l'un des deux avant de s'effondrer au sol.
Eru Wolfberg
[ Sieur Lycan ♂ ]
Age : 18
Localisation : Palace Hôtel *

Feuille de personnage
Race: Lycan
Pouvoir: Contrôle le 6ème Sens ¤ Voit l'Avenir
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Sam 27 Sep - 11:55

L'Inu se glaça comme un chat effaré alors que la Neko le prenait dans ses bras. Les câlins, ça n'était pas trop son truc non plus. En réalité, tout geste d'affection le déstabilisait réellement depuis la mort de Lysia l'humaine. Il avait décidé d'emmener Nadia au restaurant un peu avant de commencer à faire les repérages adéquats, plus tard, dans la nuit.
Il restait près d'elle, observant la jolie lune qui se levait, brillant de plein feu dans le ciel. Une lune immense, un temps à faire hurler les lycanthropes. Son sang s'enflammait face à cet astre imposant et il sourit, nostalgique. C'était par une telle nuit qu'ils étaient...

Non, pas de souvenirs difficiles. Cette nuit... Il devait rester concentré, alerte. Repenser au passé le desservirai. Il aura peut-être à se battre.

Alors qu'ils franchissaient la porte du restaurant, une main étrangère s'agrippa à Nadia. Par réflexe, il manqua bien de frapper l'inconnu avant de reconnaître, à terre, une petite chose blanche qu'il connaissait bien.

C'était ce pédant d'Eru Wolfberg ! Il l'aurait bien étalé mais il était déjà à terre et Belphégor n'aimait pas l'idée de tabasser l'ambulance. Non, le mioche était bien trop mal au point pour qu'il se fasse en plus casser la tronche.
Bel' ne l'aimait pas. Il n'y avait pas à discuter là-dessus. Il avait associé ce gars à sa fâcheuse arrivée sur ce continent et n'aurait pas souhaité le revoir.
Mais voilà, il était à terre. Bien embêté, Belphégor leva les yeux au ciel et soupira bruyamment, agacé. Son odorat développé l'avait bien informé que le machin blanc sentait le sale, et il ne doutait pas qu'il faisait là une petite crise d'hypoglycémie. Après tout, cela faisait quelque temps qu'il le savait trainer comme le dernier des clochards. Alors il le releva, l'attrapant par le col pour le soulever et le remettre sur ses deux pattes.

- C'est d'accord, j'te paye aussi le restaurant. Gémit l'Inu avant de tourner les talons en direction du comptoir où il salua le barman, surveillant d'un oeil que Nadia et Eru allaient bien s'assoir. Il n'avait pas forcément envie de discuter... Pas avec l'autre flocon de neige en tout cas.
Belphegor Wolfberg
[ Voyageur ۩ ]
Age : 16

Feuille de personnage
Race: Inu-Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Dim 28 Sep - 15:11

Peu de temps avant de rentrer dans le restaurant, j'avais pris un petit un instant pour lire la carte, mais je m'arrêtais très rapidement, à force de voir le nom des plats défiler sous mes yeux, je commençais à sentir mes mains trembler et à saliver. En tournant la tête, les personnes que je voyais passer dans la rue me paraissaient délicieuses, j'aurais pu juste en goûter un petit morceau... Je secouais vivement la tête pour faire partir cette sensation désagréable et prenait la main de Bel' pour l'entraîner rapidement à l'intérieur. Seulement, au moment de passer la porte, je senti quelque chose attraper mon bras et s'étaler derrière moi. Je sursautais de peur panique à cause de ce qui venait de m'agripper quand je vis quelqu'un qui avait l'air assez jeune, mais le teint malade et fatigué. Il n'avait pas bonne mine, je commençait à m'inquiéter pour lui. Je regardais Bel' avait de la pitié dans le regard, mais sans tourner la tête vers moi, il soupira et releva le clochard qui n'avait réellement plus aucune force.

- C'est d'accord, j'te paye aussi le restaurant.

Un sourire se dessina sur mon visage, j'ai été plusieurs fois à peu près dans le même état il y a longtemps, je comprenais ce qu'il pouvait endurer. Comme Bel' m'a sauvait, j'espérer qu'il puisse aussi donner un petit coup de main à ce jeune dans le besoin.
Un serveur nous accompagna à une table où je me mis assise, impatiente de voir une assiette, peu importe ce qu'il y avait dedans, juste sous mon nez. Je fixais celui qui venait de nous rejoindre avec pleins de questions qui me venaient en tête.

