* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Eru et la quête du portrait volé (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Eru et la quête du portrait volé (pv) Sam 17 Oct - 19:43

Les éléments couraient ans sa petite tête déboussolée alors qu’il avançait dans une direction lui étant inconnu, tiré par celui qui autrefois était son ami. Il ne comprenait pas vraiment sa réaction ni même son insistance… Neron semblait réellement changé et pas pour le mieux… Lui qui était autrefois si calme, si peu apte à se montrer agressif et toujours prêt à la discussion, il était aujourd’hui, pour une raison qui échappait à l’albinos, pressé. Plus que pressé, agacé même. Il n’était plus le Neron qu’il eut connu.
Et puis, les circonstances de sa mort avaient changées. Cela s’était déjà produit une fois, avec Ti’en, son garde du corps, lorsque celui-ci avait décidé de le rejoindre dans le camp des traîtres à leur espèce. Il en restait infiniment reconnaissant à celui qui avait été son mentor, bien sûr, mais Eru ne se faisait aucune illusion quant au sort de ce dernier. A l’heure actuelle, bien fatigué pour avancer normalement, il tentait de reconnaitre le chemin et pâlit lorsqu’il aperçut la façade du Palace Hotel. C’était là qu’il avait habité pendant de bien longues années, son chez lui ! Le lieu avait été pris d’assaut par les esclaves enragés, pillé et détruit, avant d’être transformé en centre d’hébergement de fortune puis finalement en auberge gratuite. Bien entendu, l’endroit restait assez scrupuleux sur le fait d’accueillir les anciennes espèces maîtresses et, s’il avait eu l’idée folle d’y retourner, on ne l’aurait jamais laissé y entrer.
Escorté par les deux personnes, qui le dépassait au passage bien d’une tête, il n’y avait aucun doute qu’il avait là l’occasion d’en franchir le seuil. Les battements de son cœur s’accélérèrent.
Ce n’était pas l’envie de retrouver son lit ou encore de ramasser l’argent qu’il y eut caché qui le mettait dans un tel état. Un objet très précieux y avait été oublié et il n’osait imaginer celui-ci détruit… Le portrait de sa mère, Kiku Wolfberg !

A quelques mètres de l’arrivée, Neron déploya ses ailes et le cacha en partie. L’albinos le remercia du regard, il avait tremblé à l’idée d’être reconnu, s’étant rendu compte que les gardes à l’entrée les fixaient déjà d’un air empli de méfiance. Il avait fui dans la ville durant toutes ses années, s’étant laissé choir et déchoir, devenir ce fantôme de poussière dans la simple idée de disparaître, méconnaissable. Être reconnu à Esgalduin signifierait la capture. Il ne savait ce qu’il en était actuellement de son père, mais était assuré de rester un prisonnier politique, un otage intéressant. Que Nolwe, l’hybride l’ayant élevé soit le Leader de la rébellion ne lui promettait nullement la sécurité. Au contraire, il ne savait pas s’il survivrait à l’idée de les jeter tous les deux dans une situation aussi destructrice.

La porte franchi, une main agrippée sur l’aile, le visage cachée par cette dernière, Eru tremblant poussa un soupir de soulagement. La sueur glacée coulait le long de sa peau noircit par la crasse, créant des sillons pâles.
Titubant plus qu’il avançait, restant calé au rythme des pas de Neron et de l’individu l’accompagnant, il leur jeta un coup d’œil soumis, reflétant le peu d’assurance qu’il avait à l’heure actuelle. Seule l’idée de revoir le visage de sa mère était capable de le mettre dans cet état mais… Pouvait-il réellement errer dans les couloirs sans en être inquiété ? Il risquait d’être reconnu à tout moment.
Il n’avait jamais connu l’hôtel aussi agité. Le personnel n’était bien sûr plus le même et l’uniforme s’était perdu, il ne reconnaissait plus vraiment le lieu.

-Vous… Comptez aller où au fait, pendant que je garde Ashley ?

