* Esgalduin RPG *
Coucou!
Le forum devient privé ! Une raison ? Duuh, moins on est de fous, plus il y a de gâteaux de riz ! Wink
Il va donc falloir se connecter pour accéder aux topics. Pour les p'tits nouveaux, je vous conseille plutôt Orphelinat Sanada, Fantastica ou Dreadful !


Bienvenue à Esgalduin, une ville déchue, désormais contrôlée par les Rebelles. Mais la victoire reste fragile et tout peut basculer. De quel côté serez-vous alors ?

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Jeu 1 Mar - 22:08

-Hé, rattrapez cet esclave !

Je m’étais encore fourré dans une sale situation. A vrai dire, comme chef des hybrides, je ne tiendrais pas longtemps ! A chaque fois que je faisais un pas, je me retrouvais en danger de mort. Comme poissard, on ne fait pas mieux. Ça doit être de famille…
De famille… Ça fait vraiment drôle de pouvoir dire ça. Enfin, c’est pas tellement le moment de jouer au grand frère.
J’étais… Eh bien j’étais poursuivit. Rien d’étonnant, rien de nouveau. Je crois bien que la première fois où je me retrouvais chassé par des Elfes, j’avais… Quatre ans ? Bref, j’avais derrière moi une longue carrière de fuyard. Aussi, je courais vite, j’étais agile. Avec mes quarante kilos tout mouillé, les distancer était chose aisée. Je faisais des détours, les faisaient tourner en rond, pour qu’au final, ils se perdent dans leur propre ville.
Moi, en attendant, j’avais grimpé sur un toit. Je souriais, me moquant silencieusement d’eux.
D’en haut, la ville était belle. D’en bas, elle était hideuse.
C’est aussi plus ou moins le point de vue des maîtres face à celui des hybrides. Plus pour longtemps.
Je les aurais tous tués si je le pouvais. Une bombe au centre de la ville, puis mes hommes qui l’encercleraient. Plusieurs coups de feu, et on l’aurait fait pliée. Les autres régions auraient suivies petit à petit, entrainées par notre exemple.
Mais ce n’est pas comme si on les avait, ces bombes. Bien sûr, on en avait quelques petites. De quoï faire sauter une maison ou deux, mais rien qui inspire la terreur. Bien sûr, on avait des hommes, mais ce n’est pas une trentaine d’hybrides affamés qui vont faire plier plusieurs milliers d’habitants !
N’empêche, ce coup-là, je n’avais pas été prudent.
Il fallait que je me rende au QG secondaire, situé dans la ville, pour donner mes ordres aux hybrides qui y étaient. On avait quelques hybrides dociles qui avaient rejoint notre cause. Lorsque leur maître les envoyaient faire les courses, ils se rendaient au quartier général.
C’est pour eux une bonne couverture… Jusqu’à un certain point. Après tout, c’est toujours plus rassurant d’être à moitié du côté de la loi. Mais on s’expose à la colère des maîtres s’ils viennent à apprendre la moitié qui n’est pas de leur côté.
Après, ce n’est pas comme si j’étais sortit tête nue. Cela serait revenu à me balader avec un écriteau autour du cou « Attention, je suis le chef des Rebelles. »
La milice, ici, doit avoir vague une idée d’à quoï je ressemble, mais sans en être certains. Des témoignages auraient très bien pu rapporter « Un Neko avec une oreille en moins. ».
Et puis mes yeux violet clairs, il faut le reconnaître, ne sont pas très pratiques, pour qui veut passer inaperçu.
J’étais enveloppé dans une cape un peu trop grande pour moi, dont j’avais rabattue la capuche sur ma tête. On ne voyait pas mes oreilles, ma queue était bien cachée elle-aussi. J’avais pris soin de la coincer pour éviter qu’elle ne se glisse hors de la cape. Loin des mauvais jeux de mots, il faut préciser qu’un hybride contrôle rarement sa queue, elle réagit aux émotions.
Aussi, elle se serait dégagée si j’avais été en mauvaise posture, me mettant réellement en danger.
Ce qui m’avait vendu ? Un coup de vent. Celui-ci avait soufflé dans la mauvaise direction et ma capuche était partie en arrière… Au moment où je passais près d’un groupe de policiers.

