* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Sam 1 Nov - 9:23

Elle n'était pas du genre à se perdre en forêt.
Trixie, âgée de désormais plusieurs centaines d'années, fait partie de ces vampires de haut-rang, qui sont belles et le savent, qui sont nobles et en profitent. C'était une femme dans toute la splendeur de son éternité, aux traits strictes asservis par le dur labeur d'une vie où elle avait cherché à se rebeller contre le monde entier.
Née dans une famille injuste, qui ne l'a jamais laissé s'exprimer, Trixie a finit par se voir déshéritée par ses vils parents, qui ne pensaient qu'à leurs autres enfants. Elle s'est retrouvée seule et exilée et il a bien fallut se battre pour récupérer ne serait-ce qu'un quart de la puissance arrachée !
Alors la voici désormais. Magnifique PDG du Black Roses, le plus grand centre de dressage au monde, en tout cas par le prix demandé pour la garde de ses pensionnaires. Trixie n'avait pas fondée ce batîment; mieux ! elle l'avait crée. Au fil des années, le modelant à son image, elle en avait fait son reflet. Elle avait bien tentée alors d'agrandir son emprise sur ce qui lui avait valut tant de travail mais... Le destin s'y était opposé. Déçue, elle retourna alors son affection vers Callum McGregor, un petit héritier qui devait lui apporter le soutien financier dont elle pensait avoir besoin.

Trixie avait avancé, au détour des chemins, troublée par ses nerfs épuisés d'une nuitée difficile. Ces temps-ci, impossible de se voiler la face, elle n'allait pas bien. Une menace semblait peser sur elle, quelqu'un semblait lui vouloir du mal au point de lui ruiner le moral. Et pourtant ! Qu'avait-elle fait, elle, pauvre innocente ? Si pure que jamais une loi n'avait été enfreint par sa personne ! Fallait-il qu'en ce monde les gens soient cruels !
Elle avait marché jusqu'à se perdre, avançant comme dans les recoins d'une âme droite et sincère mais dans une forêt-labyrinthe. Finalement, elle s'était retrouvée au milieu de cette clairière.

Épargnant les lapins, de la nourriture sale pensait-elle, elle s'adossa à un arbre et regarda le ciel. Là, la belle se prit à rêver à de plus amples horizons, à un monde plus clément envers elle. Qui saurait la récompenser de ce dur labeur accompli. Elle repensait à ses parents et de la haine baignée de larmes lui souilla cœur et visage. Ces salopards... Comment avaient-ils osés la rejeter ? Elle ? Leur plus précieuse enfant ! Comprendraient-ils un jour tout le mal qu'ils lui ont fait ? De rage, elle frappa dans l'herbe un coup de pied d'une ampleur à déraciner le gazon sur une bonne surface. Et là, elle s'autorisa à craquer, éclatant en sanglots. Les larmes perlaient au rythme de petits hoquets émus, ses dents serrées rejetaient la faute d'un tel échec familiale sur ceux qui n'avaient jamais cherchés à reconnaître sa valeur. Quand enfin la crise fut passée, elle se sentit mieux et respira profondément. Essuyant ses yeux humides de sang, elle observait calmement le paysage...
Trixie De Laudreuil
[ Dame Vampire ♀ ]
avatar
Age : 532

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Poison
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Sam 1 Nov - 16:56

[postbg=http://hitskin.com/themes/18/54/29/i_background.png]Alors que j'avais été briefer et que j'eus réussis à quémander qu'elles informations. J'étais désormais partis sur un sentier de ma vie qui finirais par porter ces fruits. Avec de la patience je finirais par trouver se que je désirais tant, ceux auquel je n’aurais jamais penser chercher un jour, tant la vie étais ci futile. Marchant à la recherche de ce qui me comblerais. Alors que j'arborais ces beau vêtements noble d'origine victorienne, me rappelant la nostalgie que l'on pouvais éprouver en repensant au passé. Salit par la marche et la nature qui m'entourais. Pensant toujours à ce que l'on m'avais dit. J'arrivais au sommet d'une petite colline, observant le paysage autour de moi. Saisi par la beauté que me permettais de percevoir mes yeux aussi sec qu'un grain de sable emporter dans les vents de la vie.
Je poursuivis mon chemin en m'engageant dans une forêt aussi grande et calme qu'un vide comblant notre cœur. Alors que je regardais, autour de moi, m'assurant de ne pas me perdre dans cette vaste étendu d'arbre affichant le bien être de la terre comme le ferais un sourire sur un doux visage. Je fini par tendre l'oreille entendant une voix qui semblais épris de tristesse.
interloquer je ne pus faire abstraction de ma curiosité et partis voir se que cela signifiais. Guidé par par un son aussi triste que la plus mélancolique des berceuse. Alors que j'arrivais à une clairière j'aperçus au beau milieux de celle-ci. Une ravissante femme au visage gâchés par l’afflux d'émotion qui se lisais sur sont jolie minois. Je m'approcha d'elle, attirant sont attention, ne voulant paraitre pour quelqu'un de malintentionnée et gardant une distance respectable afin de pas l'effrayé.