Salut ! Je m'appelle Nadia, et toi, c'est comment ?

Bel' était au comptoir, il avait l'air de connaître le barman, j'espère qu'il saura me conseiller sur quoi prendre parce que vu le choix, je n'arriverais jamais à me décider avant de succomber à mon instinct...
Nadia Fortune
[ Voyageur ۩ ]

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Lun 29 Sep - 7:56

Il ne mendiait pas ! Juste... Qu'il avait très faim, voilà, c'est tout. Mais il n'était certainement pas allé quémander auprès de Belphegor un repas ! Ah... Il se sentait affreusement gêné même si la tête lui tournait toujours, aussi ne regardait-il pas l'Inu en face.
Et puis, comment avait-il eu cet argent ? L'avait-il volé ? ...Bon, le vol, actuellement, ça ne signifie plus grand chose. A une époque, les rebelles volaient, tous, pour se nourrir et acheter leurs armes. Maintenant ce sont les anciennes espèces maîtresses, en manque d'argent car obligées de faire les travaux les plus vils pour se nourrir, qui volent leurs anciens esclaves. Tous les postes importants, gratifiants, sont occupés par les humains et les hybrides. Est-ce vraiment ça l'idée que le monde se fait d'un système idéal ?
La tendance n'a fait que se renverser, n'abolissant que de façade l'esclavage.

Tenant à peine sur ses deux jambes, la vision trouble et l’œil fatigué, Eru 'suivit' le groupe, se focalisant sur les pas de la demoiselle devant lui pour éviter de s’effondrer à nouveau. Il finit non pas par s'assoir mais par tomber sur sa chaise, manquant de la renverser. L'une de ses mains se porta à son front et semblait prévenir sa tête d'être entrainée dans un effet de la pesanteur.

- Salut ! Je m'appelle Nadia, et toi, c'est comment ?

Avec un effort monumentale, il leva les yeux sur la jeune femme.
C'était celle à qui il avait agrippé le bras, une jeune Neko... Visiblement. Mais il sentait s'émaner d'elle quelque chose de particulier, une sorte de vide. En fait, sans savoir pourquoi, il la trouvait étrange.

Sinon, elle était plutôt jolie. Une demoiselle aux yeux verts étincelant et aux membres fins, gracieux. Bon, sa tenue faisait tache mais si, elle restait jolie.
Alors qu'il était occupé à la contempler, quelque chose frappa son esprit...! Ses visions ! Il n'avait pas vu la mort de cette fille !
Pourtant n'était-ce pas ce qui se produisait toujours lorsqu'il touchait quelqu'un ?

Totalement stupéfait, il lui attrapa la main. Il la palpa quelques secondes et l'air hagard, il ne tarda pas à murmurer sombrement...

- Je n'arrive pas à voir ta mort... Pourquoi ? Sa peau était froide. La consistance ? Rugueuse. Voir même carrément dure. Tu n'es pas une vampire, pourtant... Pour en avoir cotoyer, il savait les reconnaitre. Et celle-là n'en était pas une ! D'ailleurs, elle n'avait même pas les crocs qui allaient avec. Qu'est-ce que tu es exactement...
Eru Wolfberg
[ Sieur Lycan ♂ ]
Age : 18
Localisation : Palace Hôtel *

Feuille de personnage
Race: Lycan
Pouvoir: Contrôle le 6ème Sens ¤ Voit l'Avenir
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Jeu 2 Oct - 19:10

Belphégor faisait semblant d'être occupé ailleurs pour sauter les civilités de mise avec l'autre albinos. Cependant, il gardait une oreille attentive sur ce qu'il se passait, inquiet que les choses se mettent à mal tourner entre la zombie et le lycanthrope. Et effectivement, Eru ne faisait pas vraiment preuve de politesse alors que Nadia ne cherchait qu'à s'intégrer. Il s'énervait à sa place, se disant que ce mioche ne faisait vraiment pas preuve de savoir-vivre. Voilà où était le monde ! Un pauvre hybride qui avait vécu à la sauvage parmi les décombres écœurant d'un asile était plus civil qu'un prince né avec une cuillère en diamant dans la bouche ! ...Au fond, ça n'avait rien de surprenant. Ça n'était pas parce qu'il était devenu vampire qu'il avait oublié ses vieilles rancœurs contre le monde entier.