*Tout ce qui compte, c’est que je sois tiré d’affaire.*

Chacun de mes actes était lourd de conséquence, et j’avoue que je n’y étais toujours pas habitué. Je me faisais honte. Si les races ennemies savaient que la tête pensante des Rebelles, le chef tant recherché… Était si pitoyable !
… Il valait mieux se ressaisir. On m’attendait, et j’étais là, à pleurnicher sur mon toit. Je jetais un coup d’œil autour de moi, me repérais. Le QG n’était plus très loin. D’ici deux rues j’y étais. Je fixais le sol, inspirais, expirait… Et sautait.
Les félins ont de bons réflexes. Les chats ne retombent pas toujours sur leurs pattes, mais peuvent le faire quand ils s’en donnent le mal. Aussi, j’atterris dans un grand fracas, à quatre pattes, mais sans dégâts. Ma capuche s’était faite soufflée par la chute, et avait de nouveau dévoilée mon visage. Je levais la tête, me préparant à sprinter, quand je me rendis compte que j’étais tombé juste devant quelqu’un.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Ven 2 Mar - 23:14

  • Aujourd’hui, c’était mon jour préféré, celui des livraisons. Monsieur Tyler attendait une prothèse pour son doigt. Monsieur Tyler c’était un boucher. Un jour qu’il coupait un morceau de viande, ce fut un morceau de doigt qui rejoignit le jambon que les clients adoraient. Et depuis, Diana, ma maitresse, lui confectionnaient de petites prothèses. Mais plus le membre artificiel était petit, plus il était difficile de faire un parfait membre. Aussi, je lui livrerais les meilleurs prototypes aujourd’hui pour qu’il les essaye. Je devais aussi acheter quelques outils. A force d’aider Diana, je savais les reconnaitre. Mon vocabulaire se parsemaient tous les jours de mots nouveaux que personne ne comprenaient. La vampire me donna mon sac en bandoulière et une liste. Je serais occupée pour un bout de temps. Le chemin n’était pas très long mais mon aile droite me faisait mal. Si pesante, si lourde… ! C’était un fardeau auquel je rêvais de me débarrasser le plus vite possible. La moindre plume était faite dans une matière proche de l’argent. Mais Diana devait faire attention à l’argent… elle se blesserait très gravement. Pourtant j’arrivais à voler. Mais je me fatiguais plus vite. Elle me donna les dernières recommandations avant que je parte mais je coupais court à la conversation brusquement. Nos rapports ne s’amélioraient pas. Et lorsque mes yeux se posaient sur ses crocs, je partais en courant. Je savais bien que cette peur la blessait mais… c’était comme ça.
    Je volais en direction du centre de la ville. Diana préférait vivre dans une maison un peu éloignée de la ville. Je la comprenais. D’en haut, c’était magnifique. Les lumières illuminaient la ville et la noyait sous ces illuminations. Je cherchais du regard l’habitation de monsieur Tyler et me posait en douceur devant sa porte. Il n’était pas très tard et il attendait sans doute ma venue. Il me remercia pour mon efficacité et me donna un sandwich à la viande. J’adorais ses sandwichs, je n’en faisais qu’une bouchée. Il me fallut ensuite me dépêcher pour acheter les outils de Diana. Le vendeur de nuit m’ouvrit la porte et me laissait fureter au milieu des rayons. Je fis bien attention à prendre les bons outils, craignant de réveiller la « force obscure » de Diana. Songeuse, j’espérais arrêter d’avoir peur d’elle. C’était bien difficile. Je n’étais plus aussi farouche mais il y avait toujours cette menace qui flottait au dessus de ma tête comme un nuage de pluie.
    Je sortis de la boutique après seulement vingt minutes de recherches sérieuses. Et maintenant… ? Je devais rentrer à la maison. Oui mais ce serait dur de s’envoler avec tous ces trucs dans mon sac. Du fer, du métal, tout pour m’attirer vers le sol. Moi qui aimais la légèreté de l’air, j’étais servie !
    J’empreintais donc un raccourci pour rentrer chez moi. Rêveuse, je regardais le ciel, rêvant de pouvoir m’envoler sans avoir mal. Mais mon aile de fer n’était pas un cadeau. Pourtant je devinais les efforts de Diana pour me rendre la vie aussi facile qu’avant l’accident. J’aimerais oublier tout ça mais…
    Mes pensés s’interrompirent soudainement. Un bruit m’attira l’attention droit devant moi. me rendit compte qu’une ombre avait traverser la lumière de la lune avec une agilité féline déconcertante. Qu’était-ce donc ? Curieuse comme pas deux, je suivis l’ombre des yeux mais elle disparut. Hé bien, ça serait la découverte du jour ! Il me semblait que c’était un chat. Mais je n’en avais pas vu la queue. Cependant, je crois avoir aperçus deux jolies oreilles toute droites !
    Je la revis une nouvelle fois mais plus rien. Ma vue d’aigle me servait finalement. Je crois que personne d’autre n’aurait pu le voir. Je n’avais qu’un minuscule dont : une vue parfaite. Mais bon ce n’était pas très utile. Pas assez pour en parler. Je continuais à marcher, regardant le ciel puis un bruit attira mon attention. Je sursautais en voyant un jeune neko décapuchonnée. De peur, j’écartais mes ailes et montrait leur envergure. Si jamais il fallait me défendre, je savais comment faire… mes plumes d’argent étaient aussi acérés que des lames. Méfiante, je fixais le jeune neko devant moi…