-Veuillez pardonner ma venu des plus inopiné. Mais j'avais entendu du bruit en traversant cette forêt et curieux, je suis venu voir se dont il s’agissait.
Je vous pris de m'excuser je ne pensais pas tomber sur quelqu'un dans un lieux comme celui-ci.
Excuser moi de permettre une tel inconvenance, mais comment ce fait il qu'une dame aussi charmante que vous ne l'êtes, puisse être seul au milieux de cette foret épris d'une tristesse dévalorisant sont charmant visage?


Dit-je, plongeant mon regard dans le siens, touché par cette tristesse qu'elle semblais vouloir dissimuler. Ma question était sincère, que pouvais t'il bien pousser une personne tel qu'elle dans une endroit comme celui-ci.


-Oh veuillez pardonner mon impolitesse, j'ose vous questionner mais j'en oublie les formalité. Je me prénomme Kuruta Haïena.Dit-je en m'agenouillant, prenant sa main afin de la couvrir d'un baiser distinguer pour les salutations que je devais envers une dame comme elle; démontrant ainsi ma courtoisie envers elle. -Je voyage à travers le monde afin d'explorer et découvrir se que le monde à de plus beau au regards. Je ne désir prodigué aucun comportement déplacé envers votre personne mais...Vous êtes à en pas douté ce que j'ai vu de plus agréable dans cette région. Il y a t'il quelque chose que je pourrais faire pour madame qui pourrais lui permettre de retrouver le sourire?
Kuruta Haïena
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 417

Feuille de personnage
Race: Esprit farceur
Pouvoir: contrôle des corps
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Sam 1 Nov - 21:27

Et le paysage était bien beau. La nature l'angoissait cependant, elle qui n'aimait que la ville et le luxe. Elle se sentait perdu en un lieu sauvage, indompté. Il lui fallait le calme de la civilisation pour être elle-même.
Trixie leva son visage en direction des cieux. Les étoiles brillaient là de mille feu, faisant résonner en son coeur toute la fougue dont elle pouvait faire preuve. Un élan d'émotions passaient en ses veines alors que du bruit vint à la distraire de son songe éveillé.

Alerte, elle se redressa dans toute sa splendeur, toisant la créature, l'ennemi potentiel peut-être, qui avançait en ces lieux.
C'était un jeune homme à qui elle aurait donné le jeune âge si elle avait sû deviner sa race. Un être appréciable, gardant cependant ce détail rebutant qu'il s'agissait d'un être aux cheveux roux, tout comme cette partie maudite de sa famille... Enfin. Il ne fallait pas, après tout, jeter chaque oeuf par peur de les mettre dans le même panier ! Hakumei avait, lui, sû se montrer digne de son rang. Elle prit les devants en affichant un sourire posé et confiant, censé démontrer qu'elle était totalement maîtresse d'elle-même.

La créature parla d'un ton légèrement d'outre-tombe, susurrant un frisson dans la plupart de ses membres.

- Veuillez pardonner ma venue des plus inopinée. Mais j'avais entendu du bruit en traversant cette forêt et curieux, je suis venu voir ce dont il s’agissait.
Je vous pris de m'excuser je ne pensais pas tomber sur quelqu'un dans un lieu comme celui-ci.
Excusez-moi de permettre une telle inconvenance, mais comment se fait-il qu'une dame aussi charmante que vous ne l'êtes, puisse être seule au milieu de cette forêt, éprise d'une tristesse dévalorisant son charmant visage ?


Habituée que la jeune femme était aux trop vils flatteries, elle garda le silence. La tête toujours bien haute et le dos droit, elle lui fit signe de poursuivre. Elle devait pourtant l'avouer, les compliments lui manquaient. Son caractère revêche lui évitait souvent de telles douceurs. Peut-être était-là une des raisons pour lesquelles elle se décida à ne pas parler. Elle savait qu'en prenant la parole, la magie prendrait fin et elle cesserait d'être d'exception envers ce garçon ma foi fort mielleux.