Cependant, quelque chose le tracassait. Ce quelque chose, c'était son père. Il ne l'avait jamais connu et certes n'avait pas envie de le rencontrer ! ...Mais... Il se demandait quel genre de personne c'était. Lui qui avait si bien connu sa mère que sa seule évocation provoquait une énorme nausée dans tout son corps, il aurait aimé avoir une approche plus belle et plus appréciable de sa parenté. Car après tout si sa mère n'était qu'une lycanthrope, son père avait été un esclave... Tout comme lui ! Et il paraissait qu'il vivait encore à cette heure. Devait-il vraiment mourir sans l'avoir aperçu ?
Il espérait une bête sauvage et douce, un hybride capable de se battre pour le protéger, un père dont il aurait pû être fier. Quand il était seul, il se plaisait à imaginer cet homme qui était passé par tant de tragédies. Il fermait les yeux et l'imaginait prononcer des paroles d'affections qu'on ne lui avait jamais dites.

Mais ça n'était qu'un rêve. Un rêve hantant, un rêve présent, mais un rêve, une chimère, qui ne se réaliserait jamais. L'image d'un adulte aux cheveux blond passa fugacement devant ses yeux alors qu'il chassa cette pensée d'un geste de la main, comme l'on chasserait une mouche. Le barman s'était déjà désintéressé de lui et Belphegor alla rejoindre Eru et Nadia.

- Laisse-la tranquille, Eru, ça n'est pas tes oignons. Murmura-t-il calmement mais d'un ton pourtant assez froid alors qu'il s'installait sur une chaise à côté d'Eru, en face de Nadia. Le serveur attendait à côté d'eux pour passer les commandes et Belphegor commanda pour lui et Eru. Un verre de sang pour lui, un steak cru pour Eru. Il préférait contrôler les commandes mais permit à Nadia de choisir ce qu'elle prendrait.
Il s'adossa au fond de la chaise et balaya la salle du regard. Il n'y avait pas foule, mais tout de même assez de monde pour ne pas se faire remarquer. Il détestait qu'on vienne lui chercher des poux. De là où il se trouvait, il pouvait voir quelques visages familiers qui ne l'avaient pas reconnus. Il y avait Shuuri avec un garçon maigrichon, il y avait Nolwe, le chef des rebelles, et Maelle, l'une de ses sbires. Ils étaient accompagnés d'une jeune fille aux cornes de mouton.
Il crut bien qu'il s'agissait de tous ceux qu'il connaissait là mais il entre-aperçu rapidement le vendeur de montures, Tcheren ou quelque chose comme ça, accompagné d'une hybride aux cheveux blancs si longs qu'ils balayaient le parterre et d'une petite fille blonde qui courait à travers le restaurant en attendant que la commande soit prête.
Tous mangeaient avec une élégante monotonie et Belphégor se surprit à soupirer après une Shuuri qui s'était visiblement trouvé un petit ami pour l'occasion. Quelle pimbêche !

Belphégor pointa du doigt le vendeur de monture, un type aux cheveux verts foncés avec des lunettes.

- Nad', regarde ce gars. Demain, il faudra que t'aille le voir pour lui rendre les chevaux. Achète-toi un animal de compagnie au passage, on se sent rapidement seul en ville. Il habite pas loin du restau', je te montrerais exactement où.
Belphegor Wolfberg
[ Voyageur ۩ ]
Age : 16

Feuille de personnage
Race: Inu-Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Mar 21 Oct - 8:43

Depuis que nous étions au restaurant, ma faim et mon instinct me torturaient de plus en plus. Ca en devenait réellement invivable à force. Bel se trouvait toujours au comptoir avec le barman, et moi pendant ce temps la, j’essayais de faire connaissance avec celui que nous venions d’inviter à notre table. Très franchement, vu la tête de Bel, il aurait bien voulut se passer de sa présence je crois. Je ne sais pas si c’est parce que c’est un mendiant ou si ils se connaissaient déjà avant, mais si c’est le cas, il doit y avoir une histoire compliquée entre eux, ou peut-être pas, en y réfléchissant bien, un rien peut fâcher deux personnes.
Au lieu de me donner son nom, l’invité me prit la main, la toucha bizarrement et commença à dire des choses que je n’arrivais pas à comprendre.