    « Approche toi et je te coupe la tête et la queue avec… » Murmurais-je clairement.

    La lumière de la lune luisait sur mes ailes bien écartées. Pourtant je n’attaquais pas. Pas encore. Je n’étais pas une grande courageuse. Et puis j’étais un peu lente. Et vraiment distraite. Je remarquais son oreille…

    « Il te manque un bout. Je trouve ça mignon… »

    J’avais des ailes de corbeau mais je relevais plus de l’étourneau et de l’alouette qu’un rapace !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Sam 3 Mar - 11:02

C'était une jeune fille aux aspects surnaturels que les reflets de la lune illuminaient. Je clignais des yeux, moitié surpris, moitié méfiant. Je me relevais et fit deux pas vers elle. J'eus bien un mouvement de réflexe pour remettre ma capuche en place, mais il fut avorté. Je pensais d'abord à m'en sortir. Et puis de toute façon, elle m'a vu, c'est fait.

*Encore une bêtise de plus à ajouter à ma liste.*

Me faire repérer... Cela passe, une fois. Mais deux fois dans la même journée... C'est trop ! Je n'arriverais jamais vraiment à être un chef ne serais-ce que passable. Si elle cri, elle donne l'alerte. Si elle donne l'alerte, je me retrouve avec toute la police de la ville sur le dos. Dangereux métier que le mien. Si l'apparition était très belle, elle n'en était pas moins dangereuse. Elle se mit en position d'attaque et cracha une menace.
Combattre, je sais le faire. C'est quelque chose qui ne s’oublie pas. Je me bats même bien, car j'ai souvent eu le temps de m'entrainer. Mais si j'avais à remercier tous ceux qui m'ont valut cet "entrainement"... Je préférerais mourir !
Non, il ne fallait pas exagérer. Elle ne se battra pas. Elle avait l'air d'une enfant effarouchée, comment pourrais-je sérieusement imaginer qu'elle tiendrait, dans un combat ? Elle n'en avait pas l'air, mais c'était surement une hybride de salon, qui était partie faire une course pour sa maîtresse.

Je ne répondis donc rien à sa menace. Je cherchais un moyen... Et bien de passer. Car la demoiselle se trouvait juste sur mon chemin. Elle n'en avait pas conscience, mais tout au fond de la ruelle devant laquelle elle se tenait se trouvait le passage pour accéder au Repère Rebelle.

Les explications, ça n'a jamais été mon fort par contre. J'ai toujours été maladroit dans mes paroles et de toute manière, lui expliquer où se trouvait le repère était exclu. Je sentis qu'elle me dévisageait un peu trop et je remis mon capuchon pour de bon.

Elle avait de grands yeux brillant, de la même couleur que ceux de mon ancienne maîtresse. La forme de son visage aussi. Une peau qui me faisait me demander si elle n'avait pas un lien de parenté avec moi, et qui concurrençait sérieusement la pâleur de celle de ma demi-sœur. Le plus frappant, se trouvait en ses ailes dépliées. Elles n'étaient pas de la même couleur. En y regardant mieux -J'ai, moi aussi, une très bonne vue.-, on pouvait voir qu'il s'agissait d'une armature. Son aile était en miette.


« Il te manque un bout. Je trouve ça mignon… »

« Toï aussi… Je me trompes ? »


Les souvenirs liés à mon oreille étaient on ne peut plus blessant à remuer. Néanmoins, lorsqu'on est marqué de cette manière, c'est difficile de ne pas y penser. Je n'oublie jamais rien, de toute façon. Ma vie, dans ses détails, défile sans cesse devant mes yeux. Le visage de ma mère, mes premiers maîtres, des dresseurs, mon second maître, un vampire qui m'a poussé au cannibalisme, puis ma fuite, la boutique où j'ai faillit y laisser ma peau... Les marques de ce collier étrangleur, je les sens encore. Elles ont beau avoir pratiquement disparues, c'était comme s'il y était encore, agrippé à mon cou, me tuant à petit feu...
L'Organisation me donnait de quoï me concentrer assez pour pouvoir faire semblant de ne pas y penser. Je m'approchais de la Demoiselle Tori.