Il connaissait Ashley depuis quelques mois, Neron lui ayant autrefois présenté l’enfant qui ne l’avait pas apprécié tant que ça. Lui n'avait rien contre elle, habitué qu'il était à ne pas être aimé pour ne pas avoir à lui en tenir rigueur. La revoir le perturbait un peu, mais ne l'effrayait pas plus que ça. Se gardant bien de repenser à la fin que connaîtra cette dernière, il se contentait de penser au petit portrait de sa mère qui, s'il était encore intact, se retrouvait dans la direction inverse à celle qu'ils empruntaient. Enfin, ils arrivèrent et Eru regarda avec appréhension la porte des appartements qu'Ashley occupait s'ouvrir. Il connaissait l'ancien locataire de ces appartements, c'était un vieux vampire sans histoire. Ce qu'il était advenu de lui lui était étranger, il n'avait jamais eu l'occasion d'établir le moindre contact avec lui et ne l'avait pas souhaité.
Attendant qu'ils en franchissent tout d'abord le seuil, il les suivi, incertain...
Eru Wolfberg
[ Sieur Lycan ♂ ]
avatar
Age : 18
Localisation : Palace Hôtel *

Feuille de personnage
Race: Lycan
Pouvoir: Contrôle le 6ème Sens ¤ Voit l'Avenir
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eru et la quête du portrait volé (pv) Sam 17 Oct - 20:42

Durant le trajet, Neron avait eu le temps de glisser à Eru que tout allait très bien se passer, Ashley étant tout à fait adorable comme à son habitude. Il n'y avait pas de limites à la fierté de ce père aimant qui gommait bien vite la relation conflictuelle qu'il partageait avec l'adorable prédatrice au psyché si différent du sien.

Protéger le jeune garçon de son aile au moment de passer devant les vigiles avait été un réflexe, si honorable, tout à fait naturel. Il avait pris l'habitude de cela depuis qu'il avait failli perdre par deux fois son enfant et les gestes quotidiens restaient, même loin d'elle. Ashley; quoiqu'il fasse, restait en son esprit et son cœur battait d'un fort instinct paternel qu'il gardera très certainement à jamais. Il était d'ailleurs impatient de la retrouver, si celle-ci n'était pas encore endormi. Ashley dormait mal et, ironiquement, tout comme Izzy, souffrait d'insomnies et de cauchemars violents durant les courtes périodes de sommeil qu'elle s'octroyait. La présence de Cassïopée l'avait cependant assez rassurée pour qu'elle n'ait pas à chercher le sommeil en ce début de matinée. Celle-ci avait dormi quelques heures avant de se réveiller, un peu troublée. En réalité, la jeune vampire n'arrivait pas le moins du monde à dormir la journée et l'obstination de son père à lui imposer un régime nocturne qui ne lui seyait pas. Pour beaucoup de choses, en fait, Ashley ne ressemblait en rien aux vampires habituels. Si son père la tenait si fermement éloigné du soleil, elle savait très bien que sa peau n'avait jamais brûlé à son contact. Quelque fois, elle éprouvait le besoin d'ouvrir les stores et de l'observer caresser son visage. Un sourire timide naissait alors aux abords de ses lèvres.
D'un autre côté, la lune était bien plus destructrice pour elle et lui occasionnait quelques brulures, lesquelles son père s'était précipité d'imputer à une quelconque hypersensibilité à la lumière. Son pouvoir, également, ne s'était pas encore manifesté et elle ne doutait pas qu'il ne se manifestera pas.

Entendant du bruit dans le couloir, elle réprima un sursaut et abaissa immédiatement les stores dans un fracas qui pourrait très bien réveiller Cassïopée. Se précipitant vers la porte, elle accueilli le retour de Beyond d'un geste spontané: elle lui sauta dans les bras. Enfin, plutôt et vu sa petite taille, contre les jambes, souriante et bien décidée à ignorer son père encore quelques temps, jusqu'à ce que, au moins, on l'ait confié à sa maman qui décidément devait désespérer de ne pas pouvoir la serrer dans les bras.
La présence d'un troisième individu la figea. Elle n'eut aucun mal à reconnaître le clochard qui mendiait peu loin du travail de son père. Elle ne lui décocha pas le moindre bonjour, espérant le motiver à s'en aller.
Neron Berger
avatar
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Tori
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eru et la quête du portrait volé (pv) Sam 17 Oct - 21:41