–Je n’arrive pas à voir ta mort… Pourquoi ? Tu n’es pas une vampire, pourtant… Qu’est ce que tu es exactement…

Je restais sans bouger à le fixer sans savoir quoi faire. Est-ce que je devais retirer ma main ou la laisser ?... J’étais réellement déconcertée, et en plus de ça mon instinct me démangeait. Rien que de penser à ce que j’allais lui dire pour lui expliquer ma vraie nature, l’eau me montait à la base. Mais je dois me contenir, je vais bientôt manger, je n’ai pas à m’inquiéter, il faut juste que je me contrôle, c’est tout.

Euh… Je…

Laisse-la tranquille, Eru, ça n’est pas tes oignons.


Je regardais maintenant Bel qui m’avait surprise par tant de froideur, je ne m’attendais pas à ça venant de lui, mais c’est mieux ainsi, il vaut mieux que j’évite d’ébruiter ce que je suis. J’avais récupérée tranquillement ma main et passais ensuite ma commande. Je voulais rester correcte dans ce que je voulais prendre, mais la faim parla à ma place. Le serveur me ramena une assiette avec un assortiment de viandes crues, de quoi me caler pour quelques jours. Je regardais les deux autres commencer à manger calmement alors que mes mains se crispaient devant l’assiette, voulant plonger sur la nourriture pour que je la dévore. Faisant un grand effort, j’attrapais mes couverts et me forçais à manger aussi tranquillement que mon hôte et l’invité. La tâche devenait de plus en plus facile au fur et à mesure que j’avalais mon plat. Quand j’eus finis mon assiette, Bel reprit la parole.

Nad’ regarde ce gars.

Je venais d’être encore une fois surprise, c’est la première fois qu’il raccourcit mon prénom, de ce que j’ai déjà entendu, c’est une preuve d’affection, je lui souriais en regardant la personne qu’il me désignait.

Demain, il faudra que t’aille le voir pour lui rendre les chevaux. Achète –toi un animal de compagnie au passage, on se sent rapidement seul en ville. Il habite pas loin du restau’, je te montrerais exactement où.

J’acquiesçais d’un simple hochement de tête, mais je pensais à un animal de compagnie, déjà, quoi choisir, et ensuite, est ce que c’est vraiment une bonne idée ? S’il m’arrive de « mourir » de faim, je risque de le dévorer inconsciemment, et je n’arriverais pas à m’en remettre… Je verrais bien sur place, j’ai encore le temps de me décider.
Nadia Fortune
[ Voyageur ۩ ]

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Dim 26 Oct - 9:05

Eru se retrouva avec un assortiment de viandes et de légumes qu'il n'avait pas commandé... Mais vu qu'il avait si faim, il ne tarda pas à tout ingurgiter avec appétit. Le luxe dans lequel il avait grandi lui manquait désormais. En fait, beaucoup de choses et de personnes lui manquaient. Sa mère, Sakana... Ti'en. C'est terrible tous ces gens que l'on finit par perdre. Cela risqua de lui couper l’appétit, mais heureusement il avait déjà tout finit.
Son estomac fut soudainement douloureux, à force d'être privé, il ne savait que faire de l'énorme amont de nourriture qu'il venait d'avaler. Il se tint le ventre, pâlot.

Devait-il vraiment s'intéresser à la discussion ? Belphégor était agressif envers lui, et il n'y avait pas de raisons de douter de la justesse de ses motivations. S'ils venaient de la même famille, Eru avait eu 'la chance' de grandir avec une cuillère en argent dans la bouche alors que Belphégor n'avait été qu'un rebut, rejeté aussi rapidement qu'il était né.
Si tant est que la cuillère s'était oxydée au fil des années, révélant un plaquage mal orchestré, l'Hybride n'avait pu pardonner au jeune albinos ce début de vie affreusement bienséant.

Leur rencontre, également, s'était teintée du signe de la déchéance pour avoir malheureusement croisés les chemins à l'instant fatidique de la mort de Lysia, la si jeune fiancée de l'Inu. S'il n'était intervenu, ça n'était que pour tenter de la sauver, mais il pouvait aisément comprendre que sa présence à cet instant destructeur n'avait pas contribué à amener une bonne impression sur lui-même.
A vrai dire, il était à lui seul l'incarnation des pires expériences vécues par son comparse. Le Mal à l'état pur, le cauchemar vivant, en somme. Aussi jouait-il nonchalamment avec un petit pois du bout de la fourchette, luttant contre la douleur en plein milieu de son ventre qui contribuait à son angoisse.
La dépression s'accentua au fil des secondes. Ce lieu plein de vie dont il était le seul déjà presqu'mort le tuait. Vivait-il seulement, voyant ces êtres chers disparaître ? N'avançait-il pas sur un chemin parsemé de violentes épines lui déchirant l'être à chaque pas...? Il ne voyait qu'un tunnel obscur sans promesses de lumière et ce soir il se sentait plus seul que jamais.
S'il en avait été capable, il aurait pleuré.