- Oh veuillez pardonner mon impolitesse, j'ose vous questionner mais j'en oublie les formalités. Je me prénomme Kuruta Haïena. Il baisa sa main et si elle le laissa faire, elle fut soulagée de la retirer une fois le geste fait. Après tout, n'était-elle pas promise à un autre garçon quelconque ? Je voyage à travers le monde afin d'explorer et découvrir ce que le monde a de plus beau au regard. Je ne désire prodiguer aucun comportement déplacé envers votre personne mais...Vous êtes à n'en pas douter ce que j'ai vu de plus agréable dans cette région. Il y a-t-il quelque chose que je pourrais faire pour madame qui pourrait lui permettre de retrouver le sourire ?

Eh bien eh bien. Au moins fallait-il lui reconnaître un beau parlé. La jeune femme n'hésita point et rétorqua d'une voix aussi clair que l'eau la plus pure.

- Mon nom est Trixie De Laudreuil. Un fort beau nom malgré toute la tristesse qu'il évoquait pour elle. Et je suis perdue. Ramenez-moi à Sérès, vous serez un brave.
Trixie De Laudreuil
[ Dame Vampire ♀ ]
avatar
Age : 532

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Poison
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Dim 2 Nov - 15:49

[postbg=http://hitskin.com/themes/18/54/29/i_background.png]La charmante créature, étant face à moi restait droite, calme et silencieuse; cela lui octroyais un petit coter mystérieux et noble. Alors que ma présentation arriva à sont terme et je mis fin à la courtoisie que je lui démontrais.
Elle finit par se présenter à sont tour, me faisant part qu'elle s'était malencontreusement perdu; me demandais par conséquent de la ramener à Sérès suite à ma proposition.


-Fort bien je vous y mènerais donc avec grand plaisir; cela fais fort longtemps que je n'est eu de compagnie. Votre présence jusqu'à la ville me ravi amplement. Plus haut j'ai pu apercevoir la ville de Sérès en cette direction. Si cela vous conviens je vous prierais de bien vouloir me suivre, on ne devrais pas en avoir pour plus d'une trentaine de minute d'après ce que j'ai pu voir. Dit-je avec toute l'amabilité que je pouvais lui accorder, affichant un sourire agréable.

Alors que j'ouvris la marche afin de guider la ravissante dame. Je me mit à observer le ciel qui était se soir là rempli d'étoile toute aussi belle les une que les autre; luisant de mille feux dans un décor rempli par la pénombre, éclairer de millier de lumière étincelant. Cette nuit était des plus agréable, il n'y avais guère de vent. L'on pouvais entendre les animaux qui se cachais dans les fourré. Cela me rappelais tant de souvenir, la nostalgie m’envahissais. Je regrettais un peu le temps ou je regardais tout les soir le soleil se coucher et la lune se lever dévoilant les étoiles.
Je préféra rester sur mes garde, sait on jamais, si l'on tombais nez à nez avec une bête sauvage. Alors que je tourna mon regard en direction de dame Trixie, je joua la carte e la timidité et retourna mon regard sur notre chemin.


-Heuu veuillez pardonnez mon indiscrétion, mais j'aimerais vous poser une question; rien ne vous oblige à répondre à une question aussi personnel, mais depuis toute a l'heure je ne peu m'empêcher de me poser la question. je vous prie de me pardonner, mais je n'est pu m'empêcher de voir vos pleures, ce qui ma troubler. J'aimerais pouvoir comprendre se qui à bien pu vous rendre aussi triste que vous le sembliez. Bien sur rien ne vous force à en parler mais j'aimerais beaucoup compatir à se qui semble vous briser le cœur. Je ne cherche pas a vous juger, loin de moi d'avoir cette optique. Mais le son de vos pleures m'ont plutôt heurter

Malgrer ma question, je ne m'attendais à aucune réponse de sa part. Pour qu'elle raison se confierais t'elle à un inconnu après tous. Mais soit j'agissais comme je le sentais; comme à mes habitudes. Je profitais de ce moment agréable, pour me vider l'esprit, profitant de ce moment qui m'arrivais si rarement.
Kuruta Haïena
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 417

Feuille de personnage
Race: Esprit farceur
Pouvoir: contrôle des corps
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Lun 3 Nov - 10:03

- Fort bien je vous y mènerais donc avec grand plaisir; cela fait fort longtemps que je n'ai eu de compagnie. Votre présence jusqu'à la ville me ravi amplement. Plus haut j'ai pu apercevoir la ville de Sérès en cette direction. Si cela vous conviens je vous prierais de bien vouloir me suivre, on ne devrais pas en avoir pour plus d'une trentaine de minutes d'après ce que j'ai pu voir.