Suivant un Neron semblant avoir retrouver toute sa fougue d’antan –sinon plus- entraînant un jeune homme à l’air las et quelque peu perdu au travers des dédales de rues, Beyond ne put s’empêcher de se demander, une fois de plus, si cette personne était la mieux choisit pour garder son précieux trésor…
Mais, une fois de plus, il dû se résigner à accepter le fait qu’Eru soit le seul être vivant de leur connaissance –ou, en l’occurrence, de la connaissance du tori- disponible pour ce poste.
Comment un garçon qui, de toute évidence, peinait à se prendre en charge lui-même, parviendrait-il à s’occuper de deux enfants en bas âge ? Hein ? …
Fermant les yeux, soufflant imperceptiblement, le clone calma la panique menaçant de la gagner à l’idée de laisser sa fille seule entre les mains d’inconnu pour la première fois de sa vie, se refusant de devenir un père surprotecteur qui lui causerait plus de mal qu’autre chose…
Neron, cachant l’enfant sous son aile pour ne pas le faire repérer lors de leur entré dans l’hôtel, en était le parfait exemple, malgré lui.
Beyond ne doutait pas que son ancien amant avait fait de son mieux pour s’occuper d’Ashley, mais le moins que l’on pouvait dire, c’était que sa façon de faire n’était pas une réussite. L’enfant le fuyait, ne ressentait pour lui qu’une espèce de dégoût teinté de peur. Ashley avait peur de son propre père, sans que le violet ne comprenne réellement pourquoi, vu qu’il était au moins sûr d’une chose : qu’importe les erreurs qu’auraient pu faire Neron, il n’aurait jamais fait de mal à la vampire intentionnellement !
Mais un accident était si vide arrivé, après tout… Sa première rencontre avec l’enfant en était à elle seule la preuve.
Est-ce qu’un jour lui aussi verra sa fille lui dire en face qu’elle le déteste ? Cette simple pensée lui souleva le cœur.
Non, il ne le supporterait pas.
Le regard dans le vague, il reporta son attention sur le tori et sentit son cœur manquer un battement.
Comment Neron pouvait-il accepter de voir sa fille, sa chaire et son sang, le traiter ainsi sans craquer ?
Bien sûr, il savait que la vampire avait ses raisons pour être comme ça avec son père, mais il ne pouvait nier le fait que Neron aussi, avec ses lavage de cerveau et hypnose à répétition, n’avait jamais été dans les meilleures conditions pour élever un enfant.
Ni pour s’élever lui-même, d’ailleurs…
Ignorant les mots échangés par les deux hommes, l’expérience ne releva la tête que lorsqu’il entendit la porte de leur chambre s’ouvrir et que, avant même d’avoir pu esquiver le moindre geste, il sentit deux bras potelés d’enfant se refermer sur ses genoux.
Fixant son attention sur la propriétaire de ces bras, à savoir Ashley, le clone sentit une bouffée de tendresse mêlée à une immense dose de malaise le gagner.
Il aimait beaucoup l’enfant, ne serait-ce que parce qu’elle était celle de l’homme qu’il aimait ou qu’elle avait été adorable avec Cassïopée –laquelle dormait toujours, du sommeil d’une bienheureuse-, mais il ne pouvait s’empêcher de se mettre à la place du tori qui voyait sa fille préférant se jeter sur un inconnu plutôt que de lui accorder un seul regard.
Beyond, lui n’avait d’yeux que pour lui…

- Bonjour beauté, bien dormi ? Lançant un regard d’excuse à Neron, il sourit à la petite et, portant son attention au niveau des lits, lui demanda d’une voix douce. Cassï dort toujours ?

N’attendant pas de réponse, il alla vérifier par lui-même, repoussant avec une infinie douceur la petite enserrant toujours ses jambes, et caressa la joue de sa fille avec amour.
Dieu qu’elle était belle.
Si ses cheveux et ses yeux étaient les siens, ses traits étaient plus proche de ceux de son frère, sûrement adoucit par les gênes de Shina.
Shina…
Une boule se format au creux de son estomac à l’évocation de ce nom.
Shina…
Son dernier meurtre.

Beyond
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 12

Feuille de personnage
Race: Expérience/Clone
Pouvoir: Télépathe avancé
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eru et la quête du portrait volé (pv) Mer 21 Oct - 11:42