« Tu devrais rentrer chez toï, tu es sur un territoire dangereux, tu sais ? »

J'avançais vers elle en disant cela. Ma queue, qui battait violemment au rythme de mes pas, finit par se dégager. La Demoiselle s'était mise en première en position d'attaque, j'étais en droit de montrer les crocs moi aussi. Je baissais la tête, hérissais les poils de ma queue et la regardais sadiquement, de manière à l'effrayer. Mes griffes aussi étaient de sortie. De toute manière, à trainer, de nuit, trop près de chez nous, elle allait finir par nous repérer. Autant la faire déguerpir de là et lui laisser un mauvais souvenir de cet endroit. Tout à l'heure, je me disais que j'avais grandement appris des gens que j'avais fréquentés. Cette manière de réagir, essayer d'inspirer la crainte dans n'importe quelle situation, je l'avais calqué sur Neither. D’ailleurs, calquer sur un Ookami sa manière de montrer les crocs n’était peut-être pas une bonne idée. Cela faisait un peu trop canidé pour un félin. Mais qui irait le remarquer ?

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Dim 4 Mar - 18:57



  • Marcher c’était vraiment ennuyeux et fatiguant pour moi. Mais voler encore plus. Mon aile affreusement lourde m’empêchait parfois de voler durant des heures. Et ne parlons pas de mes outils que je trainais avec moi. Des gouttes de sueur perlaient sur mon front. Mais elle m’était on ne peut plus utile en cas d’agression. Cependant, je n’aimais pas penser à ces éventualités. L’inconnu en face de moi n’avait pas l’air de rigoler à ma provocation. Ce n’était pas de ma faute s’il me faisait peur. Il avait une tête à se reprocher un tas de choses. Etait-il un de ces rebelles ? Un chat ? Un rebelle ? Ce n’était pas très effrayant. Cependant, le jeune neko n’avait pas l’air très amical. Et des griffes, c’était douloureux. D’ ailleurs à bien y réfléchir, j’avais vu une troupe des forces armées qui couraient tout à l’heure. Etait-ce pour lui ? Bonne théorie. Cependant, la vue de ses griffes me rappelait les crocs effilées de ma maitresse. Me sentant en faute, je baissais la tête mais pas le regard. Je grognais contre lui et surtout…


    « Quoi ? Il ne me manque rien du tout. C’est juste une prothèse. Dans quelques mois elle sera à nouveau comme neuve. Avec de plus jolies plumes. Et je pourrais de nouveau voler normalement. »


    Je détestais qu’on relève mon handicap. N’empêche, n’était-ce pas ce que j’avais fais pour lui concernant son oreille ? Oui c’était vrai. Il fallait que j’arrête de dire des bêtises. Cela me perdra un jour, j’en suis sure. D’ailleurs, la dernière fois, pour fuir les corvées de Diana, je l’avais traiter de cannibale. Cela lui avait clouer les becs et avant qu’elle ne puisse ouvrir la bouche je m’étais déjà envoler. Il s’agissait de me rendre chez son frère et sa sœur pour leur chercher quelques ingrédients pour un repas que Diana tenait à prendre avec moi. Je me rendis compte que j’avais stoppé d’être offensive. Je pris mon air fautif habituel et reculait un peu. Quoi ? Cet endroit était dangereux ?

    « Alors pourquoi tu es là ? Toi aussi tu pourrais te faire agresser. Et pas qu’un peu ! »

    A ces mots, j’effectuais un mouvement rapide du bras. Mon aile de fer effectua un geste si rapide que la sentence fut irrévocable pour les trois poubelles qui trainaient là. Elles furent coupées net. Du moins, c’est ce que je pensais. La rapidité de mon aile maladroite m’embarrassa. Les plumes en argent s’étaient plantés dans le métal pourri des poubelles. Honteuse j’essayais de le dégager. Je rougis affreusement devant le regard du Neko. Je ne dis plus rien, un instant de silence s’installa donc. Je me dégageais du chemin et entreprit de me dégager de cette poubelle chiante. Deux ou trois plumes y restèrent. Là il me manquait VRAIMENT un bout. D’un regard furieux, je le menaçais de dire quelque chose !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Lun 5 Mar - 8:55