Trixie hocha la tête, un demi-sourire sur ses lèvres. Telle affirmation ne prenait pas la peine de la faire répondre. Elle le suivi, docile, mais d'un pas sec, faisant claquer ses talons sur les cailloux que ses pieds rencontraient, parfois, sur le chemin. Elle qui avait l'habitude de marcher solidement devait tout de même atténuer son rythme de peur que ses chaussures ne se coincent dans la terre molle. Elle n'avait pas été équipée pour une ballade en forêt et le fait de se retrouver ici n'était dû qu'à un étourdissement de ses sens dont elle se sentait vaguement honteuse. Elle transforma cette honte en haine et tout rentra dans l'ordre.

Lorsque leurs regards se croisèrent, il détourna le sien, timide. Trixie haussa un sourcil, le traitant mentalement d'imbécile. La timidité ? C'est pour les faibles ! Il allait se faire croquer cru en ville, celui-là !
Enfin, il la ramenait à la maison, c'était déjà ça. Une sorte de guide touristique en quelque sorte. Ou une carte vivante, elle hésitait.
Poussant un soupir, elle se dit qu'elle s'ennuyait. C'était terrible d'avoir ainsi à marcher en terrain sauvage et, finalement, plutôt laid. Elle aurait aimé rentrer chez elle, dans le luxe indécent des sols d’ivoire aux arabesques d'or fins du Black Roses.

Elle habitait sur son lieu de travail. Un batîment accolé, accessible d'elle seule, lui permettait de dormir la journée. Autrement elle travaillait jusqu'à bien tôt le mâtin et si elle se levait un peu plus tard, sa seule présence pouvait servir à augmenter le rendement. Sans elle, rien ne se faisait. Elle était la plus douée.
Son fouet accroché à sa ceinture cognait ses chaussures alors qu'elle avançait.

- Heuu veuillez pardonnez mon indiscrétion, mais j'aimerais vous poser une question; rien ne vous oblige à répondre à une question aussi personnelle, mais depuis tout à l'heure je ne peux m'empêcher de me poser la question. Je vous prie de me pardonner, mais je n'ai pu m'empêcher de voir vos pleures, ce qui m'a troublé. J'aimerais pouvoir comprendre ce qui à bien pu vous rendre aussi triste que vous le sembliez. Bien sûr rien ne vous force à en parler mais j'aimerais beaucoup compatir à ce qui semble vous briser le cœur. Je ne cherche pas à vous juger, loin de moi d'avoir cette optique. Mais le son de vos pleures m'ont plutôt heurté.

Vexée d'être ainsi mentalement dénudée, humiliée devant un inconnu, il lui fallut quelques secondes pour se retenir correctement de tuer la personne en face d'elle. Quoi ! Devait-elle le laisser ébruiter qu'elle était capable de tels accès ?! Mais... Si elle le tuait, elle aurait du mal à rentrer. Alors, autant jouer le jeu et le satisfaire en en disant le moins possible. Trixie baissa les yeux quelques instants chose que, d'habitude, elle ne faisait jamais, et dit d'une voix toujours claire mais un peu plus frêle...

- Je... repensais à des incapables qui n'ont sû déceler mon talent. Mais c'est de l'histoire ancienne désormais.

Voilà, il était bien satisfait ? Qu'on continue la route ! Elle n'avait plus envie de parler. La déception originelle, parentale, avait été si puissante qu'elle aurait pu gâcher sa vie si elle ne s'était pas ressaisie. Maintenant, elle était grande et dotée d'un certain âge. Elle n'avait pas besoin de vieux croulants à la morale vacillante pour lui dicter sa vie.

- ...De toute manière, leur folie a jeté le déshonneur sur ma famille, il était préférable que nos chemins se séparent définitivement. Pourquoi ? Elle qui ne voulait pas parler, la voilà à donner de si terribles détails ! Mais la plaie était restée béante pendant bien trop longtemps pour qu'elle ne se sente pas apte à déverser le flot de rage qui s'écoulait en elle. Elle n'avait pu s'empêcher de continuer sur sa lancée, comme appelant à témoin l'injustice qu'ils lui avaient fait subir. Ils m'ont reniée, déshéritée, rejetée ! Je hais ces incapables sans discernement ! Tout cela car je n'étais pas leur préférée hein ! Je voyais comment les gens parlaient d'eux, j'essayais juste de rétablir leur réputation mais il fallait qu'ils s'en mèlent...