Le silence était si pesant qu'il aurait pu en être palpable. Neron n'était cependant pas perdu dans ses pensées: il surveillait. Il regardait la démarche trainante de l'albinos, ses gestes trop lents et pesait le pour et le contre d'une telle tactique. Il ne souhaitait pas s'offrir les services d'un baby-sitter gratuit, ce faisant, mais bien secouer l'albinos si férocement qu'il le remettrait dans le droit chemin. Et quoi de pire pour réveiller un homme que de lui imposer la présence de deux femmes pleines de vie ? Eru, il s'en doutait, sera bien vite dépassé et souffrira peut-être le martyr si les deux enfants choisissaient de le faire suer. Tant mieux, avec un peu de chance, il ne retournera jamais plus à son état léthargique.
En effet, il avait également confiance dans le garçon. Laisser Ashley à quelqu'un avait été sa hantise durant ces derniers mois. Comment croire à nouveau l'enfant en sécurité alors qu'il l'avait retrouvé ce soir-là la tête tranchée, frappée par les bras mêmes qui, quelques heures plus tôt, l'enlaçaient.
Eru était innocent et si Neron ne le connaissait que depuis plusieurs mois, il avait pourtant l'impression de le connaître depuis toujours. Jamais l'albinos ne fera de mal à sa fille. Qu'importe ce que pouvait lui faire Ashley. N'importe quel autre gardien pourrait craquer, s'énerver, s'agacer, frapper même, mais pas Eru.
- Vous… Comptez aller où au fait, pendant que je garde Ashley ?

Tentant tout de même d'ignorer la question, Neron y répondit quelques minutes après, alors que la porte s'ouvrait.

- A Sérès. Y suivre une certaine Wakai. Mais ses paroles furent vite surmontée par l'arrivée en trombe de sa fille. Se penchant en tendant les bras, par réflexe, la demoiselle partie dans ceux d'à côté. Blottie contre Beyond, elle semblait jubiler...

- Bonjour beauté, bien dormi ? La jeune vampiresse hocha frénétiquement la tête. Cassï dort toujours ? Puis haussa les épaules.

Se relevant, penaud et humilié, Neron remis en place une mèche s'étant aventuré devant ses yeux. Beyond partant vers Cassïopée, une jambe fermement tenue par une Ashley s'accrochant à son jean, il restait en plan Neron et le jeune lycanthrope.

- La salle de bain est juste là. Pourquoi n’irais-tu pas prendre une bonne douche ? Dit l'hybride d'un ton intentionnellement glaciale.

Ce n’était pas qu’Eru en avait réellement besoin mais… Si, en fait. Le jeune garçon puait à des mètres un appétissant mélange de sueur, d’urine et de poussière. Le tori serait plus qu’apaisé de ne plus avoir une telle odeur dans le nez. C’est vrai, Neron était résistant. C’est vrai, il avait senti bien pire dans les cages à cobayes du laboratoire Cinq Flèches. Mais s’il pouvait éviter cela à sa fille, il en serait grandement apaisé.


Eru's next
Neron Berger
avatar
Age : 29

Feuille de personnage
Race: Tori
Pouvoir:
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eru et la quête du portrait volé (pv) Jeu 22 Oct - 11:49

A Sérès. Y suivre une certaine Wakai.

Bref, ils n'en avaient pas grand chose à faire ni de son avis, ni de ses questions. Cela tombait bien, Eru n'aimait pas tellement parler. A vrai dire, ça l'arrangeait même. Il en aurait cependant eut de belles à dire, Wakai étant sa cousine. Il la connaissait bien, un peu trop, même. L'elfe était plus ou moins responsable de la mort de sa mère et de la plupart des membres de sa famille. Un regrettable incident ayant eu lieu à Nekotopia, il n'y avait pas si longtemps pour lui.
Forcément, si quelqu'un s'était intéressé à ce qu'il disait, il aurait donc eu confirmation du danger imminent de l'elfe mais aussi qu'en elle-même, elle n'était pas méchante et donc que Neron s’essoufflait pour rien en l'imaginant agent double. Mais il n'aurait pas vendu ses faiblesses, le tori étant encore bien trop loin dans l'estime d'Eru pour qu'il lui fasse une totale confiance.

Le lycanthrope était un peu vexé. Lui qui ne se sentait jamais concerné trouvait cela étonnant et énormément outrageant. Ashley l'ignorait ? Tant mieux. Beyond quitta son environnement directe, Neron l'envoya se laver.
Eru se retourna vers l'hybride et le regarda dans les yeux. Qu'avait-il pour être à ce point désagréable ? Visiblement, être en présence du dénommé Beyond ne lui allait pas du tout. L'adolescent soupira et dans sa tête se formèrent des mots pouvant plus ou moins être apparentés à "qu'est-ce que t'es con quand t'es amoureux".