Il se releva doucement, la tête basse, et murmura d'une voix enrouée.

- Désolé pour le dérangement... Je m'en vais désormais. Je ne poserais plus de problèmes... Un rictus s'épancha sur ses lèvres, lui qui pouvait connaître sa mort, lui qui l'avait vu depuis sa plus tendre enfance -ce poignard enfoncé dans son dos de la part d'un être cher...- pouvait-il la tromper ? La déjouer en mourant bien plus tôt ? Le jeu se faisait amusant et le calvaire survécu d'un pauvre enfant en haillons dans les rues d'une ville tombée n'était déjà plus qu'une contrainte auparavant réalisée de ce jeu à la victoire aussi sordide que la défaite.
Son torse contracta un spasme qui ressemblait fort bien à un sanglot. Il se dirigea vers la sortie d'un pas malhabile, épuisé...
Eru Wolfberg
[ Sieur Lycan ♂ ]
Age : 18
Localisation : Palace Hôtel *

Feuille de personnage
Race: Lycan
Pouvoir: Contrôle le 6ème Sens ¤ Voit l'Avenir
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Dim 26 Oct - 9:56

Si Nadia n'avait pas l'air convaincue, Eru l'avait l'air encore moins. Belphégor soupira d'un long soupir. Eh bah... Lui qui comptait faire un effort sur son sale caractère, être un peu 'en société', quoi ! Bah là... C'était mal barré.
Lui qui n'était pas non plus du genre à faire la fête, le voilà coincé à table avec deux dépressifs totalement amorphes. Bon, au moins... La bouffe était bonne.
Pas pour lui, hein, mais pour les autres. Vu qu'il est un vampire, il peut pas manger. Ç’aurait été idiot de se commander de la bouffe, surtout si c'était pour la vomir ensuite. Du coup il sirotait un verre de sang animal, trouvant cela fort dégueulasse comparé au sang des bipèdes. Puis il les regardait se goinfrer, se sentant un peu comme ces crétins de vieux lords vampires qui méprisent la plèbe obligée de se servir de ses mâchoires pour survivre... Et pourtant ! Qu'est-ce que ça lui manquait, un bon gros cadavre encore gigotant à mastiquer ! Lui qui avait ces fichues tendance à vouloir bouffer n'importe qui crevait déshydraté à force de baver à l'idée de, comme 'avant', recommencer à tuer sans vergogne. Son instinct lui jouait des tours, peut-être autant que Nad'.

Il s'adossa, virant ses trop longs cheveux de devant sa tronche. Du coin de l’œil, il matait ce qui se passait aux alentours, un peu désinvolte, un peu fatigué. Il aurait aimé que ça bouge un peu plus, bon dieu ! Mais même Nadia n'avait pas répondu à ses propos, et il détestait palabrer dans le vide.

- Désolé pour le dérangement... Je m'en vais désormais. Je ne poserais plus de problèmes...

Il haussa un sourcil.
- Ouais c'est ça, du balai. Dit-il, amère. Que pouvait-il faire, de toute façon ? Il avait décidé de partir déprimer ailleurs, voir même de se flinguer la caboche et ? En quoi ça le concernait ? Il lui avait payé un repas, il lui avait payé sa dette. Alors, pour se changer les idées, il tenta d'embrasser la zombie, en y mettant la langue et avec une furieuse envie contenue d'y rajouter les crocs.
Belphegor Wolfberg
[ Voyageur ۩ ]
Age : 16

Feuille de personnage
Race: Inu-Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Mer 29 Oct - 12:57

Pendant qu’on était en train de manger, l’ambiance était très lourde, personne ne décrochait un mot, tout le monde mangeait, ou buvait pour Bel. C’en était un peu gênant, déjà que Bel n’est pas énormément bavard en temps normal, mais la, c’était particulièrement silencieux. Je les regardais tous les deux en me disant que c’était vraiment dommage de finir dans ces conditions alors que je viens d’arriver ici. Ca aurait du être un repas sympathique, et pourtant la tension est réellement palpable.
Tout le monde avait fini sa commande, les secondes défilaient lentement, il ne se passait rien…

- Désolé pour le dérangement... Je m'en vais désormais. Je ne poserais plus de problèmes...