Elle grognait entre ses dents, se rappelant de la folie de cette époque lugubre où elle ne pouvait s'affirmer, emprisonnée dans un carcan d'une famille modèle qui faisait rire les foules. Les tomates jetées sur le manoir, elle s'en souviendra toujours. Elle était la seule avec un peu de sens dans cette famille.
Trixie De Laudreuil
[ Dame Vampire ♀ ]
avatar
Age : 532

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Poison
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Lun 3 Nov - 19:44

[postbg=http://hitskin.com/themes/18/54/29/i_background.png]Alors que notre marche se faisans dans un décor lugubre continuais sont cour. Alors que je m'efforçais de la guider du mieux que je le pouvais. Ce qui au fond, n'étais pas vraiment très compliquer, j'avais un assez bon sens de l'orientation, surement à force de vagabonder partout ou mon instinct me dictais d’aller. Je tachais de surveiller ma vitesse de marche. Dame Trixie n'était pas à sont avantage dans cette forêt avec des chaussure telle que celle qu'elle avait au pied. J'allais pas m'en plaindre, après tout cela me faisais gagné du temps ce qui n'était pas négligeable.
Alors que l'on continuais sur notre lancer, elle se mit à répondre à ma précédente question, ce qui m'avais assez surpris je dois dire et à mon grand bonheur elle en disais même d'avantage que je n'aurais pu me l'imaginer. Se moment de faiblesse dont elle étais épris quelques minute auparavant devait être la cause de tout cela.

-Oh vous n'avez pas eu une vie facile alors, je le regrette pour vous, mais vous semblez vous en être bien sortit au final à en voir votre prestance et votre tenue des plus raffiné. Vous devez être quelqu'un de forte. Cela force mon respect je dois dire. Je n'en suis que plus honorer de pouvoir vous accorder mon aide aussi infime soit elle.
Quelque sois ces gens, ils ont certainement eu tord de ne pas avoir su vous écouté. Sans vouloir dire quoi que se sois de déplacer, vous semblez avoir réussis dans la vie. Mais cela dois être dure pour vous je présume. Qui que vous puissiez être, je vous promet de ne parler de cela à personne. Je doute que vous apprécieriez et puis peut-être que cela pourrais vous porter préjudice si vous avez une réputation à tenir.
Après, même ci je doute que cela puisse arrivé un jour, mais j'espère qu'après être arriver au village, un jour j'aurais la chance de pouvoir revoir une dame aussi charmante que vous ne l'êtes. Votre prestance est des plus admirative. Oh veuillez me pardonner, je dois très certainement vous lasser avec tout ses compliments tous aussi incongru.


Parler n’a jamais été mon fort, mais je m’efforçais de rester le plus agréable possible, même si j'avais tendance à préférer les langue nouer. Le blabla peut-être tellement dérisoire et ennuyeux par moments. L'on arrivais au bord d'une petite falaise haute de huit mètre, cela allais nous obliger à changer quelque peu notre itinéraire. Je tendis le bras afin d'empêcher dame Trixie d’avancer d'avantage.

-Désoler devoir vous dire cela, mais l'on risque de devoir contourner cette falaise. Est-ce que cela vous conviens t'il ou préférer vous qu'on la descende? Excuser moi de poser cette question quelque peu délicate mais vous êtes une vampire, a ne pas en douté, et vous seriez certainement capable de la descendre. Mais peut-être préférer vous évité? Votre chemin sera le miens et je ne vous cache point qu'a vu d'oeil on gagnerais du temps.Qu'en dites vous madame De Laudreuil?

Alors que j'arborais un sourire agréable, admirant sont doux visage aux traits affiné pourtant adamantin et au yeux ensorcellant. Je devais bien l'avouer, c'était une femme magnifique et personne ne pourrais en dire autrement.
Kuruta Haïena
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 417

Feuille de personnage
Race: Esprit farceur
Pouvoir: contrôle des corps
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Mar 4 Nov - 10:15

Trop de compliments... Commençaient à la fatiguer. Enfin, elle se trouvait confortée dans son idée : elle avait raison, ses parents avaient tord. Dire qu'elle ne leur avait jamais voulu que du bien et cela malgré leur disgrâce !
Elle accompagnait le jeune homme, désormais muette car las du bavardage. A vrai dire, elle n'avait qu'une seule hâte : rentrer chez elle et se donner à cent pour cent à son travail... Se défouler en quelque sorte. Nul doute que ce ne seront pas des cris de plaisirs qui résonneront cette nuit au Black Roses...
Trixie était de ces femmes qui savent ce qu'elles veulent, une genre de belle poupée de porcelaine, aussi forte que le bois le plus résistant et à l'esprit vif. Elle savait que l'être à ses côtés était intéressé par sa personne. Elle se savait belle, oui, là n'était pas la question. Mais elle était fiancée à ce riche garçon et ruiner des fiançailles avec la famille McGregor serait désastreux pour le commerce. Après tout, l'oncle de son fiancé était le plus grand investisseur potentiel que le Black Roses ait connu. Il ne fallait pas passer à côté de cela !