Quittant sans regret le couple aigri et l'enfant survoltée, Eru se dirigea vers la salle de bain et en ouvrit la porte, la refermant avec précaution derrière lui. Là, il se permit de faire lentement le tour des lieux le temps de reprendre ses marques. Bientôt à nouveau calme, il entreprit de se déshabiller ce qui ne fut pas difficile: ses vêtements tombaient en lambeaux alors qu'il essayait de les retirer. Les boutons de sa chemise se défirent d'eux-mêmes, s'écrasant sur le sol carrelé. Cela faisait des lustres qu'il ne les avait pas retirés. Soudain nu, il n'hésita pas longtemps avant de se réfugier dans la cabine.

Franchissant les parois de porcelaine glacées de la douche, le corps imberbe du jeune homme fut pris de quelques cours frissons. Ramenant un bras contre son torse, comme pour se protéger de ce froid menaçant, il tendit une main en direction du pommeau de douche. Les yeux fermés, il déclencha l’eau.
Le liquide chaud l’éclaboussa et il émit un sourire peu rassuré avant de ramener la douchette en sa direction pour laisser l’eau couler sur sa peau. Le réchauffement corporel, ainsi que le contact du mouillé, créa un phénomène naturel qui le gêna cependant terriblement. Il jeta un œil à la porte, close, et la position du verrou le rassura. Tentant d’ignorer l’érection rendue douloureuse par des années d’inactivité, Eru attrapa d’un geste vif le shampoing, mais celui-ci glissa et, alors qu’il tentait maladroitement de le rattraper, l’englua dans sa chute.
Posant le pommeau de douche, finalement recouvert de shampoing de par sa maladresse, l’albinos entreprit de récupérer une partie du produit pour s’en frotter les cheveux. Son regard se perdit le long de son corps, sa chair abîmée sur de nombreux points, par des coupures et des hématomes. Quelques engelures avaient craquelées en partie la peau et il remarqua avec surprise que cela ne lui faisait plus mal. Il s’était habitué à souffrir.
Le shampooing avait en partie attaqué la couche de crasse qui le recouvrait. Une couleur brunâtre s’écoulait, baignant ses pieds, chutant dans le siphon. Interloqué, il entreprit de frotter son avant-bras et sa peau changea de couleur alors qu’un morceau de poussière s’amassait sur la paume de sa main.
Ecœuré, se frottant rapidement les mains sous l’eau pour en virer la saleté, il regarda l’engin toujours dressé, d’autant plus douloureux que les gouttes d’eau tombaient violemment dessus. Il y plaça une main et entreprit le même mouvement de frottement que pour son avant-bras, dans l’unique objectif de le nettoyer tout autant.
Le résultat ne fut pas tout à fait le même. Faisant attention à ne pas se faire plus mal que nécessaire, il y alla aussi plus doucement et nettoya plus attentivement le membre. Car ce dernier n’était pas habitué à un tel traitement, il ne résista pas longtemps et souilla ses doigts d’enfant.
Soudain rebuté par l’acte commis, il s’empressa de se nettoyer à nouveau les mains sous le jet de douche et termina cette dernière en vitesse, frottant avec un tel empressement sur la peau abîmée qu’il raviva de nombreuses blessures et fit même couler le sang.

En sortant trop vite, manquant d'en glisser mais se rattrapant de justesse au rideau de douche, Eru contempla ses vêtements étalés à ses pieds. ...Il ne pouvait décemment remettre ces derniers. Cherchant aux alentours, il reconnu un meuble commun à tous les logements du Palace Hotel. Il s'agissait d'une petite commode, bête aux premiers abords, mais possédant derrière sa porte un double-fond y cachant des vêtements de secours, gracieusement offerts par l'hôtel en cas de situation d'urgence. Le bois le recouvrant avait été traité pour être ignifugé, ce qui permettait la longue durée de la tenue. Malheureusement, cela présentait l'inconvénient majeur de proposer une tenue passée de mode depuis de nombreuses années. Cependant, Eru n'en avait pas grand chose à faire et enfila sans trainer d'avantage la chemise noire et le jean rougit présents. La chemise était trop grande et il flottait dedans mais n'en avait cure. Se contentant d'attraper une serviette pour sécher ses boucles pâles, il regretta l'absence de slip ou de caleçon, voir même de chaussettes car le jean lui était désagréable aux chevilles et à l'entrejambe. La sensation de frottement et le contact du tissu n'étaient pas agréable pour une peau restée sensible suite à la douche.
Esquivant malgré tout une longue absence, il rejoint dans le salon les personnes qui l'avaient ramené à l'hôtel.
Eru Wolfberg
[ Sieur Lycan ♂ ]
avatar
Age : 18
Localisation : Palace Hôtel *