Elle quitta bien vite sa position d'attaque. Peut-être avait-elle prise peur ? J'y étais surement allé un peu trop fort. Après tout, ce n'était qu'une jeune hybride ! Et puis, si elle n'attaquait pas, je n'étais surement pas décidé à lui faire vraiment mal. Mon but, c'est seulement l'effrayer. Ensuite, si elle ne se calmait pas, oui, je comptais en venir à une méthode de dissuasion un peu plus violente. Je n'aime pas attaquer les hybrides. On est en guerre, et si j'attaque dans mon camp, les hybrides dociles auront une moins bonne opinion de nous. Pire, nous perdrions des recrues.
Sur le moment, ça ne m'était pas venu à l'idée qu'elle pourrait potentiellement rejoindre nos rangs. Elle avait l'air trop craintive et farouche. Ces défauts faisaient aussi qu'on aurait du mal à pouvoir lui faire confiance. La soumission est devenu une façon de vivre pour certains d'entre nous. Et malgré tout les efforts de l'Organisation, il ne semble pas y avoir moyen de les "laver" de ce comportement. Pourtant, moi aussi, il y a très longtemps, j'avais agit comme ça. Le déclic s'était opéré au moment où j'avais du choisir entre la soumission... Et ma vie. Malgré tout les dressages qu'on peut vous faire subir, il y a toujours moyen d'apprendre à agir par soit-même. La seule chose à faire, c'est de se rendre compte que les autres ne sont pas dans votre camp.


« Alors pourquoi tu es là ? Toi aussi tu pourrais te faire agresser. Et pas qu’un peu ! »

J'eus du mal à réprimander un sourire. Pour être franc, en moins de quelques minutes, elle avait réussit à me mettre en confiance. Au final, je n'avais pas totalement abandonné mes habitudes de soumission, moi aussi. Je me serais senti ridicule si j'avais su qu'elle ne s'était pas calmée. Je n'ai pas eu le temps d'y penser.
Elle a fait un mouvement d'aile, suivit d'un énorme fracas. J'ai feulé par réflexe. Mais si elle m'avait visé, j'aurais pu me retrouver coupé en deux.
Ah... Quel Leader pitoyable je fais. J'accorde trop facilement ma confiance et je suis trop naïf. Il faut vraiment que ça change, ça me coutera la vie.
J'eus un peu de chance quand même. Son mouvement était un mouvement de menace et elle l'avait... Un peu raté. Son "armure", surement mal faite et mal dirigée s'était figée dans les poubelles. Si j'eus la forte envie de la laisser se débrouiller seule, par réflexe, je fis un pas vers elle pour l'aider à se dépêtrer. Mon visage avait pris une expression concernée, inquiète. On ne change pas sa nature si facilement. Elle se dégagea avant que j'intervienne, et c'était plutôt une chance pour moi, qui n'avait pas eu le temps de montrer ce signe de faiblesse. Elle y avait laissée des plumes et en était visiblement furieuse. Là, elle aurait eu plus de mal à se défendre du fait qu'il lui manquait un morceau.


« Ne me regarde pas comme ça, j'y suis pour rien. »
J'affichais un petit sourire moqueur pas fait exprès. La situation allait en rester là durant des centaines d'années si on ne faisait rien. Léger soupir. Je m'adossais contre la façade du mur dont j'avais sauté.

« Tu vas rester là un bon moment, je me trompes ? Tu as l'air drôlement têtue, quand même. »
Oui, une vraie tête de mule. Ça aussi, ça me rappelait quelqu'un. Et puis ces yeux... Si je devais me trouver une excuse, je dirais que j'ai agit ainsi à cause d'eux. Ils me mettent dans un drôle d'état, moitié abruti, moitié dévoué. Je ne les aimais pas, ils m'en rappelaient vraiment d'autres qui s'étaient éteints.