Et puis... Elle, si disciplinée ? Se laisser piéger ? Ohoh c'était bien impossible ! Elle était la plus intelligente ici.

- [...] Après, même ci je doute que cela puisse arrivé un jour, mais j'espère qu'après être arriver au village, un jour j'aurais la chance de pouvoir revoir une dame aussi charmante que vous ne l'êtes. Votre prestance est des plus admirative. Oh veuillez me pardonner, je dois très certainement vous lasser avec tout ses compliments tous aussi incongru.
- Hm, pourquoi pas. Je vous ferais la promotion de mon établissement. Malgré sa réputation, le Black Roses était parfois bien trop cher pour certains clients potentiels. De plus, l'avoir installé dans un village aussi pittoresque que Sérès mettait un bon éloignement géographique entre l'institution et les intéressés. Cela l'exaspérait et elle se dit qu'il serait mauvais de cracher sur un peu plus d'argent. D'autant plus qu'en hiver, les gens préfèrent garder leurs esclaves chez eux pour des raisons de commodités. Voyager un demi-continent sous la neige pour aller déposer une main d’œuvre qui aurait été utile pour servir à manger ou allumer le feu ? Malheureusement cela ne marchait pas ainsi.

Au fur et à mesure que leurs pas les amenaient vers l'endroit qu'elle appelait tristement 'maison', ils se retrouvèrent face à une falaise. Trixie soupira d'un mélange d'ennui et d'épuisement. La ville lui manquait de plus en plus...
A en croire son interlocuteur, ils gagneraient un temps précieux à passer par-là. Elle, en venant, elle en était sûre, n'avait pas même rencontrée de falaise. Hors de question de se tordre une cheville en passant par là ! Même avec un corps se régénérant, c'est affreusement douloureux !

- [...] Votre chemin sera le mien et je ne vous cache point qu'à vue d’œil on gagnerait du temps. Qu'en dites-vous madame De Laudreuil ?
- Faisons le détour, je ne me sens pas en verve de passer par-dessus une falaise aussi abrupte. Mes pieds en seraient rompus.


C'était un ordre plus qu'autre chose. Brisée par l'habitude, elle ne savait s'exprimer sans en donner. Cela faisait partie de la carapace qu'elle s'était forgée lorsque enfant, elle s'était rendue compte que tout son héritage allait être volé par ses sœurs hybrides.
Trixie prenait les devants, maintenant, chassant quelques souvenirs lui obstruant la vue. Elle contournait bien la falaise, mais continuait à se diriger vers la direction indiquée par le jeune homme. De temps à autre, elle se retournait vers lui pour s'assurer qu'il la suivait bien.
La Lady se sentait mal à l'aise. Bien trop de mauvaises pensées envahissaient maintenant sa pauvre tête. Elle qui croyait s'être déchargée de sa haine...! Elle n'avait fait que creuser pour en mettre le puit à jour ! Quelle terreur alors qu'elle se rendait compte de l'amas grouillant de pensées amères qui se trouvaient en elle ! Elle frémit. Il fallait ré-enterrer tout cela. Après tout, cela faisait des décennies qu'elle avait réussi à prendre sa revanche sur la vie !
Mais elle était bien seule, avec personne pour la comprendre... Sinon son fiancé Callum qui semblait bien partager ses principes. Travaillant dans un bâtiment originellement contre sa nature la plus profonde, elle se trouvait sans cesse confrontée à ce qu'elle appelait en son esprit 'd’écœurants pervers'. Elle-même ne couchera jamais avec un esclave, le principe même la dégoutant profondément.
Enfin, elle était bientôt rentrée... N'est-ce pas ? Interrogeant du regard le damoiseau, elle commençait à comprendre que lire sur ses traits se trouvait bien difficile. Elle demanda alors clairement si le chemin allait être encore long. Elle se trouvait fatiguée !
Trixie De Laudreuil
[ Dame Vampire ♀ ]
avatar
Age : 532

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Poison
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Mar 4 Nov - 14:04

[postbg=http://hitskin.com/themes/18/54/29/i_background.png]Alors que madame la vampire a préféra faire le tour de la falaise. Je continuais mon analyse comportemental. Sois pour une vampire elle n'avais aucune force physique, sois cela était dut à sa prétendu place dans se que l'on pourrais appeler la haute société ou peut-être alors de la fainéantise, après tous le temps n'était guère un problème pour les vampires.
Alors que l'on changea quelque peu notre route vis a vis de cette imprévu. je l'interrogea suite à ce qu'elle me proposa plus tôt.