Feuille de personnage
Race: Lycan
Pouvoir: Contrôle le 6ème Sens ¤ Voit l'Avenir
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eru et la quête du portrait volé (pv) Mar 27 Oct - 11:07


Ouvrant ses grands yeux couleur améthyste, Cassïopé fixa son père avec toute la candeur de l’enfance, avant qu’un immense sourire ne fende ses lèvres et qu’elle ne tende ses bras comme pour demander à être porter.
Souriant, chassant l’image de Shina tentant de s’immiscer dans son esprit, Beyond pris sa fille et la serra contre lui, humant son odeur d’enfant.
Derrière lui, il entendait Neron demander à Eru d’aller se doucher et ne put s’empêcher d’acquiescer mentalement à cette demande. L’adolescent suintait à des kilomètres à la ronde.
Regardant son trésor observer la chambre alentour, puis son regard se poser sur Ashley, non loin d’eux, le clone sourit imperceptiblement.
Le courant semblait être passé entre les deux enfants, ce qui faciliterait grandement la séparation qu’il s’apprêtait à commettre.
Généralement, c’était Aisha qui s’occupait de garder Cassï, lorsqu’il partait travailler. Il savait que l’enfant avait confiance en son amie, et parviendrait à passer la journée loin de lui, avec elle, mais un parfait inconnu… L’enfant avait beau être un bébé incroyablement calme et conciliant, il ne doutait pas que se retrouver seule avec des inconnues ne lui plairait guère.
Heureusement, le regard qu’elle portait sur la jeune vampire semblait signifier que, si au moins elle restait avec elle, Eru serait accepté le temps d’une journée.
Beyond espérait néanmoins que leur excursion ne soit pas trop longue.
Embrassant le front de sa petite princesse, le violet marcha en direction du tori, sa fille toujours dans ses bras, le regard sérieux.

- Tu la sens comment, Wakai ? Demanda-t-il, tout sourire ayant déserté son visage, alors qu’une angoisse sourde reprenait place dans son cœur à l’idée de ne plus revoir sa fille. Si jamais le danger nous tombe dessus, seras-tu capable de te défendre ?


Bien sûr, Beyond ne ferait pas marche arrière, maintenant qu’il avait promis à son ancien amant de l’accompagner là où les conduirait l’elfe, mais il préférait néanmoins connaître les dispositions de ce dernier en cas de danger imminent. Le clone pourrait certes se débarrasser de quelques assaillants, dans le pire des cas, celui où ils se retrouveraient attaqués, mais il n’était pas sûr de parvenir à protéger Neron. Il n’était même pas sûr de parvenir à se protéger lui, dalleurs. Mais il ne pouvait s’empêcher d’être curieux à l’idée de découvrir où Neron avait bien pu naître, grandir.
Entendant une porte s’ouvrir, il se retourna vers l’origine du bruit pour voir un Eru, les cheveux encore humide et des fringues trois fois trop grande pour lui, mais propre, les rejoindre.
Des marques rouges maculaient son corps et, pour la première fois depuis qu’il l’avait rencontré, Beyond se rendait compte de l’état du jeune-homme.
Il était petit, trop petit pour son âge, et son corps maigre portait les traces de violence physique subit. Son regard était terne et ses yeux bleus semblaient ne jamais osé s’ancrer dans les votre.
Soupirant imperceptiblement, le violet abdiqua. Non, vu ainsi, l’adolescent n’avait pas l’air dangereux. Il avait même plutôt l’air prêt à se briser au moindre geste un peu trop brusque.
S’adressant à lui, un léger sourire aux lèvres, il finit par expliquer.

- Cassï a de la nourriture pour Bébé dans le frigo, c’est ma réserve, n’hésite pas à en racheter si elle est insuffisante… Ashley, elle, est assez grande pour manger ce que le room service pourrait bien lui apporter. Les couches sont dans le premier tiroir de l’armoire de la salle de bain. J’ai posé le talque et les lingettes sur la commode. Tu penses pouvoir t’en sortir ?

Beyond
[ Voyageur ۩ ]
avatar
Age : 12

Feuille de personnage
Race: Expérience/Clone
Pouvoir: Télépathe avancé
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eru et la quête du portrait volé (pv)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Eru et la quête du portrait volé (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» Conversions de véhicules volés orks
» Mon basilisk volé
» portrait de personnages illustres
» tir de volée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Ville :: Habitations :: Palace Hôtel-