« Au passage, tu as bien un nom ? Que je me souvienne éternellement de cet affrontement spectaculaire. »

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Jeu 8 Mar - 23:06



  • Cette armature parfaitement construite, était une véritable arme entre mes mains. Enfin si l’ont peut dire. Je pouvais voler adroitement mais lorsque je me posais sur le sol, gare aux maladresses ! Lorsque j’achetais des légumes, je devais faire très attention à ne faire de mal à personne. D’ailleurs, je me suis fait souvent réprimandé par les maraichers qui préféraient perdre une cliente plutôt que se faire « agresser » par une jeune hybride comme moi. Parfois, on me rappelait à l’ordre ou l’on s’écartait de mon passage, mais surtout pour se moquer de moi. Saleté d’elfe ! J’avais envie de les hacher comme des morceaux de viande ! Une cliente –vampire- m’a déjà pousser violemment à terre alors que je l’avais frôlé de trop prêt. Après m’avoir montré les dents, elle me promit de s’occuper de mon cas si je la touchais encore.
    Une arme destructrice entre les mains d’une empotée comme moi : J’avais du souci à me faire !
    Je réussis à enlever cette satanée poubelle contre laquelle j’envoyais un coup de pied rageur –sans doute la honte de m’être comporter stupidement. Je rencontrais à nouveau les yeux du jeune neko qui me parut un peu moqueur. J’en rougis légèrement. Il avait raison. Je souris légèrement aussi. D’humeur changeante, je repliais mes ailes pour ne pas qu’ils nous encombrent. Je m’approchais de lui un peu, la tête basse et rougissante.

    « Je peux rester devant toi toute la journée, si tu veux. » répliquais-je, sans doute pour sauver l’honneur. Bien que ne me sentais pas capable d’une telle chose. Je relevais la tête et répondais ensuite du tac au tac « Blackie Constantine. Je travaille pour Diana Grindel. Tu sais la mécanicienne. »

    J’avais rajouté cela par hasard. Elle était assez connue en ville bien qu’elle ne se montrait jamais. C’était moi la livreuse. Je lui retournais alors la question.

    « Et toi tu es qui ? Tu dois être vraiment demandé pour courir comme ça. Tu dois fuir quelqu’un ? Quelque chose ? C’est après toi qu’ils en ont les policiers… ? Ou alors tu cours pour le plaisir… »


    Je cherchais pleins de raisons passionnantes. Je l’imaginais comme un voleur qui aurait volé quelque chose de très important et paf ! Les flics tombent sur lui. Quelle vie de roublard…

    « Excuse moi si j’ai été insolente… tu m’as effrayé ! Tu pourrais me payer un truc à manger pour te faire pardonner ! »

    J’avais pris un air gourmand. La nourriture était une chose qui me faisait tout oublier. Je lui fis des yeux doux, minaudant, quémandant à manger.

    « De toute façon, si tu te sauves, je te poursuivrais ! Je vole très vite ! »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Ven 9 Mar - 10:09

Elle comptait rester devant moi toute la journée ? Tant pis pour elle, après tout. Je tolérais bien de rester un temps sur place, qu'elle n'aille pas se demander pourquoi elle se serait faite enlevée si elle insistait trop. Cette situation me mettait en danger. Il suffisait qu'une patrouille passe par là et PAF, la cause Rebelle en prendrait un sacré coup. C'était beaucoup trop dangereux pour en courir le risque. J'ai toujours préféré sacrifier la vie d'un hybride quand tout le salut de la Cause était en jeu. Ce n'était pas sans dégout, mais je ne le regrette pas. C'est tellement important pour nous, qu'il y ait quelqu'un qui veuille bien essayer de retourner la situation. Je l'ai compris à l'époque, j'y crois toujours. Notre situation n'est pas tolérable et il faudra bien des sacrifices pour changer le visage de ce monde.
Elle me dit son nom. Demoiselle Blackie, donc. Assez éloquent, comme nom, quand on voyait la couleur de ses cheveux, de ses plumes...

Je ne répondais pas à sa question indirecte. Je connaissais sa maîtresse. Il y avait même un vol de prévu dans son atelier sous peu. (On a aussi des blessés de guerre.) C'était à la fois pour me protéger et par orgueil que j'évitais de parler d'une Vampire. J'avais un gros problème avec eux. Avec les Lycans et les Elfes aussi, d'ailleurs. Mais en général, mes heurts avec les Vampires étaient ceux qui me laissaient le plus de marques.


« Et toi tu es qui ? Tu dois être vraiment demandé pour courir comme ça. Tu dois fuir quelqu’un ? Quelque chose ? C’est après toi qu’ils en ont les policiers… ? Ou alors tu cours pour le plaisir… »

Ohlà, c'est qu'elle a envie qu'on lui raconte une histoire, la Blackie. Non, c'était niet. Je n'allais pas lui dire "Je m'appelle Nolwe Laka, fils d'un Elfe et d'une Hybride qui est morte sous les coups, Neko qu'on s'est amusé à torturer, battre, violer, voir même tuer, qui a perdu sa fiancé vampirique il y a peu et qui est désormais chef des rebelles. Bref, tu rejoint la Cause ?"