Je tournais la tête rapidement en me demandant bien ce qu’il se passait. Le jeune qui nous avait rejoins se levait et commençait à partir.
J’allais prendre la parole pour lui dire au revoir mais Bel s’exclama avant moi, me coupant au passage l’envie de parler, je ne suis pas du genre à m’écraser, mais vu la relation qui unit ces deux la, il valait mieux ne pas trop se faire remarquer.

Ouais c'est ça, du balai. .

Je regardais maintenant Bel en me posant des tas de questions, je ne comprenais pas ce qu’il se passait, et être là, voir et entendre ça, ça faisait me sentir un peu en trop. Pourquoi est ce que tout ceci est arrivé ?...
Sans m’y attendre, Bel colla ses lèvres aux miennes et m’embrassa sans me demander mon avis ni même me prévenir, je ne me souvenais plus si j’avais déjà vécu ça dans le passé, je le laissais faire quelque secondes avant de le repousser. Je ne pense pas que c’est le bon moment pour ça, déjà parce qu’on vient tout juste de manger, mais aussi parce que la situation n’y est pas trop propice.

Pourquoi tu viens de faire ça ?...
Nadia Fortune
[ Voyageur ۩ ]

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Ven 31 Oct - 17:15

- Pourquoi tu viens de faire ça ?... Il se recula de la demoiselle, goûtant une dernière seconde la sensation de leurs lèvres embrassées avant de reprendre sa place sur sa chaise, un sourire narquois collé au visage.
- Car c'est idiot d'avoir des regrets. Répliqua-t-il simplement. Il aurait bien aimé pouvoir expliquer qu'il comptait faire le salop dans le but qu'elle se détache un peu de lui et aille... Il ne sait pas, voir Eru par exemple ? Le mioche semblait prêt à se suicider. Mais tout ça n'était pas vrai. Il l'avait embrassé car il avait eu envie de l'embrasser. Car elle était belle, car son visage était attrayant et ses lèvres encore plus. Car il avait mal au cœur, à penser qu'elle se retrouvait si seule dans un monde qui n'était plus fait pour elle.

Cette sensation désagréable, ce poids pesant sur sa poitrine ne le quittait pas. Il sentait bien que quelque chose ne tournait, ne tournerait pas rond. Le problème se trouvait au fond de lui. Un sentiment grouillant de haine et de rébellion y macérait depuis bien longtemps, le terrorisant à l'idée de perdre les pédales. Il se sentait bien proche de la petite Zombie qui, à tout moment, savait qu'elle pouvait perdre le contrôle. Lui aussi avait l'impression de le perdre, et il n'était pas certain de pouvoir le récupérer par la suite.
Maintenant que tout allait bien, ou presque, son passé était revenu, plus sordide que jamais. Il avait fait marche-arrière jusqu'à cette époque où il n'était rien sinon un monstre hantant les sombres couloirs d'un hôpital psychiatrique. Animal à l'affut, il craignait pour sa vie.

- Je dois y aller. Dit-il en se relevant, faisant signe au serveur de ramener l'addition. Si je suis venu ici, c'est pour travailler un peu. Il souriait calmement, maintenant, voulant rassurer la demoiselle qu'il avait troublé. Tu peux te balader, il n'y a jamais de crimes par ici. Si tu as des problèmes d'argent, passe à la mairie, ils t'en donneront assez pour te lancer. Tu pourras aussi obtenir un boulot. Signale-leur que tu occupes la pharmacie, qu'ils ne relogent pas quelqu'un dedans.

Le serveur arriva avec le ticket de caisse et Belphégor paya comptant, sortant des pièces de sa bourse. Il laissa un pourboire sur la table et, avant de partir, se retourna. Il avait oublié quelque chose.