-Vous parliez de votre entreprise, en quoi celle-ci consiste elle? Je pense que celle-ci doit être une fierté pour vous si je ne m'abuse non? Demandais-je par simple curiosité. Mais je ne m'attendais à rien qui puisse m'intéresser. Après tous il n'y avais rien que je ne pouvais avoir dans se monde du moment que cela m’intéressais. Alors que cette satané falaise me semblais longue. Je pus enfin en percevoir le bout. Dame Trixie semblais presser d'arriver, presque autant que moi de finir cette mission aussi drôle que la visite d'un musée, mais ma réussite allais se faire par ma patiente, je ne pouvais donc me permettre de paraitre quoi que se sois d'autre qu'une certaine attirance envers elle.


Je pouvais perçevoir au loin le village, notre arrivé n'était qu'une question de temps, j'allais très certainement rester dans le village pour cette nuit, peut-être trouverais-je un peu de matériel qui pourrais m'être utile qui sais.
Alors que Dame Trixie marchais devant moi, se retournant pour me regarder pour des raison que j'ignorais auquel je répondais avec un sourire. Cela aurais déplacer pour elle que je demande pourquoi se tournais elle vers moi.


-Quelque chose ne va t'il pas gente dame?

-Et bien on a perdu du temps avec se détour mais je dirais que d'ici une vingtaine de minute on devrais être enfin arrivé. Excuser moi de se fâcheux contre temps, je m'attendais guère à nous retrouver du haut d'un mur naturel. Voulez-vous vous reposer un peu? Je crois entendre un ruisseau à je dirais une dizaine de mètre en cette direction.

Kuruta Haïena
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 417

Feuille de personnage
Race: Esprit farceur
Pouvoir: contrôle des corps
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Mar 4 Nov - 16:24

- Vous parliez de votre entreprise, en quoi celle-ci consiste elle? Je pense que celle-ci doit être une fierté pour vous si je ne m'abuse non ?

Trixie haussa un sourcil, surprise.
- Hm ? Eh bien je travaille au Black Roses. Mais ça n'est pas surprenant que vous n'en ayez pas entendu parler si vous ne me connaissiez déjà point de réputation. Néanmoins, je pense que vous avez là quelques connaissances de base à acquérir.

Elle laissa là la conversation, peu déterminée à parler boulot à un néophyte. Ils avançaient plus vite, Trixie menant la marche. Bientôt, elle pu apercevoir le village et la vampire émit un soupir de soulagement. Enfin ! La civilisation.

- Et bien on a perdu du temps avec ce détour mais je dirais que d'ici une vingtaine de minutes on devrait être enfin arrivé. Excusez-moi de ce fâcheux contre-temps, je ne m'attendais guère à nous retrouver du haut d'un mur naturel. Voulez-vous vous reposer un peu ? Je crois entendre un ruisseau à je dirais une dizaine de mètres en cette direction.

Vingt minutes ? Certainement pas ! Elle accéléra le pas.
- Aucunement. Mais puisque j'aperçois le village, vous pouvez bien vous reposer pendant que je rentre. J'ai la nature en horreur et me sentira bien mieux dans mes appartements. Puis elle n'avait besoin ni de boire, ni de se laver. L'eau était la boisson des faibles et elle était une vampire. Ce liquide ne lui aurait servi qu'à retirer de ses chaussures souillées la terre s'y étant accrochée. Et ça, elle pouvait très bien le faire faire par quelqu'un d'autre en rentrant. Après tout, on lui léchait bien les pieds au sens métaphorique du terme... Il serait curieux de connaître combien étaient prêt à le faire au sens réel, dans l'espoir d'une quelconque avance de salaire ou par crainte de la demoiselle.
Elle martyrisait là-dessus ses employés mais non les pensionnaires, sachant pertinemment que le taux de décès était trop élevé actuellement pour se permettre de les rendre malade à cause d'une quelconque bactérie extérieure. Ces derniers temps, le personnel était moins précieux que les esclaves gardés en pension et cela était désolant. Enfin, il est vrai que les chômeurs sont plus courants que les clients.

Ses pensées étaient brouillées. L'angoisse de la forêt se dissipait cependant et les mauvais souvenirs s'éloignaient volontiers. L'odeur de cadavres brûlés, propre à son bâtiment en ces temps de peu d'affluence et de beaucoup d'impayés, finit par la convaincre qu'elle était bientôt rentrée. Elle souriait maintenant, légère et joyeuse comme à la première nuit de sa longue vie, l'esprit en paix.