« Je m'appelle Nolwe. Je ne courais pas, je sautais d'un toit. Et oui, j'ai mon petit succès. » Dis-je en feignant une once de fierté.

« Excuse moi si j’ai été insolente… tu m’as effrayé ! Tu pourrais me payer un truc à manger pour te faire pardonner ! »

Je crois bien que je vais finir par devenir machiste. Toutes les femmes que j'ai jamais rencontrées sont toujours corrompues par la nourriture. C'est comme si cela s'appliquait à la gente féminine entière. Bon, j'étais encore loin de ce statut et j'aurais même bien voulu lui payer quelque chose avec plaisir, mais... Ce n'est pas comme si j'avais de l'argent dans mes poches. Elle y mit la forme, les menaces. Décidément ! "Corrompues" était faible comme mot.

« Tu comptes sérieusement me tuer si j'essaye de partir dans payer la note ? Tu dois être bien affamée, alors ! »

Je trouvais ça adorable, de quémander de la nourriture en y mettant les formes, comme elle l'avait fait. Les menaces qui suivaient étaient moins bien passées. Sa maîtresse ne la nourrissait donc pas ? Un mot d'elle et la Vampire se verrait tuée "accidentellement" dans le vol qui sera commis dans son atelier d'ici quelques jours. Ça ne servira pas à laver ma conscience, mais ça l'allégera d'un poids.

« Enfin, c'est dommage pour toï, si j'avais de quoï acheter de la nourriture, je ne jeunerais pas non plus. -Conclus-je. Puis je rajoutais.- Ah, et je ne comptes pas "m'enfuir", tu es sur mon passage. J'attends que tu t'en ailles car j'ai la désagréable impression que si je te pousse pour passer, tu t'amuseras à me suivre.»

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Lun 12 Mar - 18:31

  • J’examinais mes plumes d’argent tombée à terre. Inutile de dire combien ce genre de pièces prend du temps. Après avoir étudié le mécanisme des ailes, Diana a du passer des heures enfermée dans son atelier avant de me la poser. Je sentais encore les douleurs des implants que mon bras a du endurer pour faire tenir mes ailes. D’ailleurs, je les sens toujours en moi. Ces piqures éternelles, je les sentais tout le temps, à chaque minute et à chaque secondes. Vivement que mon aile repousse, ainsi que les os. J’entendis son nom. Nolwe. C’était joli. Mais j’eu du mal à apprécier son air pédant. J’avais l’impression de lui être inférieure. Mais à force de côtoyer des vampires imbus d’eux même et des lycans féroces, je me sentais de plus en plus minuscule dans cet univers immense.
    Le poids de mes ailes commençait à se faire sentir. Je me demande si j’arriverais à voler, malgré le poids. Je pense que oui. Je vais essayer. Je quémandais alors une gourmandise afin qu’il puisse se « racheter ». En ce moment, j’adorais les glaces au marron, accompagné de nutella, de chantilly et d’une bonne dose de sorbet citron. C’était, en quelque sorte mes petites douceurs du moment. Si j’étais affamée ? Bah… ! Ce n’est pas comme si je ne mangeais pas à ma faim mais j’étais gourmande. Trop gourmande. Infiniment gourmande, comme un puits sans fond, ou même tout simplement la soif d’un vampire. Mais je sentis ma joie se dégonfler comme un ballon. Je croisais les bras et le regardais, agacée :

    « Je ne vais pas te manger… Je ne suis pas un monstre. »

    Je soupirais de déception lorsque je me rendis compte que ses poches étaient vides. Mon estomac fit part de son mécontentement. Grognant de douleur, il semblait crier à Nolwe combien il avait faim. Je soupirais et laissais tomber ma bonne humeur. J’étais si changeante… et cela plus que jamais depuis quelques temps. Je sentis la fatigue peser sur mes épaules. Sans doute les livraisons, ainsi que la lassitude. Mal à l’aise, je sentis mon estomac hurler davantage. Je me rappelais alors qu’il fallait remettre l’attirail à Diana le plus vite possible. Je jetais un coup d’œil à l’horloge de la ville et décidais qu’il était temps de se retirer du passage. J’ouvris mes ailes, prête à convoquer mon endurance.