- A la sortie de la ville, il y a une ferme. Demande Wakai, elle pourra t'aider pour tu sais quoi. S'il ne donnait pas plus de précisions par la plus grande des flemmes du monde, il savait de source sûre que l'Elfe travaillait sur un remède destiné à soigner du zombiisme. Celui-ci n'était pas au point, elle avait cependant quelques ressources destinées à ralentir le processus de nécrose des tissus. Sur ce, il quitta le restaurant sans plus regarder en arrière. Il la laissait seule pour une nuit... Eh bien ? Elle saura s'en sortir, non ?
Lui avait une mission d'espionnage à accomplir. Il devait rester focalisé là-dessus.
Belphegor Wolfberg
[ Voyageur ۩ ]
Age : 16

Feuille de personnage
Race: Inu-Vampire
Pouvoir: Télékinésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre] Dim 2 Nov - 22:55

Car c'est idiot d'avoir des regrets.

Même si j'étais clairement gênée par la situation, ce que venait de dire Bel' me faisait réfléchir. Je me souvenais de mes amis quand on volait pour nous nourrir, ils me disaient qu'il fallait profiter de ce qu'on pouvait prendre à ceux qui en avaient le plus parce qu'on a qu'une vie. Très ironique comme référence vu que je n'en suis déjà plus à ma seule et unique vie. Alors, si je regrette le passé, cette vie où je me sentais vraiment vivante, et bien dans ma peau avec mes amis, est ce que ça m'empêche d'avancer quelque part ?... Est ce que ce sont ces regrets qui m'empêchent de me supporter telle que je suis aujourd'hui ? Peut-être que si je tourne la page sur ma première vie, je vais pouvoir m'habituer plus facilement à ma nouvelle condition de vie. Mais d'un autre côté, comment je pourrais oublier tout ça ? C'est comme trahir tous mes amis qui sont morts à mes côtés alors que j'ai réussi à m'en tirer de justesse à plusieurs reprises, sauf une fois. J'ai eu la chance de pouvoir réessayer une deuxième fois, mais je ne veux pas les oublier, pour leur rendre hommage, parce que si je ne le fais pas, personne ne le fera plus jamais.
J'ai une idée de ce que je vais faire, mais il va me falloir trouver un petit endroit assez discret, et aussi récupérer deux ou trois petits trucs. Je pense qu'une fois que j'aurais fait ça, je pourrais me consacrer pleinement à ma nouvelle vie qui débute.

Tout ceci avait fait comme un déclic dans ma tête, et même si j'avais été un tout petit peu irritée par ce que venais de faire Bel' comme ça devant tout le monde sans prévenir, j'avais en fait envie de lui dire merci pour la seule phrase qu'il avait dit.

- Je dois y aller. Si je suis venu ici, c'est pour travailler un peu. Tu peux te balader, il n'y a jamais de crimes par ici. Si tu as des problèmes d'argent, passe à la mairie, ils t'en donneront assez pour te lancer. Tu pourras aussi obtenir un boulot. Signale-leur que tu occupes la pharmacie, qu'ils ne relogent pas quelqu'un dedans.

Je fis un petit mouvement de tête pour acquiescer de nouveau ce qu'il me disait. Avec tout ça, mon programme était déjà tout fait. Il commença à s'en aller, je commençais à ouvrir la bouche pour moi aussi lui dire quelque chose avant qu'il ne s'en aille mais il rajouta de lui-même une dernière chose.

- A la sortie de la ville, il y a une ferme. Demande Wakai, elle pourra t'aider pour tu sais quoi.

Je le regardais sans comprendre vraiment ce qu'il voulait dire par je-sais-quoi... Je décidais de mettre ça de côté pour le moment, j'irai voir cette Wakai pour voir en quoi elle pourrait m'aider. Juste avant qu'il ne sorte du restaurant, je lançais à haute voix "Merci !! Pour tout ça !..."

Je le laissais maintenant partir, j'espère qu'il va revenir vite, même si je n'ai rien à craindre en théorie, pour ce qui est de la pratique, je crains quand même la solitude, et je suis un peu timide, il faut le dire, je reste sur mes gardes, j'ai du mal d'aller vers les gens pour lier une quelconque amitié. J'espère que tout va bien se passer pour lui, aussi...
Nadia Fortune
[ Voyageur ۩ ]

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

On va au resto ? Pour de sérieux ?! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» [A.C] «Il faut jouer pour devenir sérieux.»PV Caleb & Diabla
» Pour la première fois... [Libre]
» Parce qu'on n'a pas forcément besoin d'un cavalier pour s'éclater ! [ LIBRE : SANS CAVALIER(E)S ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Ville :: Marché :: Café-Restaurant "Bon Appetit !"-