Se rapprochant, ces drôles d'individus pouvaient alors voir un village pittoresque, noyé dans une végétation de salon -des géraniums au balcon, du lierre sur les murs et de jeunes arbres sur les trottoirs-, des murs en chaume, élégants, ou dans des bois magnifiquement travaillés. Les rues étaient propres et dégagées mais tout semblait familier, amical. Des petits vampires, malgré l'heure tardive, couraient encore dans les rues, sonnant aux portes pour faire farces. Une Milice vêtue d'imperméables noirs patrouillait, fermement, guettant l'arrivée d'éventuels rebelles venus déranger le régime esclavagistes actuels. Il était possible de croiser ces hommes et femmes, passant dans les rues principales, le visage sombre et par groupes de cinq. Jamais ils ne quittaient leurs armes, de dangereuses épées accrochées à leurs ceintures.
Au milieu de ces bâtiments mais néanmoins à l'écart de ces derniers, se dressait le Black Roses. De l'extérieure, une immense battisse de pierres noirs, aux allures sobres. A l'intérieur, le luxe et l'élégance à l'état brute. C'était dans ces jardins que brûlaient alors les cadavres des pensionnaires n'ayant pu supporter le lourd traitement qui leur avait été imposé par une société tyrannique.

Bientôt, Trixie s'arrêta. Constatant que le gentleman était à la traîne et qu'elle-même allait rentrer chez elle, il n'y avait aucune raison pour que leurs chemins restent entrelacés.

- Je vous laisse pour cette nuit. Merci à vous de m'avoir raccompagnée mais il se fait tard et je ne tiens pas à rôtir en plein soleil. Portez-vous bien.

Elle fit quelques pas en direction du village, avant de s'arrêter et de lui lancer...

- Si vous avez de l'argent à investir ou bien un esclave à soumettre, n'hésitez pas à venir me faire une visite.
Trixie De Laudreuil
[ Dame Vampire ♀ ]
avatar
Age : 532

Feuille de personnage
Race: Vampire
Pouvoir: Poison
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta) Mar 4 Nov - 20:31

[postbg=http://hitskin.com/themes/18/54/29/i_background.png]Elle parla du nom de sont entreprise, qui se nommais "le Black Roses" J'avais déja entendu se nom là quelque part, mais je ne parvenais pas à me rappeler ou donc. Sa finirais très certaine par me revenir.

-Maintenant que vous dite sont nom j'ai du en entendre parler il y a peu, car cela me dit quelque chose, mais je ne saurais vous dire plus. Quand à votre réputation, désoler si je ne vous connais point; disons que ses terres on profiter d'une très longue absence de ma part, j'étais en voyage dans des contré lointaine et je n'est eus guère beaucoup de conversation.

Alors que j'avais annoncé le temps qui nous restais à parcourir, elle se mis à accélérer le pas m'avouant avoir une certaine horreur assez prononcé pour la nature. Ce qui sur le coup me fis rire tans sa venais du cœur. Je la suivais sans retard, je n'allais pas la laisser rentrer seul, même si malgré tous l'on étais plus très loin. Il suffisais de moins de temps pour que des ennuies survienne. Alors que l'on que l'on avançais à pas décidé droit vers Sérès.
Quand on arriva sur place, je pus voir la végétation qui recouvrais le village, c'était ma foi...Beau et coloré. Ça changeais au moins des ville. Alors que l'on arrivais devant un bâtiments plutôt différents des autre. dame Trixie ce retourna face à moi. Afin de me remercier avant de rentrer chez elle.

-Ne me remercier pas, le plaisir étais pour moi. Merci à vous, prenez également soin de vous gente dame.

-Pour l'argent on en reparlera si nos route se recroise, quand au esclave je préfère les laisser dans leur cage, je préfère rester seul plutôt que de côtoyer n'importe qui, il ne me ferais que me faire perdre du temps. Je n'est nul envie d'octroyer quoi que se sois à ses gueux, toute fois je vous remercie de me l'avoir proposer.

Alors que je fis ma révérence. -Veiller bien sur vous madame De Laudreuil. Luis-je adressa tel, sourire au lèvres.

Je partis aussi tôt elle traversa le pas de sa porte, sortants de la ville. Rebroussant chemin, je retourna dans les bois, retournant en direction d'Esgualduin.
Kuruta Haïena
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 417

Feuille de personnage
Race: Esprit farceur
Pouvoir: contrôle des corps
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Première Rencontre au Clair de Lune (Kuruta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Campagne :: Forêt :: Clairière Romantique-