    « Excuse moi, je dois y aller. »
    Dis-je, moins avenante que tout à l’heure. Ce n’était pas difficile de passer d’une humeur à l’autre. Mais désagréable. Ailes déployée, je commençais à voleter difficilement, encombrée par le poids de l’attirail. « Je te suivrais une autre fois. »

    Je sentis le sol à nouveau sous mes pieds puis réattérit. C’était bien trop lourd. Mais je refis une tentative et m’élevais dans le ciel. Haaa quelle imbécile je faisais. Je pense que jamais je me suis comporter d’une manière aussi stupide avec quelqu’un. Pourtant j’aurais bien voulu continuer à converser avec lui. Mais je me sentais bête à quémander de la nourriture ainsi.

[b]
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Mar 13 Mar - 7:33

J'avais dû la vexer autant que j'avais sentie passer sa menace. Elle eu l'air très triste et d'un seul coup, son estomac se mit à faire un bruit comme pour me culpabiliser. Attend ! Ce n'est pas de ma faute si je n'ai pas un sous sur moi ! Tu t'attendais sérieusement à ce que j'ai une bourse pleine d'or ?! Je ne pouvais m'empêcher de me sentir coupable. C'était une des traces que me laissait une longue existence d'Hybride plus ou moins bien dressé.
La petite Tori semblait réellement frustrée à cause de cette nourriture et je me retenais de faire un pas vers elle, puis de carrément lui dire "J'ai un repère pas si loin. Viens, il y a surement de quoï manger...".
Non ! Je me ferais avoir dès la première traîtresse venue ! Décidément, j'étais trop faible. Il fallait que je m'endurcisse quoiqu'il arrive. Prendre exemple sur Neither, même si ça ne lui avait pourtant pas servit. Je me devais d'être impitoyable. Et pour commencer, il fallait que j'apprenne à ne pas céder à ce sentiment de culpabilité.
Elle eu beaucoup de mal à rentrer. Son aile la faisait surement souffrir, elle volait difficilement. J'aurais voulu l'accompagner. Je l'aurais fait mais, en faisant ça, je me serais forcément retrouvé devant la porte de sa maîtresse.
Et les Vampires... Plus jamais ! Les Maîtres non plus d'ailleurs. Les tuer, tous les tuer. Il fallait libérer mes congénères. Quelque part, je pouvais me rassurer en me disant que je le faisais aussi pour elle.
Je n'aurais pas dû être aussi dur avec elle, je n'aurais pas dû la laisser partir sans lui répondre. Elle n'y était pour rien et n'était qu'un peu narquoise. De nos jours, on est prêt à tout pour se nourrir. Je sais bien de quoï je parle...
J'eus une grimace de dégout en repensant à ce vieil acte de ma part. Je n'arriverais pas à oublier ça. Je n'oublierais rien.
Je me remit en route, à moitié confiant, à moitié déstabilisé. Je pensais beaucoup à elle et avait envie de la revoir. Si tout était à recommencer, j'aurais surement agit différemment. Quelque part, j’espérais qu'elle était de notre camp et qu'elle le rejoindrait bientôt. Mais elle avait l'air trop sur d'elle pour que je me risque à lui proposer de venir nous rejoindre. J'avais peur de me faire trahir, mais j'étais enthousiaste à l'idée de la revoir.
De toute manière, d'ici quelques semaines, je la reverrais. Sa Maîtresse ? Si on s'en débarrassais, il n'y aurait plus de prothèses à voler. Ce serait un coup dur pour les Maîtres, mais aussi pour nous. En contrepartie de cette perte, le peuple commencerait vraiment à craindre les Rebelles... Et elle préférera surement nous rejoindre que de retourner au marché.
J'avais l'impression d'être égoïste. Je l'étais. La tête dans les nuages et dans mes pensées, j'atteignis le Quartier Général, toqua à la porte et murmura le bon mot de passe.
La porte s'ouvrit, j'entrais.

_________________


Echos of past events
nudge the tiller on
my present course
I await its reflection
in the future
Nolwe Laka
[ Rebelle ♤ ]
Age : 25
Localisation : Sur la place centrale de la ville!

Feuille de personnage
Race: Elfelin ~ Neko
Pouvoir: Hypermnésie
Inventaire:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤ Aujourd'hui à 10:43

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

~ L'Aube d'un Nouveau Jour {Pv Black} ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» [Une première pour moi dans le monde de la fanfic] : L'aube d'un nouveau jour
» New codex black templar
» Demain sera toujours un autre jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* Esgalduin RPG * :: Esgalduin ¤ Ville :: Ruelles Sombres-